Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

¤ L'image du mois ¤

Patrick Servant / Brion 

Rallye du Bandama 1992...

 

 

#La Côte d'Ivoire, une Terre de Rallye, berceau du Rallye du Bandama, le Rallye de l'impossible.....

 header-copie-1        

http://www.f-i-s-a.org/page17.php

¤ Recherche ¤

¤ Les Stats ... ¤

*Date de création :

-> 25/11/2005 à 23h15 

 

*Visiteur unique :

-> 118 657

 

*Pages vues par visiteur au total :

-> 278 330

 

Journée record :

->  04/01/2009
(569 pages vues) 

Mois record :

->  Janvier  2011  <-  

(4.954 pages vues)
(1.591 visiteurs uniques) 

*Statistiques au 20/07/2014 

Merci à tous d'être passés sur mon blog.... 

 

¤ Top Provenances ¤

 

TOP Réseaux Sociaux : 100% FACEBOOK

 

www.google.fr     => 294 pages vues

www.google.com => 41 pages vues

www.google.ci     => 18 pages vues

www.google.be    => 18 pages vues

www.google.it      => 11 pages vues

www.google.de    => 10 pages vues

www.google.es    => 7 pages vues

www.forum-auto.com => 6 pages vues

www.google.com.ar => 5 pages vues

www.bing.com     => 4 pages vues

 

 

23 avril 2015 4 23 /04 /avril /2015 23:09
26ème Rallye de Gagnoa &quot;Fromager&quot;.....
©RVB Production©RVB Production©RVB Production©RVB Production©RVB Production©RVB Production©RVB Production©RVB Production©RVB Production©RVB Production©RVB Production©RVB Production©RVB Production

©RVB Production

Partager cet article

16 avril 2015 4 16 /04 /avril /2015 21:11
Rallye Gagnoa 2015 : *Résultat positif pour Soum Moriféré ???... Rallye Gagnoa 2015 : *Résultat positif pour Soum Moriféré ???... Rallye Gagnoa 2015 : *Résultat positif pour Soum Moriféré ???... Rallye Gagnoa 2015 : *Résultat positif pour Soum Moriféré ???... Rallye Gagnoa 2015 : *Résultat positif pour Soum Moriféré ???... Rallye Gagnoa 2015 : *Résultat positif pour Soum Moriféré ???...

26ème Rallye de Gagnoa; Obligation de résultat pour Soumaoro Moriféré... 

 

Du vendredi 17 au dimanche 19 prochain va se courir la 26 ème édition du rallye de Gagnoa, comptant pour la deuxième manche du championnat de Côte d'Ivoire de rallye.

Sur ses terres, le vainqueur de la toute dernière édition de ce rallye Soumaoro Moriféré devra faire fort,c'est-à-dire gagner pour rester dans les roues de Gary Chaynes. Seulement deux manches du championnat ivoirien de rallye et voilà déjà une contrainte pour le team "FOULGAS". 

Aller gagner à Gagnoa à la maison pour Soumaoro Moriféré si on veut envisager le retour d'un titre de champion qui fuit la l'écurie depuis maintenant deux ans parceque propriété désormais de Gary. Cette situation est en partie liée aux malchances qui avaient contrarié le pilote lors de la 41ème édition du rallye Bandaman comptant pour la première manche du championnat ivoirien mais aussi celui d'Afrique. Attiégouakro souvenir douloureux pour Soumaoro doit être rangé au placard. 

Ce jour-là pour des raisons mécaniques, l'homme a été obligé de jeter l'éponge très tôt. C'est tout malheureux qu'il fut obligé de suivre le reste de la compétition en tant que photographe reporter et lorsque vous lui demandez mais qu'est-ce n'a pas marché bah tranquillement l'homme vous répond toujours avec le même sans froid accompagné de sa dose légendaire de fair play ;la providence. Réponse pour dire à ceux qui le croient en perte de vitesse qu'à tout moment tout peut nous réussir et commencer à marcher sur l'eau. Retour aux sources pour une rédemption ? Tout un symbole pour lui la ville de Gagnoa. Ville de ses débuts adulé de tous.

