Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

¤ L'image du mois ¤

Patrick Servant / Brion 

Rallye du Bandama 1992...

 

 

#La Côte d'Ivoire, une Terre de Rallye, berceau du Rallye du Bandama, le Rallye de l'impossible.....

 header-copie-1        

http://www.f-i-s-a.org/page17.php

¤ Recherche ¤

¤ Les Stats ... ¤

*Date de création :

-> 25/11/2005 à 23h15 

 

*Visiteur unique :

-> 118 657

 

*Pages vues par visiteur au total :

-> 278 330

 

Journée record :

->  04/01/2009
(569 pages vues) 

Mois record :

->  Janvier  2011  <-  

(4.954 pages vues)
(1.591 visiteurs uniques) 

*Statistiques au 20/07/2014 

Merci à tous d'être passés sur mon blog.... 

 

¤ Top Provenances ¤

 

TOP Réseaux Sociaux : 100% FACEBOOK

 

www.google.fr     => 294 pages vues

www.google.com => 41 pages vues

www.google.ci     => 18 pages vues

www.google.be    => 18 pages vues

www.google.it      => 11 pages vues

www.google.de    => 10 pages vues

www.google.es    => 7 pages vues

www.forum-auto.com => 6 pages vues

www.google.com.ar => 5 pages vues

www.bing.com     => 4 pages vues

 

 

1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 00:35






14, 15 & 16 décembre 2012

 

 

Tout d'abord un grand merci à Alain et Julie Ambrosino pour le colis que j'ai reçu de leurs parts...

(Tee-shirt, Autocollants, Badge pilote)...
A Gilles Pulvéric pour le badge ''Pilote''......
et à William Farhat pour les Road-Book...


road-book.jpg

    

badgebadge-gilles-pulveric-copie-1.jpg















polo-bandama-001.JPG
autocollant4-copie-1.JPG
autocollant3.JPG


Merci Messieurs !.....
de nous avoir fait vibrer pendant ce week-end du 14, 15 & 16 décembre 2012...

*Bonne chance pour le Championnat de Côte d'Ivoire 2013...


383309 143279062445992 143277932446105 200047 1762778987 n

*Remerciements à Rallyes Magazine pour l'article dans le N°241 de février 2013.....

rallyemag

 

*Anthony Cauchy "Promorallye" sur Echappement N°546 février 2013...

echappement-fev-2013.jpg


*Remerciements à Abidjan-planet (texte : Bruno Laborde) et Jobi Bineau pour m'avoir expédié le N° de février 2013... 
Abidjan-Planet1 Abidjan-Planet2.jpg

*Le Bandama renaît au travers d'une épreuve plus compacte, plus conforme aux standards actuels.  
*Cette épreuve a toujours imposé le respect, de nombreux pilotes la trouvant même plus dure, plus variée et plus imprévisible que l'East African Safari. 
Repost 0
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 02:23

bon6.jpgbon1.jpgbon2.jpg
Ce rallye du Bandama fut une aventure fabuleuse, vraiment. Je crois que personne ne peut imaginer ce que c’est avant de l’avoir vécu et je tiens avant toute chose à remercier tous ceux qui ont rendu cela possible. Un immense merci donc à Richard Thiery (GT2i), Alain Ambrosino (Président de la FISA, organisateur du rallye et ancien pilote officiel Peugeot) Bruno Laborde (Secrétaire du rallye et guide touristique sur place), Thierry Boucher (Team LTB), Edouard (mon mécano attitré), ainsi que tous ceux que l’on a croisé, qui ont été acteurs de ce séjour à leur façon.

 

Tout d’abord, il faut souligner que le séjour en Côte d’Ivoire, en dehors du rallye a été magique. Dès le début, le climat et l’ambiance du pays nous ont séduit, bien loin des préjugés que l’on pouvait avoir. C’est une ambiance chaleureuse que nous avons trouvé en arrivant, des personnes amoureuses de la vie qui, malgré des revenus modestes, font preuve d’une joie de vivre qui devrait faire figure d’exemple en Europe, et particulièrement en France actuellement.

Le rallye est, lui aussi, fondamentalement différent là-bas. Un rallye est une véritable aventure en Afrique, une épreuve très difficile de par la chaleur, la longueur des spéciales et la technicité des pistes. Des pistes magnifiques avec par endroit cinq fois la place de la voiture pour entretenir de longues dérives, des spéciales de plus de soixante kilomètres au bout desquelles, malgré un plaisir omniprésent, il ne vous tarde qu’une chose, franchir la cellule. Tout cela, bien sûr, avec une température avoisinant les soixante dix degrés dans l’habitacle. Mais c’est parfois dans la difficulté que l’on trouve le plaisir. En tous les cas, ce qu’il faut retenir, c’est que c’est ici la notion d’endurance et de régularité qui prime, « Rien ne sert de courir, il faut partir à point » et le Bandama en est le témoignage.

Mais plus que ça, c’est un esprit différent, bien plus humain, une aventure faite de rencontres, de personnes au grand cœur dotées d’un sens de l’hospitalité que je n’avais jamais connu auparavant et qui, là encore, devrait faire figure d’exemple.

Cette même dévotion, on la retrouve chez les organisateurs, des « fous » qui ont remonté un mythe à moins de dix personnes ! Organiser une telle épreuve avec des moyens limités compensés par un investissement sans limite, ça mérite d’être souligné. Les cérémonies de départ et d’arrivée étaient superbement orchestrées, très émouvantes et la sécurité de la super-spéciale digne d’une épreuve mondiale. D’ailleurs, je leur souhaite que ce rallye prenne de l’ampleur dans l’avenir, ils le méritent vraiment !


bon4
 

bon3.jpgD’autant plus que le rallye, c’est un sport réellement populaire en Côte d’Ivoire, nous avons été accueillis comme des stars partout où nous sommes passés. Dans les villages, les écoles, les garages… J’en ai rajouté un peu le soir de la super-spéciale, et cela a suffit à me porter au statut de héros local ! J’invite vraiment tous ceux qui en ont la possibilité à prendre part à une telle épreuve.