Zapata, Babré, Saint -Georges, quartier soleil, Garahio, Barouhio... tous ces endroits de cette ville du centre ouest de la Côte d’Ivoire ont une grande considération pour Soumaoro Moriféré. Une victoire rendra une fierté à toute une ville. Des vertes et des pas mûres l'homme en a connues. Ce week-end il fera son job et attendra calmement ce que feront les autres concurrents. Parlant de ceux-ci, il faudra citer le Team "HERMÈS" Gary Chaynes & David Israël le couplé gagnant du récent Bandaman. Pour le champion d'Afrique et double champion de Côte d'Ivoire ce week-end aurait du être le Sasol Rallye en Afrique pour défendre son titre et non Gagnoa. Pour des raisons financières et abandon du ministère des sports il fera l'impasse sur la deuxième manche de l'ARC et peut-être la troisième en Zambie !!! 

Ce sera Gagnoa pour se consoler. Il y a déjà gagné à deux reprises. Côté confirmation on attend les révélations Frédéric Nobou qui semble aucunement être perturbé par le passage des deux roues aux 4 roues motrices.

Encore un week-end de grandes émotions sous le Fromager.

©Fredy Cromwell Aka (225SportCI)

Partager cet article

14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 22:37
JP.photographieJP.photographieJP.photographieJP.photographieJP.photographie

JP.photographie

26ème Rallye de Gagnoa 2015.....

En route pour le 26ème Rallye Club Gagnoa Rci le rallye des fromagers 2015.

Foul'gas et Hermès, il y aura de la poussière dans l'air sous les fromagers....

Après avoir rafflé le trophée du Bandama 2015, le Champion d'Afrique pourra-t-il rivaliser avec le roi du rallye du fromager Moriféré Soumaoro vainqueur en 2014 du trophée Ahmed Karamoko ?...

Les équipages leaders du rallye ivoirien feront encore sortir la foule sous le Goh du 17 au 19 Avril 2015, Ceci n'est pas un poisson d'Avril....

26ème Rallye de Gagnoa 2015.....

Partager cet article

9 avril 2015 4 09 /04 /avril /2015 23:32
Gary Chaynes & Soumaoro Moriféré...Gary Chaynes & Soumaoro Moriféré...

Gary Chaynes & Soumaoro Moriféré...

C'est quand même désolant de savoir qu'un champion n'ira pas défendre son titre de champion d'Afrique alors qu'il ne demande que le minimum. Quand je pense que des pays comme la Tunisie et le Sénégal cherchent un équipage pour porter leurs couleurs. Chez nous on a enterré l'un des sports que Félix Houphouet Boigny aimait bien. Biensur l'argument de la nationalité n'est pas sorti en novembre dernier lorsque le petit prodige du volant Gary Chaynes et Romain Comas de Miranda sont rentrés à Abidjan avec le titre. tout le monde voulait s'afficher à leurs côtés aujourd'hui c'est l'heure de tenir les promesses et bien silence radio. j'ai été de certaines expéditions africaines avec Gary et je sais combien Sotici a fait pour ses participations. plusieurs équipes venaient pour lui d'Europe et d'Afrique du sud et cela sur chaque course. un mécenat qui a fini par payer pendant qu'on se battait sur des budgets de milliards. il demande seulement le minimun aujourd'hui le championnat du monde qu'on lui a promis se transforme en championnat de Côte d'ivoire des rallyes. Quand Moriféré Soumaoro, une autre force de notre rallye décide de partir à la conquête de l'Afrique, il faut comprendre que notre rallye a ses chances sur ce championnat d'Afrique. Que faut-il pour faire entendre la cause du rallye ivoirien ?... un clash, des bruits comme on en fait au football ?... Alain Ambrosino l'a si bien souligné au bandama. le titre de champion d'Afrique n'intéresse personne pas même la côte d'ivoire. le 17 Avril prochain, le rallye sasol d'Afrique du sud prendra son départ sans nos éléphants ( Chaynes gary David Israel, Soumaoro Moriféré et Philippe Garcia). ils seront contraints de rester sous les fromagers à Gagnoa pour courir au 26ème "Rallye des Fromagers". Qu'est ce qu'on espère en faisant du sport ?...
 
MERCI : ©Landry Konan
 

Partager cet article

31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 22:56
Ali Jaber pilote de rallye en Côte d'Ivoire.....

*MERCI à Anthony Cauchy (Texte-Echappement Avril 2015).

Partager cet article

Published by ASSINIE - dans Auto-Portrait
commenter cet article
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 23:28
Rallye Historique Africain !.....Rallye Historique Africain !.....
Rallye Historique Africain !.....Rallye Historique Africain !.....Rallye Historique Africain !.....
Rallye Historique Africain !.....Rallye Historique Africain !.....Rallye Historique Africain !.....