Je suis convaincu que ce type de séjour pourrait plaire à nombre de pilotes que je côtoie, des passionnés qui apprécieraient j’en suis sûr tout ce qui constitue le mythe du Bandama. N’hésitez pas à franchir le cap, vous ne le regretterez pas. D’ailleurs, j’espère bien pouvoir renouveler moi-même l’expérience d’un rallye Africain dans le futur, pourquoi pas lors du rallye du Bandama 2013, un rallye qui comptera pour le championnat d’Afrique des rallyes…

En conclusions, nous pourrions dire que les voyages forment la jeunesse, et que, d’un tel voyage, nous en ressortons grandis…

 

Repost 0
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 14:38

61821_571463676203245_1643279716_n.jpg481615_571463699536576_678306582_n.jpgs.jpg8859 4853793913904 1670174464 npodium.jpgsoum.jpg
     383309 143279062445992 143277932446105 200047 1762778987 n
           


La 38ème édition du Rallye automobile Bandama Côte d'Ivoire s'est achevée dimanche à Yamoussoukro (230 km au nord d'Abidjan) avec la victoire de l'équipage Moriféré Soumahoro - Philippe Garcia sur Mitsubishu Lancer Evo 9.

Les vainqueurs sont suivis, en 2ème place, de la paire Gilles Pulvéric - Jimmy Cormenier sur Peugeot 207 RC et en 3ème de Fané Bakary - Fané Moussa sur Subaru Impreza STI.

Au total 19 équipages étaient au départ de ce rallye de Côte d'Ivoire couru sur 438 km, après une longue léthargie de la Fédération ivoirienne de sport automobile (Fisa), et grace à Alain Ambrosino président de la Fédération, ce Bandama cuvée 2012 c'est très bien déroulé....

Le départ a été donné à l'Hôtel Président de Yamoussoukro vendredi dans la soirée par le ministre ivoirien de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et loisirs, Alain Lobognon.

Outre les coureurs nationaux, étaient présents au départ des français dont le champion de France de Rallye terre, Germain Bonnefis, qui a été contraint à l'abandon pour ennuis techniques.

Deux observateurs de la Fédération internationale automobile (FIA) ont suivi la course.

Le président de la Fisa, Alain Ambrosino, s'est dit confiant du retour du Rallye Côte d'Ivoire Bandama sur l'échiquier international et Africain, appelant à plus de sponsors "pour que les choses se passent nettement mieux la prochaine fois" en mars 2013....




LE TOPO DE LA COURSE :

 

 Après avoir cassé le pont avant la Super Spéciale, vendredi, face à la Fondation Félix Houphouët-Boigny à Yamoussoukro, Soumaoro Moriféré (Mitsubishi Lancer Evo 9) a parfaitement existé pour décrocher son troisième sacre sur les routes du Bandama du 14 au 16 décembre 2012. Vainqueur en 2008 avant les deux années de disette (2009 et 2010) et champion en titre (2011), Soumaoro Moriféré, toujours assisté de Garcia Philippe, a brillamment remporté le 38e Rallye Côte d’Ivoire Bandama, dimanche à Yamoussoukro, après avoir obligé Gary Chaynes à l’abandon à 300 km de l’arrivée. En tête depuis vendredi, le champion ivoirien avec maitrise, sang-froid, n’a pas tremblé et a franchi en toute quiétude la ligne d’arrivée.

Un succès favorisé en grande partie aussi par l’abandon très précoce du champion de France de rallye sur terre, Germain Bonnefis (Peugeot 207 RC). Troisième temps scratch derrière Gary Chaynes (Mitsubishi Lancer Evo 9) et Soumaoro Moriféré, le Français se tord un triangle au 35e de la première spéciale. Après une assistance d’une demi-heure, il reprend la piste mais il est contraint à l’abandon à la seconde spéciale au bout de 10 km. Un boulon de pivot a lâché et l’amortisseur est sorti de son logement !... Déçu, il constate impuissamment son amortisseur cassé.
L’un des deux concurrents sérieux resté à quai, il ne restait que Gary Chaynes et ses 4 secondes de retard. Lancé à la poursuite de Soumaoro, il réduit considérablement son retard à 2 secondes 300m de l’arrivée. Au moment d’attaquer les 200 derniers mètres de piste avant le bitume, Gary Chaynes et son co-pilote Romain Comas de Miranda soumettent leur Evo 9 à un ultime effort. Erreur fatale car ils mettaient ainsi un terme à leur compétition avec un abandon sur la casse du moteur. La voie est donc royalement tracée pour le champion ivoirien, Soumaoro Moriféré.

Il précède sur le podium Pulvéric Gilles-Cormenier Jimmy (Peugeot 207 RC) et Fané Bakary-Fané Moussa (Subaru Impreza STI), les trois derniers équipages à pointer à l’arrivée sur les 20 au départ.

Une fin toute beauté 48h après la cérémonie de départ présidée par le ministre de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et Loisirs, Alain Michel Lobognon qui a appelé, suite à la levée de drapeau, à «encourager Alain Ambrosino et son équipe à ramener le Bandama au niveau de 1972. C’est une façon de rendre hommage à d’aucuns sportifs de ce sport extrême qui y mettent beaucoup d’argent, attendent très peu de l’Etat et qui font que la Côte d’Ivoire gagne beaucoup.