L’avenir du rallye africain est-il dans les rallyes historiques ou rallyes classiques ? La réponse serait oui à en juger par l’engouement des concurrents venu d’Europe mais aussi des autres continents hors d’Afrique pour ce genre de compétition.

Le Maroc Classic qui se déroule actuellement a attiré une cinquantaine d’équipages, à très grande majorité d’Européens. Avec des pièces d’exception comme des Mercedes ou de des Jaguar d’après-guerre, justifiant le slogan de l’épreuve : L’allure n’est pas qu’une question de vitesse. Même si l’équipe d’organisation dirigée par Cyril Neveu – ancien vainqueur du Dakar – fait également allusion à la formule de l’épreuve, une course de régularité avec des moyennes imposées.

L’autre épreuve marocaine, le Maroc Historique, organisée par les Corses José Yves Loubet, ancien Champion d’Europe des rallyes, et Jose Andreani est également très courue. Tout comme le Safari Classic au Kenya. Certes, Le South Africa Rally Classic, disputé en début d’année et remporté par le champion d’Afrique 2002 Johnny Gemmell, n’a pas certes du monde mais on retrouve tout de même sur la liste des engagés des équipages argentins, britanniques et suédois. Bref il ne manquerait plus qu’un Bandama Historique (Ca aurait plus de retombées que celui dans sa forme actuelle qui est une manche du championnat d’Afrique).

Mais qu’est ce qui attirent donc des gens sur ces épreuves rétros ? Jean André Collard, l’initiateur du Tour de Sénégal historique a répondu dans nos colonnes mêmes que : « Les rallyes historiques ont du succès car lorsqu’on est au volant de ces voitures d’époques on constate que le pilotage est un plaisir à l’état pur !! aussi bien avec une Peugeot 504 Berline de moins de 100cv, qu’avec une Porsche 3L de 280cv. Il y a aussi la nostalgie de l’époque et les pilotes de légende qui nous ont fait rêver…Un point important est aussi  une mécanique plus simple sans électronique ». No comment.

Effectivement, les Subaru et Mitsubishi sont très chères à acquérir et à entretenir. Et les voitures  utilisées en rallye historique sont plus spectaculaire. De plus la standardisation entamée au début de l’ère WRC : limitation du kilométrage, suppression des épreuves nocturnes a trouvé des limites. La FIA a fini par s’apercevoir que cela a rendu les épreuves sans âmes. On ne peut alors qu’être encore plus nostalgique de nos rallyes purs et durs qui allient vitesse et gestion de course n’en retrouve dans un paysage « exotique » et avec un public très enthousiaste.

Alors, les rallyes africains contemporains n’ont-ils pas d’avenir ? Si, mais… Le Championnat d’Afrique et les Championnats nationaux pèchent par un manque cruel de communication. Les concurrents en rallyes historiques sont des passionnés souvent qualifiés de fortunés mais des passionnés avant tout. Curieusement, ils affirment n’avoir aucune idée sur l’ARC, alors qu’ils pourraient être intéressés à participer à quelques manches, leurs voitures répondent quasiment aux mêmes normes de sécurité que les voitures « actuels ».

Le rallye africain contemporain devrait prendre bonne graine du rallye historique. Le Maroc Classic tout comme le Maroc Historique ou le Safari Classic disposent chacun d’un site dédié, bien structuré et régulièrement mis à jour, sans oublier de mettre l’accent sur l’attrait touristique. Les organisateurs sont également très actifs sur les réseaux sociaux à travers des pages tout aussi structurées et régulièrement à jour. Alors qu’il est très difficile de trouver des informations sur le Rallye de Rwanda ou le Rallye de Zambie. Il n’est pas insensé de penser qu’il y a un lien de cause à effet entre la bonne qualité du site de l’APRC (Championnat Asie Pacifique) et l’implication des grandes marques avec des pilotes européen dans cette série.

Enfin, autre solution il serait peut-être plus judicieux de déléguer l’organisation du Championnat d’Afrique des Rallyes à un promoteur.

©Africa Top Sport

Partager cet article

Published by ASSINIE - dans Auto-Portrait
commenter cet article
15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 01:02

Après le "Gary Slam", son inédit doublé Championnat d’Afrique FIA et Championnat de Cote d’Ivoire sur la même annéeGary Chaynes rentre un peu plus dans l’histoire en rejoignant le cercle des pilotes ayant remporté le Bandama au moins deux fois après son succès lors de la 41è édition disputée les 6, 7 et 8 Mars 2015. Ce rallye inaugure la saison sur les deux Championnat sus mentionnés.


C’est le Finlandais Timo Makinen (à ne pas confondre avec Tommi) qui est le premier à avoir réussi cet exploit en 1976 après un premier succès deux ans plus tôt. Le japonais Kenjiro Shinozuka a également triomphé deux fois sur cette épreuve 1991 & 92. Le Suédois Bjorn Waldegard a remporté l’épreuve 3 fois (1980, 83 et 86), ainsi que pour les locaux *Alain Ambrosino en 1988, 96 et 97. *Patrice Servant en 1993, 94 et 98. *Fané Bakary 2003, 2005 et 2013. *Soumaoro Moriféré en 2009, 2011 et 2012.


Pour en revenir au Bandama 2015, 
Gary Chaynes (Mitsubishi Evo9) a frappé fort dès la première épreuve spéciale nocturne devant la fondation Felix Houphouët Boigny à Yamoussoukro (4,60km) dans la soirée du Vendredi, reléguant à 14 secondes son plus proche poursuivant, en l’occurrence le surprenant Frédéric Nobou (Mitsubishi Evo3) qui effectue là son baptême de feu sur une 4 roues motrices. L’autre pilote engagé en Championnat d’Afrique Soumaoro Moriféré s’est fait surprendre sur cette courte spéciale et perd déjà près de 4 minutes.

 

 

Lors de la deuxième journée, Gary Chaynes réalise un véritable festival en s’adjugeant 6 des 7 spéciales au programme de la journée. La spéciale numéro 6 de Kokoumbo longue de 21km lui a échappé suite à une erreur au niveau des notes.


Pendant ce temps, les abandons se succèdent, tous sur problème mécanique. A commencer par celui d’Issiaka Fofana (Peugeot 205) dans l’ES2 Hotel Parlemantaire (8,73km). Soumaoro Moriféré va abandonner dans la suivante (Attiégouakro Nord -29,01km) quand la suspension de sa Mitsubishi EvoX a cédée. Cette ES3 a été la plus sélective du rallye Pierrick Artault (Mitsubishi Evo9) et Claude Ambrosino (Peugeot 207) ont également rendu leurs carnet de bord. Deux autres ont abandonné dans l’ES4 (Carréfour N’Gbekro – 11,57km) : Souleymane Fofana (Mitsubishi Galant) et Salif Fané (Peugeot 205). La Mazda 323 de Soumaïla Sylla quitte la course dans l’ES7 (Attiégouakro Est – 12,81km). A la fin de cette journée, il compte 2 minutes 26 secondes sur Marc Molinié qui a remporté l’ES6.


Le lendemain, lors de la dernière journée Gary Chaynes et David Israël font mieux en rafflant les 4 dernières spéciales du rallye. Luc Jacquelin crash sur une réception d’un saut dans l’ES10 (Lomo Nord) la plus longue du rallye avec ses 62km. Schtroumphette (la Subaru Impreza ex-Ligonnet) est sérieusement abimée mais Luc et Virginie sont indemnes. Dans la spéciale précédente, deuxième passage sur Attiégouakro Est, un problème mécanique sur sa Peugeot 106 a empêché à Richard Thiery, le boss de GT2i, de continuer la course.


Sur les 24 équipages au départ 14 ont franchi la ligne d’arrivée. Gary Chaynes boucle les 205 km de spéciales en 1h57min28sec soit une moyenne de plus de 105km/h. Le déficit final pour Marc Molinié s’élève à 5 minutes. Ali Jaber (Mitsubishi Evo9) monte sur la dernière marche du podium (+9min35sec) malgré une petite incursion dans le bas-côté sur une spéciale. Maxime Abondio (Mitsubishi) et Loïc Malherbe (Subaru Impreza) complètent le top5.


En 6 position, on retrouve Gilles Pulvéric qui remporte la catégorie 2 roues motrices au volant d’une Peugeot 208 vti R2 1,6lit pour la première compétition africaine de ce modèle de la marque au lion (+14min17sec). Pulvéric précède les 3 Mitsubishi de Pascal Brossier (Evo9), Thierry Pansolin (Evo6) et Frédéric Nobou (Evo3) qui termine finalement 9è du général.