Le Bandama, ce sont des touristes, ce sont des sponsors qui viennent autour de l’événement. Avec ce retour, il faut souhaiter que le Bandama soit une épreuve internationale. La fédération internationale a dépêché à Yamoussoukro un instructeur pour superviser. Si l’organisation se passe très bien, le Bandama rejoindra les rallies au niveau africain. Mais nous visons le Mondial.» Et il n’a pas tort, car pour son inscription au calendrier du championnat africain, le Bandama 2012 a pris de très bons points.  


*Rideau donc pour ce 38è rallye de Côte d’Ivoire, manche candidate pour la Championnat d’Afrique. Une épreuve aux grandes ambitions : « Nous visons le Mondial (le WRC, ndlr) » déclare le ministre ivoirien de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et Loisirs , Alain Michel Lobognon.   


 Pos.      N°        Pilote-Copilote                       Nat.          Marque           G/C         Time           Pen.        TOTAL TIME  

1

1

SOUMAORO Moriféré

GARCIA Philippe

IV

IV

MITSUBICHI

EVO 9

N4 3

2 :18 :16

0 :01 :40

2 :19 :56

2

7

PULVERIC Gilles

CORMENIER Jean-Michel

IV

IV

PEUGEOT 207 RC

A 5

2 :52 :55

0 :00 :00

2 :52 :55

3

10

FANE Bakary

FANE Moussa

IV

IV

SUBARU IMPREZA

N4 3

3 :07 :02

0 :00 :00

3 :07 :02

4

11

ARTAULT Pierrick

ARTAULT Loïc

IV

IV

MITSUBICHI

EVO 5

S 11

3 :12 :36

0 :00 :00

3 :12 :36

5

4

JABER Ali

ROUSSEAU Jean Charles

IV

IV

MITSUBICHI

EVO 7

S 11

3 :23 :26

0 :00 :10

3 :23 :36

6

14

ABOBDIO Maxime

RICHARD Jean Claude

IV

IV

TOYOTA COROLLA

S 11

3 :40 :56

0 :00 :00

3 :40 :56

7

17

GIGAULT Frédéric

COULIBALY Daniel

IV

IV

OPEL KADETT GSI

S 11

4 :03 :18

0 :04 :00

4 :07 :18

8

12

FARHAT William

FARHAT Andrea

IV

IV

NISSAN PULSAR

S 11

4 :03 :29

0 :06 :50

4 :10 :19

 


14, 15 & 16 décembre 2012

Repost 0
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 15:00

 411178 315095905270641 1838077635 o      


tout-le-football-en-direct-est-sur-endirect net-ntP0A8

   
  podium      
   

   
    Pos.   N°       Pilote-Copilote                   Nat.         Marque          G/C      Time           Pen.         TOTAL-TIME 

1

1

SOUMAORO Moriféré

GARCIA Philippe

IV

IV

MITSUBICHI

EVO 9

N4 3

2 :18 :16

0 :01 :40

2 :19 :56

2

7

PULVERIC Gilles

CORMENIER Jean-Michel

IV

IV

PEUGEOT 207 RC

A 5

2 :52 :55

0 :00 :00

2 :52 :55

3

10

FANE Bakary

FANE Moussa

IV

IV

SUBARU IMPREZA

N4 3

3 :07 :02

0 :00 :00

3 :07 :02

4

11

ARTAULT Pierrick

ARTAULT Loïc

IV

IV

MITSUBICHI

EVO 5

S 11

3 :12 :36

0 :00 :00

3 :12 :36

5

4

JABER Ali

ROUSSEAU Jean Charles

IV

IV

MITSUBICHI

EVO 7

S 11

3 :23 :26

0 :00 :10

3 :23 :36

6

14

ABOBDIO Maxime

RICHARD Jean Claude

IV

IV

TOYOTA COROLLA

S 11

3 :40 :56

0 :00 :00

3 :40 :56

7

17

GIGAULT Frédéric

COULIBALY Daniel

IV

IV

OPEL KADETT GSI

S 11

4 :03 :18

0 :04 :00

4 :07 :18

8

12

FARHAT William

FARHAT Andrea

IV

IV

NISSAN PULSAR

S 11

4 :03 :29

0 :06 :50

4 :10 :19



-Arrivée Rallye Bandama 2012 :

1er Soumaoro Moriféré - Philippe Garcia      (Mitsubishi Lancer Evo9) #1    
2ème Pulvéric Gilles - Cormenier Jimmy        (Peugeot 207 RC) #7    "1er des 2 roues motrices" 
3ème Fané Bakary - Fané Moussa                  (Subaru Impreza) #10
4ème Artault Pierrick - Artault Loïc             (Mitsubishi Lancer Evo5) #11
5ème Jaber Ali - Rousseau Jean Charles       (Mitsubishi Lancer Evo7) #4
6ème Abondio Tino - Richard Jean Claude     (Toyota Corolla) #14

7ème Gigault Frédéric - Coulibaly Daniel       (Opel Kadett GTI) #17

8ème Farhat William - Farhat Andréa           (Nissan Pulsar) #12 



damier2printemps.jpg


-Le 19/12/12 Alain Ambrosino : (Président de la Fédération Ivoirienne du Sport Automobile) « Nous sommes satisfaits de l’organisation. Nous avons été encouragés par les mots de l’observateur de la FIA, qui disait que les voyants sont au vert. Nous attendons donc sereinement la note. En attendant donc, nous avons bon espoir que le Rallye Côte d’Ivoire Bandama reviendra au calendrier du championnat d’Afrique dès 2013 ».