Le Kenyan Jaspreet Chatthe était attendu sur ce 41è Bandama mais il n’a pas pu prendre le départ, sa voiture n’ayant pas pu être achéminé à temps (transport avion). C’est le Français Thierry Bouchet (Peugeot 207) qui termine premier et unique pilote étranger. En cette journée de la femme, sa copilote Annabelle sera la seule représentante de la gente féminine après l’abandon de Virginie Jacquelin et d’Aminata Fané qui naviguait son frère Salif.


Bakary Fané (Subaru Impreza) finit à la porte du top 10 devant Pascal Chatelineau (peugeot 207), Adama Cissé (Citroën Xsara) et Daouda Ouattara (Peugeot 205).


Le Rideau est donc tombé sur cette première manche du Championnat d’Afrique FIA. Avec ses 25 points Gary Chaynes peut envisager sérieusement la suite de la compétition. La deuxième manche se tiendra en Afrique du Sud les 17 et 18 avril.





41E RALLY BANDAMA CÔTE D’IVOIRE (6-8 MARS)
DISTANCE TOTALE : 443.01 KM

CLASSEMENT FINAL :


1. #1 Gary Chaynes – David Israel (CIV-CIV/ Mitsubishi Evo9) 1:57:28.9
2. #4 Marc Molinié – Cedric Molinie (CIV-CIV/ Mitsubishi Evo7) +5:01.3
3. #10 Ali Jaber – Philippe Borg (CIV-CIV/ Mitsubishi Evo9) +9:35.5
4. #12 Maxime Abondio – Joseph Kouakou (CIV-CIV/ Mitsubishi Evo) +12:35.5
5. #6 Loic Malherbe – Thierry Brio (CIV-CIV/ Subaru Impreza) +13:22.2
6. #9 Gilles Pulveric – Didier Le Borgne (CIV-CIV/ Peugeot 208 Vti) +14:17.7
7. #5 Pascal Brossier – Jean Luc Roinet (CIV-CIV/ Mitsubihi Evo9) +16:06.0
8. #8 Thierry Pansolin – Robert Borg (CIV-CIV/ Mitsubishi Evo6) +17:05.7
9. #18 Frédéric Nobou – Daniel Coulibaly (CIV-CIV/ Mitsubishi Evo3) +23:19.7
10. #16 Thierry Bouchet – Annabelle Bouchet (FRA-FRA/ Peugeot 207) +35:34.7
11. #15 Bakary Fane – Moussa Fane (CIV-CIV/ Subaru Impreza) +51:27.2
12. #17 Pascal Chatelineau – Christian Moukarzel (CIV-CIV/ Puegeot 207) +1:07:41.1
13. #20 Adama Cisse – Nicolas Kiendrebeogo (CIV-CIV/ Citroën Xsara) +1:38:25.7
14. #24 Daouda Ouattara – Djimali Ibitola (CIV-CIV/ Peugeot 205) +2:19:53.1



ABANDONS :
DNF #7 Luc Jacquelin – Virginie Jacquelin (CIV-CIV/ Subaru Impreza) CS10 -Sortie de route sans gravite
DNF #25 Sylla Soumaila – Fofana Adama (CIV-CIV/ Mazda) CS7 -Mécanique
DNF #19 Richard Thiery – Denis Gral (FRA-FRA/ Peugeot 106) SP9 -Mécanique
DNF #21 Salif Fane – Aminata Fane (CIV-CIV/ Peugeot 205 GTI) CS4 -Mécanique
DNF #22 Fofana Souleymane Philippe – Mamadou Fane (CIV-CIV/ Mitsubishi VR4) CS4 -Mécanqiue
DNF #3 Moriféré Soumaoro – Philippe Garcia (CIV-CIV/ Mitsubishi Evo X) CS3 -Mécanique
DNF #11 Pierrick Artault – Jeremy Tauziac (CIV-CIV/ Mitsubishi Evo9) CS3 -Mécanique
DNF #14 Claude Ambrosino – Ibrahim Ghaddar (CIV-CIV/ Peugeot 207) CS3 -Mécanique
DNF #23 Issiaka Fofana – Abdoulaye Fane (CIV-CIV/ Peugeot 205 Gti) CS2 -Mécanique
 
 
41ème Rallye Bandama Côte d'Ivoire 2015...
41ème Rallye Bandama Côte d'Ivoire 2015...