-Le 19/12/12 Soumaoro Moriféré
« La chance n’a pas été avec nous au départ, car nous avons connu une panne dès la super spéciale vendredi. Mais nous avons gardé le moral et les mécanos ont fait leur boulot la nuit. Ce qui nous a permis de repartir calmement samedi matin. Ensuite ça a changé de camp, et nos adversaires directs ont abandonné. C’est dommage, mais c’est comme ça le sport auto ».

-le 18/12/12 *Facebook de William Farhat : Haha ha pas grave. ! Je l'ai terminé ce bandama avec moulte galère , mais je suis rentré 8 eme..., 3 crevaisons sur la dernière étape... je n'avais que 2 roues de secours... J'ai mis une roue crevée à l'arrière et j'ai fait 15 km sur la jante ... Mais j'ai terminé...

-23h35france,  *Facebook de David Israël : Trophé "Christian Boy", grosse émotion de recevoir ce trophé des mains de Mme Boy comme reconnaissance du travail et de la passion qu'il m'est donné de partager avec tous les amoureux du sport auto de Côte d'Ivoire, et d'ailleurs !! Aussi beau, probablement même plus, que la Victoire ... Merci !!

-22h00france, *Facebook de Diane de Fursac : Bravo à Soum & Garcia !! Belle victoire qui ns rend fier(e)s !! Sans oublier Cyril & Nico qui ont réussi a scratcher ds la spéciale d'anthologie (la SC3) sans avoir rouler pendant 1an !!  Vivement le prochain et merci a tous de ns faire rêver ;) Bravo a tous nos champions du bandama !!! Vous nous avez fait vibrer ... Fière de vous tous ...

-21h00france, Remise des coupes : Coupe spéciale "Pilote" attribuée a Tino abandio (Toyota Corolla) qui là partagé avec Fred Nobou (Toyota AE86 RWD) et celle du "copi " a David israel .
      

- 10hfrance, "Flash info" : Abandon => Gary Chaynes - Comas Romain, casse moteur sur leur Mitsubishi Lancer Evo9 à 200m de l'arrivée !... Gary Chaynes ne sera pas sur le podium de la 38è édition du Bandama. Et pour cause, le jeune pilote ivoirien a cassé à la 2è étape dimanche, lors de la dernière spéciale à Grominankro, un village de Yamoussoukro.

Le vainqueur du Rallye de Gagnoa 2012 n’avait pourtant que 2 petites secondes sur le leader Soumaoro Moriféré. Mais les Dieux du rallye l’on abandonné au moment où il s’y attendait le moins. L’abandon consommé dans les pleures et la tristesse, Chaynes et son copilote Romain Comas ont laissé l’équipage Moriféré et Garcia en roue libre pour certainement se succéder à eux-mêmes au titre de vainqueur du Rallye Côte d’Ivoire Bandama 2012.
17-12-2012-03-39bandamacassegary

-9h00france, "Flash info" : Abandon => Cyril Bottari - Nicolas Le Parlouër, platine amortisseur avant droite, ensuite problème de fuite d'huile sur amortisseur + cardan arrière gauche arraché réparé auparavant... Contraint à l'abandon, Cyril Bottari (Subaru Impreza) a tout de même fait bonne impression en remportant la 3è spéciale après une année sabbattique... BRAVO Cyril.

Parcours de dimanche 16/12/2012 :

-CS6 : Liaison => Akakro-N'zikpris (TC6 Start), Bakroukro, Mougokro, Angoda (TC6 Fly/Stop).

-CS7 : Angoda (CS7 Start), N'gessankro, Gbolia, Aka-Yakro, Morokinkro, Abokouamékro, Gofabo, Attiégouakro (CS7 Fly/Stop).
-CS8 : Attiégouakro (TC8 Start), Gouromnankro (TC8 Fly/Stop).   


-09h44france, "Flash info" : Départ à 6h45 Gmt. 

¤ Départ de l’étape 2-lieu et heure
Hôtel Président - Yamoussoukro
Dimanche 16/12/ 2012 à 7h45

¤ Publication de la liste de départ de l’Etape 2
Hôtel Président –Yamoussoukro (tableau officiel d’affichage)
Samedi 15/12/ 2012 à 20h00
Le résultat partiel déterminera l’ordre de départ de l’étape 2.
Les Commissaires sportifs pourront modifier l’ordre de départ pour des raisons de sécurité.

¤ Fin de l’Etape 1B,
lieu et heure :
Hôtel Président - Yamoussoukro -
Samedi 15/12/ 2012 à 17h00


-23h35 "Flash Info" : Classement d'aujourd'hui samedi 14/12/2012 :
1er Soumaoro Moriféré #1 (Lancer Evo9), 
2ème Gary Chaynes #2 (Lancer Evo9),
3ème Pulvéric Gilles #7 (Peugeot 207 RC),
4ème Fané Bakary #10 (Subaru Impreza),
5ème Artault #11 (Lancer Evo5),
6ème Jaber #4 (Lancer Evo7) etc...
 
(Merci à Patricia Valle & Claude Ambrosino pour les news en Live)

      
-22h30 *Facebook de Germain Bonnefis : Retour sur une journée difficile !...
Tout avait bien commencé après un bon petit déjeuné et une bonne ambiance entre les pilotes avant le départ. Nous nous étions préparés psychologiquement à souffrir de la chaleur d'autant plus que la journée était la plus ensoleillée de la semaine ! Pour preuve, dès la première spéciale, nous prenons un bon rythme au fur et à mesure des kilomètres. Au 35 ième, un bruit anormal surgit. Comme si le protège carter était déboulonné et nous assurons donc jusqu'à l'arrivée. Ce sera finalement un triangle légèrement tordu. Nous étions vraiment exténués à l'arrivée de la spéciale. Tellement qu'il nous tardait de voir le panneau à damier !
Une assistance de 30 minutes pour réparer les dégâts et nous voilà repartis dans la seconde épreuve spéciale. Mais au bout d'environ 10 kms de grand plaisir sur une spéciale magnifique, un boulon de pivot a lâché et l'amortisseur est sorti de son logement! Nous sommes contraints à l'abandon ! Nous avons passés malgrès tout de grand moments dans la voiture tellement les pistes sont d'anthologie ! Arrétés sur le bord de la piste, nous en profitons pour discuter longuement avec les villageois sur place et échanger sur les différences entre nos pays. Ce fut très enrichissant de savoir ce qu'ils pensent et ce qu'il ressentent au milieu de la brousse... Mais ce n'est heureusement pas terminé puisque nous repartons en ouvreur demain matin! Merci à Thierry Boucher et son équipe pour l'assistance et encore merci à l'organisation pour ce que vous faites pour nous. Nous vivons une expérience unique ! A demain


-22h00 *Facebook de Soumaoro : Merci a tous, mais c'est chaud..., 

Super journée avec quelques ennuis mécaniques, mais qui s'est bien terminée... 
HRB : Bravo a nos élèphants pour cette journée....


-Samedi 19h48 : Soumaoro Moriféré (Lancer Evo 9) est à 4 secondes devant Gary Chanes (Lancer Evo 9).

-Samedi 19h40 "Flash info" :

2 abandons => Bottari Luigi (Citroën Xsara) problème électrique 400 m avant la fin de la sc 2 première du rallye samedi matin, "la panne" un fil légèrement blessé & Ligonet Kevin (Lancer Evo 6) dans la SC3 sur casse bras et amorto arrière gauche !!... Ce n'est donc que partie remise pour 2013 ... Merci à tous !!...

-Samedi 14h10 "Flash Info" :
Abandon => Germain et Olivier sur leur Peugeot 207 RC !... Amortisseur cassé. Aucune touchette pourtant, l'équipage est déçu, ils trouvaient les spéciales magnifiques jusqu'ici...

-9h30france, "Flash info" : Abandon => José Graziani - Chapalain B. (Peugeot 106) à 3Km du départ...
<<Ce Rallye Bandama fut le plus court de ma carrière Rallystique,, 3 petits Kms,, Hé ! oui ! Déjà je n'ai pas essayé l'Auto avant faute de temps mais surtout prépa de dernière minute. Défaut de tarrage sur un Amortisseur Av droit, neuf'',, donc après de multiple démontage et remontages j'ai oublié de serrer un boulon d'étrier de frein, 3 kms,, pas ++ pour que le boulon veuille aller se ballader en brousse,, Lool ,,, ce qui a provoqué un blocage de la roue ,, pas moyen de réparer, pas de boulon disponble dans le grand magasin ''BROUSSE et Compagnie"" ... Voici mon Histoire du 38 ème Bandama,,, pas glorieux pour moi ... surtout que je suis le seul responsable... Pour le reste,, je pense qu'il est temps de prendre ma retraite à 60 ans,,, de toute façon il faut changer d'Auto si on veut continuer les Rallyes en CI,,, le Gr S,, c'est du passé.... >>


-Samedi : Liaison via Lolobo - N'zéré vers 9h00.

¤ Départ du rallye, lieu et heure :
Le début officiel de la manifestation aura lieu sur le podium Hôtel Président – Yamoussoukro -
(Assistance sortie - Podium) Le samedi 15/12/ 2012 à 8h40.

¤ Cérémonie de départ :
Tous les équipages doivent se présenter à la cérémonie de départ Samedi 15/12/2012 à 08h30 hôtel Président- Yamoussoukro -

¤ Vendredi 14/12/ 2012 à 22h00 Gmt : Publication de la liste de départ de l’Etape 1B
Hôtel Président -Yamoussoukro

¤ Vendredi 14/12/2012 vers 21h Gmt : résultats et temps de la Super Spéciale.

-00h13france, *Facebook de Germain Bonnefis : Bonsoir,
l'après midi a été riche: 14h briefing avec les explications sur le timing et l'organisation. 16h conférence de presse,18h cérémonie de départ. Il y avait une fanfare, le ministre en levé de drapeau. Un grand public était au rendez-vous pour le départ de ce 38ième rallye mythique du Bandama. Nous voila alors partis pour une longue et grande aventure!
Liaison pour l'es 1 et déjà beaucoup de monde au bord des routes pour nous supporter. Nous arrivons à la super spéciale de 2.2 kms dans la ville de Yamoussoukro. Petit regroupement et le départ se fait par ordre décroissant. Nous partons donc avant avant dernier. Beaucoup d'ambiance. c'était noir de monde!!!
Nous roulons dans la nuit à vue et sans rampe de phare . Nous faisons finalement le 2ème temps derrière un pilote très fougueux avec une Mitsubitshi évo 9. Puis 30 minutes d'assistance et la première section est terminée. RDV demain pour beaucoup plus de news et plus de péripéties... Certainement nous pourrons vous montrer les premières photos...


-23h43france, *Facebook de Patricia Valle : Soum à cassé le pont dans la spéciale 1... réparé mais pris des pénalites evidemment !...

-22h40france, *Facebook de Germain Bonnefis : Ce soir était disputé le prologue du rallye du Bandama. Pour le moment, Germain et Olivier signent le deuxième temps scratch derrière la Mitsubishi Lancer Evo 9 de Gary Chaynes & Romain Comas de Miranda....