Partager cet article

12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 00:27
Photos : ©Nicolas le Parlouër - RUB PRODUCTION -Photos : ©Nicolas le Parlouër - RUB PRODUCTION -Photos : ©Nicolas le Parlouër - RUB PRODUCTION -Photos : ©Nicolas le Parlouër - RUB PRODUCTION -Photos : ©Nicolas le Parlouër - RUB PRODUCTION -Photos : ©Nicolas le Parlouër - RUB PRODUCTION -Photos : ©Nicolas le Parlouër - RUB PRODUCTION -Photos : ©Nicolas le Parlouër - RUB PRODUCTION -Photos : ©Nicolas le Parlouër - RUB PRODUCTION -Photos : ©Nicolas le Parlouër - RUB PRODUCTION -Photos : ©Nicolas le Parlouër - RUB PRODUCTION -Photos : ©Nicolas le Parlouër - RUB PRODUCTION -

Photos : ©Nicolas le Parlouër - RUB PRODUCTION -

Vainqueurs du 41° Rallye du Bandama : Gary Chaynes-David Israël, Mitsubishi Evo9.....

*Merci à notre ami et Envoyé spécial Fredy Cromwell Aka (www.225Sport.ci)

 

Le rideau est tombé sur la 41ème édition du rallye Bandaman comptant pour la première manche de l'ARC (African Rallye Championship). L'équipage Chaynes Gary /David Israel sur Mitsubishi evo IX s'impose ouvrant sa saison comme il l'avait souhaitée c'est à dire gagner d'entrée de jeu pour rester leader.

Récit d'un week-end de rallye à Yamoussoukro durant lequel nul n'a pu contester la suprématie du champion d'Afrique et du double champion de Côte d'Ivoire de la discipline. Vendredi 6 mars on s'active. Il est 19 h le ciel de Yamoussoukro est menaçant le vent souffle très fort et pourtant les intrépides mordus du rallye sont installés tranquillement devant la fondation Félix Houphouet Boigny pour la recherche de la paix. Attendant l'ouverture d'une 41ème édition qui a lieu là même devant l'un des bâtiments faisant le charme de la capitale ivoirienne.

Le vent continue de souffler encore plus fort avec cette fois des gouttes de pluie après le départ de quelques trois concurrents pour la power stage. La pluie menace mais elle ne tombera pas. Le 24 équipages du soir subiront l'examen dans ce labyrinthe truffé d'épingles crée par les organisateurs. Hélas un grand favori sera piégé par ce parcours :Soumaoro Moriféré. le pilote du team FOULGAS passe à la trappe. Comment un pilote de la trempe de Moriféré Soumaoro, épaulé par Garcia Philippe celui qu'on peut apeller son ombre, tellement la complicité est parfaite peut il se tromper ? Voilà encore l'incertitude de ce sport qui s'invite au débat. Cette power stage Gary et David la mettent dans leur gibécière, Frédéric Nobou la révélation de cette super spéciale pour un baptême de feu sur une 4 roues motrices . Moriféré lui n'a pas fini avec ses peines une pénalité vient encore compliquer les choses.

On se prépare pour le jour 2. Les choses sérieuses vont commencer. Nous sommes samedi au menu huit spéciales. La bataille fait rage et déjà une victime dans la spéciale 3 Soumaoro Moriféré obligé d'abdiquer caprices de la mécanique !!! Quand sera- t- elle fiable s'est il peut être posé la question concernant sa Mitsubishi evo X.

L'homme n'est pas fini non je ne le pense pas, le jour où il trouvera la solution pour mettre au top son engin on assistera à une renaissance assurément !!! Le verdict de cette deuxième journée de course ne souffre d'aucune contestation. Gary est impérial. Sur le total des 8. spéciales courues depuis vendredi il raffle 7 ne concédant qu'une seule à leur compagnons d'écurie les Molinié Marc et Cédric ou encore le père et le fils.Son copilote David Israel l'homme aux quinze années d'expérience de rallye , sourire au coin du visage explique la raison pourquoi celle ci leur a échappé. Ce n'est pas un arrangement entre écurie soeurs juste les notes qui ne correspondaient pas a t il ajouté . 