¤ Départ pour la Super Spéciale :
face à la fondation FHB à Yamoussoukro,
Hôtel Président - Yamoussoukro -
Vendredi 14/12/ 2012 à 18h30.


-18h cérémonie de départ : fanfare, Ministre en levé de drapeau et un grand public était au rendez-vous.
-16h conférence de presse.
-14h briefing avec explications sur le timing et l'organisation.

¤ Vérifications techniques – plombage et marquage des composants :
Station TOTAL- Yamoussoukro
Vendredi 14/12/2012 à 09h00. 


14, 15 & 16 décembre 2012 


1622221360__africa_banner.gif

Repost 0
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 03:59


383309 143279062445992 143277932446105 200047 1762778987 n




14, 15 & 16 décembre 2012

                                        38ème Rallye Côte d'Ivoire - Bandama 2012 -




Liste des engagés - Entry List -

1.
Soumaoro M. - Garcia P.               ( Mitsubishi Lancer Evo 9 )           N4/3    
2. Chaynes G. - Comas R.                 ( Mitsubishi Lancer Evo 9 )           N4/3     

3. Bonnefis G. - Fournier O.              ( Peugeot 207 RC )                        A5
4. Jaber A. - Rousseau JC.                 ( Mitsubishi Lancer Evo 7 )          N4/3
5. Ligonnet K. - Israël D.                   ( Mitsubishi Lancer Evo 6 )          N4/3
6. Molinié M. - Tribout C.                 ( Mitsubishi Lancer Evo 7 )          N4/3
7. Pulvéric G. - Cormenier JM.         ( Peugeot 207 RC )                        A5
8. Bottari L. - Oury P.                       ( Citroën Xsara )                             N4/3
9. Bottari C. - Le Parlouër N.           ( Subaru Impreza)                           A8 
10. Fané B. - Fané M.                       ( Subaru Impreza STI )                   N4/3
11. Artault P. - Artault L.                 ( Mitsubishi Lancer Evo 5 )            S11
12. Farhat W. - Farhat A.                   ( Nissan Pulsar )                            S11
14. Abondio M. - Richard JC.          ( Toyota Corolla )                           S11
15. Nobout F. - Kouadio KJ.            ( Toyota AE86 RWD )                    S11
16. Graziani J. - Chapalain B.          ( Peugeot 106 )                                S11
17. Gigault F. - Coulibaly D.           ( Opel Kadett GSI )                         S11
18. Fané A. - Fané M.                      ( Peugeot 205 GTI )                        S11
19. Gamallo B. - Kouassi FA.          ( Peugeot 205 GTI )                        S11
20. Cissé A. - Koné L.                      ( Subaru Impreza )                          S11


Parcours de la 1ère journée : (samedi 15/12/2012)

carte bandama 2012 001SAMEDI

CS1 "présélection" vendredi soir Super Spéciale de nuit, face à la fondation FHB de Yamoussoukro.

CS2 (en bleu au nord est de Yakro) : Allangoua-M'gbessou, N'zéré, Assanou, N'gangro Attoutou, Koua-Kouassikro, Gogokro, Abiguy, Yébouébo, Akimou-Yaokro, Oufouédiékro, (arrivée CS2 Fly/Stop entre N'gbékro & Allangoua-M'gbessou).  

CS3 (en rouge au nord ouest de Yakro) : Liaison => barrage de Kossou, Bocabo, Angossé, Mahounou-Akoué, Kongouanou, Diama-Sakassou, (arrivée CS3 Fly/Stop Manou).

CS4 (en rose au nord est de Yakro) : Liaison => Tounzouébo, Koriakro, (arrivée CS4 Fly/Stop Manou). 

CS5 (en rouge au nord est de Yakro) : Liaison => N'dénou-Lolobo, Konankoffikro, N'zéré, Assanou, N'gangro Attoutou, Koua-Kouassikro, Gogokro, Abiguy, Yébouébo, Akimou-Yaokro, Oufouédiékro, (arrivée CS5 Fly/Stop entre N'gbékro & Allangoua-M'gbessou). 


383309 143279062445992 143277932446105 200047 1762778987 n
 
         
    Parcours de la 2ème journée : (dimanche 16/12/2012)
carte-bandama-2012-002.jpg

 DIMANCHE

Repost 0
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 00:36

    germainbonnefis


Après avoir savouré quelques jours de farniente sous le soleil ivoirien, Germain Bonnefis et son copilote Olivier Fournier se sont lancés, mercredi, pour deux journées de reconnaissances du mythique
Rallye du Bandama, en Côte d’Ivoire, avant de rentrer dans le vif du sujet ce soir.

Le récent champion de France sur terre n’est en tout cas pas trop dépaysé par le tracé de l’épreuve qui, hormis le prologue de 2,200 km disputé sur asphalte dans la capitale politique Yamoussoukro, se déroulera intégralement sur des pistes africaines. Jusqu'à dimanche midi, ce sont ainsi 408 km de pistes dont 240 chronométrées qui seront au menu du duo aveyronnais. L’épreuve sillonnera la région des Lacs autour des villes de Yamoussoukro, Tiebissou et Toumodi.

Tirer le meilleur de sa 207 RC

La majorité des engagés, une vingtaine environ, sont des pilotes nationaux dont le champion de Côte d'Ivoire en titre et dernier vainqueur du Bandama, Soumaoro Moriferé. Ce dernier, au volant de sa Mitsubishi Evo IX (préparation Colsoul), compte d’ailleurs clairement y réaliser le doublé. De son côté, s’il fait figure d’invité-vedette, Germain Bonnefis ne devrait pas pour autant se reposer sur ses lauriers. Le Rouergat espère en effet bien tirer le meilleur de sa Peugeot 207 RC, celle-là même avec laquelle il s’imposa lors du volant 207, en 2011. Épaulé par le manufacturier Michelin et assisté par l’équipe LTB, il rêve secrètement d’inscrire son nom au palmarès de cette épreuve qui a vu triompher, du temps de son inscription au championnat du monde, dans les années 80, toutes les gloires internationales du sport automobile.

"Magique d'inscrire mon nom au palmarès"

"Nous partons à l’aventure, à la découverte d’un nouveau continent sur lequel les rallyes sont différents. Je ne sais donc pas tellement à quoi m’attendre. Je sais simplement que c’est une épreuve légendaire et difficile, avec des spéciales roulantes allant jusqu’à soixante kilomètres et disputées dans une atmosphère chaude et humide. Nous n’avons donc pas d’objectif précis, confiait-il avant son départ. Néanmoins, ce serait magique de pouvoir inscrire mon nom au palmarès, cinquante ans après la 504 de Jean-Pierre Nicolas et aux côtés des Röhrl, Mäkinen ou encore Waldegard. En tous les cas, je suis impatient."



505 logo midi libre  
    
14, 15 & 16 décembre 2012

Repost 0
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 16:37
181819_534956029867870_1777978634_n.jpg375408_534955993201207_277044184_n.jpgInscrits au départ du 38è Rallye Côte d’Ivoire Bandama, les Bottari se disent prêts pour le départ. Le père Luigi et le fils Cyril gardent cependant la tête froide.

Ils ne sont pas les favoris, mais prendront plaisir à courir, car selon eux, « c’est toujours un grand plaisir de participer à un Bandama ».

 

« Le Bandama, reste le Bandama. C’est une course mythique qui monte forcement l’adrénaline. Nous avons préparé chacun notre véhicule. Il ne sera pas question pour nous d’aller défier les grands, mais nous serons bien présents dans la course », avoue humblement Luigi tout en appréciant le parcours du Bandama 2012.

 

« Ce sont des pistes typiquement Bandama. Et le site de Yamoussoukro est magnifique. La couse va se faire dans un fabuleux décor. J’espère que les pilotes n’oublieront pas la compétition en prenant plaisir à parcourir cet endroit superbe », fait remarquer le père Bottari qui ne manque pas de complimenter son fils. « Cyril a l’une des meilleures voitures du Parc Auto du Rallye ivoirien. Mais par manque de budget et de sponsor, et pour cause de maladie, il a manqué le championnat national cette saison », précise t-il.

 

Pour « Yamoussoukro 2012 », les Bottari ont formé une « Team » qu’ils espèrent voir finir la course en beauté. « Nous sommes là, et nous ferons de notre mieux, malgré les places chères. Nous allons montrer que nous sommes chez nous, même si nous savons que nous n'avons pas la prétention d'aller battre les champions et les pros qui sont au départ », soutiennent Luigi et son copilote Philippe Oury qui entendent laisser les coureurs étrangers découvrir le parcours. « Nous attendons de voir ce que le champion de France va faire. C'est lui qui a son mot à dire. Nous allons le laisser découvrir les pistes. Et lui, aura l'occasion de voir ce que nous, les amateurs, sommes capables de faire chez nous », prévient le pilote.

 

Quant au fils Bottari, l'un des plus jeunes coureurs ivoiriens, il n’attend plus que le top départ. « Nous sommes fin prêts, mon copilote Nicolas et moi. Nous avons toujours fini les courses. Et nous espérons rentrer cette fois encore. Nous ne sommes pas parmi les favoris, mais nous sommes quand même au départ pour prendre du plaisir. Ce sera une bonne expérience pour nous, de nous frotter aux professionnels comme Bonnefis. Je pense que la participation du champion de France va relever le niveau de la course et booster les autres pilotes professionnels à venir courir chez nous en Côte d’Ivoire », a fait remarquer Cyril avant de souhaiter que les pilotes étrangers prennent du plaisir, et que le meilleur gagne.

 

Luigi Bottari-Philippe Oury, sur Citroën Xsara, Cyril Bottari-Nicolas Le Parlouer sur Subaru Impreza forment certes une Team, mais il y a à leur côté, un équipage de leur club, le Racing Club Automobile d’Assinie (RCAA), Pierrick Artault- Loic Artault sur Mitsubishi Evo 5.

 

« Nous sommes tous impatients de courir ce Bandama. Tout en gardant l’espoir de le faire revenir progressivement au programme des grands rallies mondiaux, comme par le passé », a conclu Luigi.

 

Le 38è Bandama se dispute les 14, 15 et 16 décembre prochain dans la capitale politique ivoirienne avec une trentaine d’équipages annoncés au départ.


14, 15 & 16 décembre 2012

Repost 0
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 00:38
bonnefis.jpg

Le Champion de France des Rallies, est à Abidjan. Le pilote français, Germain Bonnefis est arrivé dans la capitale économique ivoirienne en fin de semaine dernière, pour prendre le départ de la 38è édition de Rallye Côte d’Ivoire Bandama, du vendredi 14 au dimanche 16 décembre prochain à Yamoussoukro.

Il est présent avec toute son équipe d’assistance selon les organisateurs. Une grosse machine qui fait ressortir le côté professionnel du champion de France. Ce dernier devra affronter des pilotes amateurs ivoiriens (une trentaine au plus), sur les pistes de la capitale politique ivoirienne qu’il découvrira pour la première fois.