Leaders avec une marge de 2 minutes quelques secondes, le champion d'Afrique et son coéquipier attendront paisiblement dimanche et une autre réalité peut être. Dimanche 8 mars, 6h 30 jour du seigneur dans une ville où les chrétiens s'apprêtent à aller dans les lieux de culte, nos concurrents eux prennent la direction d'Attégouakro pour entamer la série des quatre spéciales restantes. Ali Jaber a voulu contesté ma domination mais très tôt je l'ai refroidi ironise Gary lors de conférence de presse d'après compétition. Dimanche le jeune prodige fait encore un peu plus que la veille en signant autant de scratches en autant de spéciale cela s'appelle archi domination. Cela fait un total de 11 spéciales remportées sur douze des résultats dignes d'un champion d'Afrique. 

Toutes les 12 spéciales il les aura parcourues en 1h57'28"9 reléguant le deuxième à 5'01"3 .Il est déclaré vainqueur devant l'autre équipage du team Hermès les Molinié Ali Jaber et Philippe Borg complètant le podium. La grosse frayeur de cet week-end aura été l'accident des Jacquelin Luc et Virginie. La Subaru elle, est endommagée mais pas de soucis pour les occupants. D'autres challenges se présenteront pour pour les vainqueurs à savoir la défense du titre continentale le seul hic il pourrait signer forfait sans soutien étatiques et des promesses du Ministère des sports jusque là pas encore tenues. Perdre un titre sans l'avoir défendu serait humiliant et honteux pour une Côte d'Ivoire qu'on souhaiterait emmergente.

*Envoyé spécial Fredy Cromwell Aka (www.225Sport.ci)

Classement Final : ©LC chronô

Classement Final : ©LC chronô

Vainqueurs du 41° Rallye du Bandama : Gary Chaynes-David Israël, Mitsubishi Evo9.....
Vainqueurs du 41° Rallye du Bandama : Gary Chaynes-David Israël, Mitsubishi Evo9.....

Partager cet article

8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 04:08
Rallye du Bandama 3ème étape, dimanche 08/03/2015...
Rallye du Bandama 3ème étape, dimanche 08/03/2015...

*Ordre de départ de la 3ème étape 08/03/15   RALLYE BANDAMA RCIB 2015...

Rallye du Bandama 3ème étape, dimanche 08/03/2015...

Partager cet article

8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 01:35
Rallye Bandama 2ème étape, samedi 07/03/15.....
Rallye Bandama 2ème étape, samedi 07/03/15.....
©Photos : Rallye Club Gagnoa Rci, Landry Konan, FaceBook... ©Photos : Rallye Club Gagnoa Rci, Landry Konan, FaceBook... ©Photos : Rallye Club Gagnoa Rci, Landry Konan, FaceBook... ©Photos : Rallye Club Gagnoa Rci, Landry Konan, FaceBook... ©Photos : Rallye Club Gagnoa Rci, Landry Konan, FaceBook... ©Photos : Rallye Club Gagnoa Rci, Landry Konan, FaceBook... ©Photos : Rallye Club Gagnoa Rci, Landry Konan, FaceBook... ©Photos : Rallye Club Gagnoa Rci, Landry Konan, FaceBook... ©Photos : Rallye Club Gagnoa Rci, Landry Konan, FaceBook... ©Photos : Rallye Club Gagnoa Rci, Landry Konan, FaceBook... ©Photos : Rallye Club Gagnoa Rci, Landry Konan, FaceBook... ©Photos : Rallye Club Gagnoa Rci, Landry Konan, FaceBook... ©Photos : Rallye Club Gagnoa Rci, Landry Konan, FaceBook... ©Photos : Rallye Club Gagnoa Rci, Landry Konan, FaceBook... ©Photos : Rallye Club Gagnoa Rci, Landry Konan, FaceBook... ©Photos : Rallye Club Gagnoa Rci, Landry Konan, FaceBook... ©Photos : Rallye Club Gagnoa Rci, Landry Konan, FaceBook... ©Photos : Rallye Club Gagnoa Rci, Landry Konan, FaceBook... ©Photos : Rallye Club Gagnoa Rci, Landry Konan, FaceBook... ©Photos : Rallye Club Gagnoa Rci, Landry Konan, FaceBook... ©Photos : Rallye Club Gagnoa Rci, Landry Konan, FaceBook... ©Photos : Rallye Club Gagnoa Rci, Landry Konan, FaceBook... ©Photos : Rallye Club Gagnoa Rci, Landry Konan, FaceBook... ©Photos : Rallye Club Gagnoa Rci, Landry Konan, FaceBook...

©Photos : Rallye Club Gagnoa Rci, Landry Konan, FaceBook...

Info : LC chrono®

Info : LC chrono®

C’est sous le déluge que s’est achevée la deuxième étape de la 41e édition du Rallye Bandama qui se court actuellement à Yamoussoukro. Une étape qui aura fait plusieurs victimes dont la plus  grosse aura été  Soumaoro Moriféré (casse suspentions). Du coup son duel tant attendu avec son ennemi juré Gary Chaynes n’aura pas eu lieu. Ce qui ouvre les portes d’un éventuel triomphe du champion de Côte d’Ivoire et champion d’Afrique...  En tout cas, à la veille de la troisième et dernière étape de ce Rallye comptant pour la première journée du championnat d’Afrique, c’est bien Gary Chaynes qui mène le bal. Il a une fois de plus fait parler toute sa maitrise sur cette deuxième sortie d’une distance totale de 274,43 km, dont 162,8  km de liaison et 111,56 km de secteur compétitif.

 

 

Un circuit roulant sur lequel s’est bien illustré Gary Chaynes qui a réalisé un temps de 1 h 04 mn  51s. Il est suivi de l’équipage Molinié (Marc et Cédric) qui à bord de leur Mitshubishi Evo 7 ont mis 1h  07 mn 17 s. L’équipage Ali Jaber – Borg Philippe ont quant eux réalisé un temps de 1h 08 mn 09 s.  Au classement général, Gary Chaynes compte 2’26’’3 d’avance sur  le clan Molinié, son poursuivant direct et 3’18’’1 sur le 3e. « J’ai connu quelques difficultés au niveau du freinage au cours de cette deuxième étape. Mais nous avons pu gérer cela. Demain nous serons d’attaque pour finir en beauté cette compétition », promet le champion de Côte d’Ivoire et champion d’Afrique à l’issue de cette deuxième étape.

 

Un circuit roulant mais piégeur...
 

Cette deuxième étape a été particulièrement cassante pour les véhicules. En effet, 7 équipages ont abandonné après avoir eu des soucis mécaniques. « Ce circuit est certes roulant mais il est piégeur comme vous avez pu le constater. Il fallait beaucoup de maîtrise et d’astuce pour terminer cette course », explique Gary Chaynes. Autant de valeur que n’ont pas su développer les 7 équipages qui ont abandonné. Pour la troisième et dernière étape de demain, ce sont 15 véhicules qui prendront le départ pour parcourir les 156 km dont 62,14 km de liaison et 94,22 km de secteur compétitif.

 

*Abandon sur casse moteur, Denis Gral (Peugeot 106), à l'arrivée de la 8ème spéciale, ça marchait trop bien !!!...
On a quand même passé une super journée sur des spéciales extraordinaires, et c'est peu dire...

©Photos : Denis Gral©Photos : Denis Gral©Photos : Denis Gral©Photos : Denis Gral©Photos : Denis Gral©Photos : Denis Gral©Photos : Denis Gral

©Photos : Denis Gral

*Abandon suspentions, Moriféré Soumaoro (Mitsubishi Lancer Evo10), un favori hélas mis hors course par des problèmes techniques !!!... Il aura été le grand perdant de cette journée. Cependant toujours le même sens du fair play merci encore une fois pour cette énième leçon c'est cela le sport automobile... Abandon, aussi au même moment Ambrosino Claude (Peugeot 207), sur casse courroie ventilateur... Sortie des deux Team "Foul'gaz et les Feelgood"...

©Photo : Fredy Cromwell Aka, Candice Duparc, Aurélia Rossi... FaceBook©Photo : Fredy Cromwell Aka, Candice Duparc, Aurélia Rossi... FaceBook©Photo : Fredy Cromwell Aka, Candice Duparc, Aurélia Rossi... FaceBook©Photo : Fredy Cromwell Aka, Candice Duparc, Aurélia Rossi... FaceBook©Photo : Fredy Cromwell Aka, Candice Duparc, Aurélia Rossi... FaceBook©Photo : Fredy Cromwell Aka, Candice Duparc, Aurélia Rossi... FaceBook©Photo : Fredy Cromwell Aka, Candice Duparc, Aurélia Rossi... FaceBook©Photo : Fredy Cromwell Aka, Candice Duparc, Aurélia Rossi... FaceBook©Photo : Fredy Cromwell Aka, Candice Duparc, Aurélia Rossi... FaceBook

©Photo : Fredy Cromwell Aka, Candice Duparc, Aurélia Rossi... FaceBook

Rallye Bandama 2ème étape, samedi 07/03/15.....

Partager cet article