 

Le Rallye Côte d’Ivoire Bandama 2012 est un test grandeur nature, pour la Fédération Ivoirienne de Sport Automobile (FISA) qui s’est lancé le défi de ramener cette course au calendrier africain des Rallies. Et pour commencer, le Président Alain Ambrosino et on équipe ont réussi un grand coup, en inscrivant le champion de France à cette course. Bonnefis est venu certainement donner un cachet particulier au Bandama ivoirien, à la recherche de son lustre d’antan.

 

La course débutera le vendredi par la section 1 et la Super spéciale, suivie samedi par les sections 2, 3 et 4 qui constitue la première véritable étape. La 2è étape (section 5) se disputera le dimanche 16 décembre, toujours au cœur des arbustes, des plaines, collines, de la belle végétation et le relief séduisant de la région des Lacs. Sur une distance totale de 408 Km de course.


14, 15 & 16 décembre 2012

 

Repost 0
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 02:39

201110122406_zoom.jpg

Germain Bonnefis et Olivier Fournier prendront le départ, le 14 Décembre, d’une épreuve mythique, une épreuve réputée pour être l’une des plus difficiles au monde : le Rallye de Côte d’Ivoire - Bandama.



C’est sous l’impulsion de Richard Thiery (GT2i) et grâce à Alain Ambrosino, l’organisateur épaulé par Bruno Larbode, que l’équipage Aveyronnais a pu mettre en place ce projet, afin de découvrir un nouveau continent, une nouvelle façon de voir le rallye. Pour ce nouveau défi qui vient compléter une saison déjà riche et ouverte à l’international, Germain et Olivier retrouveront la Peugeot 207 RC, une auto qu’ils connaissent bien et qui sera cette fois-ci assistée par l’équipe LTB.
Pour affronter les pistes Ivoiriennes, ils pourront également compter sur le soutien de Michelin. Le manufacturier Clermontois leur fournira en effet des pneumatiques spécialement développés pour ce type de terrain. Tous les éléments seront donc réunis pour réaliser une belle course.

Cependant, ne connaissant pas ce rallye, Germain avoue qu’il est encore difficile de se fixer un objectif, bien qu’il caresse l’espoir de l’emporter :

« Je suis très heureux de pouvoir être au départ de cette épreuve, c’est une superbe opportunité, et je remercie les organisateurs de nous avoir facilité les choses pour être présents. Nous partons à l’aventure, à la découverte d’un nouveau continent sur lequel les rallyes sont différents. Je ne sais donc pas tellement à quoi m’attendre, je sais simplement que c’est une épreuve légendaire et difficile, avec des spéciales roulantse allant jusqu’à soixante kilomètres disputées dans une atmosphère chaude et humide. Nous n’avons donc pas d’objectif précis. Néanmoins, ce serait magique de pouvoir inscrire son nom au palmarès de cette épreuve, cinquante ans après la 504 de Jean-Pierre Nicolas et aux côtés de noms tels que Röhrl, Mäkinen ou encore
Waldegård. En tous les cas, je suis déjà impatient d’y être et je remercie une nouvelle fois tous ceux qui ont rendu cela possible, et tout particulièrement Richard Thiery, Alain Ambrosino et Bruno Laborde. »

Ce nouveau défi constitue donc l’occasion de terminer cette saison en beauté, avec une épreuve atypique lors de laquelle l’équipage Aveyronnais espère bien jouer les premiers rôles. Vous pourrez bien sûr suivre leur progression sur www.germainbonnefis.com

source: www.germainbonnefis.com


14, 15 & 16 décembre 2012

Repost 0
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 22:40

soum-garcia1.jpg

Le 38ème Rallye Côte d’Ivoire Bandama se déroulera les 15 et 16 décembre prochains dans la région de Yamoussoukro. A l’occasion du lancement officiel de cette compétition tenu samedi dernier, "Notre Voie" a rencontré Soumahoro Moriféré, le champion en titre.


"Notre Voie" : Vous êtes le champion en titre et sûrement la locomotive des pilotes ivoiriens. Avez-vous une appréhension particulière avant le 38ème Rallye Côte d’Ivoire Bandama ?
Soumahoro Moriféré : J’appréhende cette compétition comme tous les précédents Bandama. Aujourd’hui, nous avons un challenge de plus, celui de permettre au Bandama de revenir au championnat d’Afrique. Il est évident que nous nous battrons pour remporter la compétition. Mais le plus important, c’est ce Championnat.

N.V : Comment préparez-vous cette compétition ?
S.M : Je la prépare comme d’habitude. S’il y a la pression, on risque de faire des conneries. Je prépare donc ce rallye comme celui auquel je viens de prendre part en France. Là-bas, j’ai terminé à la 30ème place au classement général, 5ème de notre catégorie (74 à l’arrivée sur 174).

N.V : Le champion de France, Germain Bonnefils, arrive pour ce 38ème Rallye Côte d’Ivoire Bandama. Cela ne vous perturbe-t-il pas ?
S.M : C’est une bonne chose pour notre Rallye qui est à la recherche d’une place en championnat d’Afrique. J’ai beaucoup de respect pour le champion de France. On ne va pas tout lâcher parce que le champion de France arrive. Non. Je vais défendre mon tire de champion de CI. Je suis prêt et serein. Je demande aux autres de relever le niveau. Parce que s’il se rend compte que les choses sont difficiles pour lui, notre Rallye aura de la valeur à ses yeux. Ce qui lui donnera l’envie de revenir. Je donnerai le meilleur de moi-même. Je souhaite que les amis en fassent autant.

logo_notrevoie_print45-1-.gif


14, 15 & 16 décembre 2012

Repost 0