Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

¤ L'image du mois ¤

Patrick Servant / Brion 

Rallye du Bandama 1992...

 

 

#La Côte d'Ivoire, une Terre de Rallye, berceau du Rallye du Bandama, le Rallye de l'impossible.....

 header-copie-1        

http://www.f-i-s-a.org/page17.php

¤ Recherche ¤

¤ Les Stats ... ¤

*Date de création :

-> 25/11/2005 à 23h15 

 

*Visiteur unique :

-> 118 657

 

*Pages vues par visiteur au total :

-> 278 330

 

Journée record :

->  04/01/2009
(569 pages vues) 

Mois record :

->  Janvier  2011  <-  

(4.954 pages vues)
(1.591 visiteurs uniques) 

*Statistiques au 20/07/2014 

Merci à tous d'être passés sur mon blog.... 

 

¤ Top Provenances ¤

 

TOP Réseaux Sociaux : 100% FACEBOOK

 

www.google.fr     => 294 pages vues

www.google.com => 41 pages vues

www.google.ci     => 18 pages vues

www.google.be    => 18 pages vues

www.google.it      => 11 pages vues

www.google.de    => 10 pages vues

www.google.es    => 7 pages vues

www.forum-auto.com => 6 pages vues

www.google.com.ar => 5 pages vues

www.bing.com     => 4 pages vues

 

 

13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 03:46
Bandama 2009 horizontale
11/12/2009 à 22h10

Le Rallye Côte d’Ivoire Bandama a effectivement démarré vendredi, en soirée, à l’espace Karting au sud d’Abidjan. Les grands gagnants de cette épreuve introductive sont les équipages Soumaoro MoriféréPhilippe Garcia, sur Mitsubishi évolution 9, Guy ColsoulRoger Jamoul sur Mitsubishi évolution 9, et Marc MolinierChristian Tribout sur Mitsubishi évolution 6.

 

L’équipage de Moriféré a bouclé le circuit de deux fois 800 m en 1’11’’45’’’.
Le 2e au classement, un équipage belge a mis un temps de 1’12’’68’’’.
Quand l’équipage de Molinier est arrivé après 1’14’’36’’’.

 

Prévue pour démarrer à 20h, la course a pris fin peu avant 22h. Avant de se lancer sur la piste, chaque équipage a fait une reconnaissance à pied du circuit. Une autre reconnaissance en voiture a été faite, avant le lancement du premier véhicule dans la course.

 

La soirée de ce vendredi permettra de déterminer l’ordre de départ de la compétition proprement dite, samedi matin, devant le magasin Rimco (ancien espace Prémoto à Abidjan).


header_r2_c1.jpg

Repost 0
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 03:10
Bandama-2009-horizontale-copie-2.JPG
11/12/2009 à 10h20
L
a 36e édition du  Rallye Côte d’Ivoire Bandama 2009 a lieu ce week-end et à démarré dès ce vendredi à 20 heures par un super spécial pour déterminer les meilleurs temps. C’est sur le circuit fermé de l’espace Karting en zone 3.

La course sillonnera à deux reprises le trajet Abidjan - Adiaké - Abidjan  via les localités de Grand-Bassam, Bonoua et Alépé. Soit un parcours total de 580,10 km comportant 17 secteurs compétitifs dits chronométrés. Les voitures seront lancées par intervalles de 3 minutes.

Le samedi 12 décembre, à 9 heures, le départ de la première étape sera donné à l’espace de l’ancien Prémoto, sur le boulevard Valéry Giscard D’Estaing, à la hauteur du carrefour de Marcory.
Le dimanche 13 décembre, jour de la seconde étape, l’arrivée de la première voiture est prévue pour 15h.

13 concurrents sont déjà enregistrés au rang desquels figure un équipage belge composé de Guy Colsoul et Jamoul, venus bousculer les coureurs locaux.

*Par ailleurs, des observateurs de la Fédération internationale de l’automobile (FIA) sont annoncés à ce rallye qui réapparaît après une interruption de trois ans pour des raisons sécuritaires et budgétaires.

Le Rallye Côte d’Ivoire Bandama est une compétition organisée par la Fédération ivoirienne des sports automobiles et mécaniques FISAM & l'Asacci.


Repost 0
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 21:53
Bandama 2009 horizontale

P
rès d’une vingtaine d’équipages ont pris part, hier, au départ du 36e Rallye de Côte d’Ivoire Bandama sponsorisé par Moov-CI. Après la vérification en face de RIMCO sur le boulevard Valery Giscard d’Estain (VGE) sous le coup de 17h, les pilotes se sont retrouvés au Karting de la zone 3 pour un prologue en circuit fermé.
Une course âprement disputée par les pilotes au nombre desquels on dénote la présence, entre autres, des équipages français, Vitellaro P- otto S, Pulveric, Molinie Marc-Tribout Christian, Mit Xavier-Chaynes Gary, C Bottari-N Le Parlouer, ivoiriens, Moriféré Soumahoro, F Bidiakon-A Cissé, Cissé, Nobou-Anglow, libano-français, Jaber Ali-Oury Philippe, franco-suisse Farhat M-Farhat A et belge, Roger Jamoul-Guy Colsoul.
Une belle pléiade de pilotes de qualité qui se lanceront, aujourd’hui, pour l’étape Abidjan-Grand-Bassam-Alépé-Abidjan.
Le 36e Rallye Côte d’Ivoire Bandama s’achève, demain, après l’étape Abidjan-Bonoua-Assinie-Abidjan.

Ce 36e Rallye Côte d’Ivoire Bandama a un double enjeu. Il compte pour le championnat de Rallye de Côte d'Ivoire et pour l'élection du Rallye de Côte d'ivoire au calendrier international de la Fédération internationale de Sport Automobile (FISA). Une mission que Moov-CI entend réussir pour ramener la Côte d’Ivoire au premier plan du sport automobile africain et mondial.


Repost 0
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 23:32
RALLYE DU BANDAMA...

Du 11.12.13 décembre

Rallye Bandama – Côte d’Ivoire 2009 : Préparer l’avenir...

 

Cette édition du mythique Rallye du Bandama – Côte d’Ivoire -  sera marquée par le renouveau. Après la perte du label championnat d’Afrique en 2006, le Bandama n’a plus été organisé, la FISAM a choisi cette année d’en confier la mise sur pied à l’ASACCI, organisateur originel.
Patrick Namé, président de l’ASACCI  revient sur cette décision : « C’est un honneur pour notre club, nous avons travaillé pour en être digne et qu’il y ait une suite. Notre équipe a concocté un programme de dix sept spéciales toutes différentes pour environ 250 km chronométrés (douze le samedi, cinq le dimanche). Nous avons beaucoup travaillé pour offrir des pistes en parfait état, ainsi que les plans de sécurité (contrôleurs, service médicaux) ».

*Le prologue sera organisé vendredi soir à 20h derrière la piste de karting RIMCO.
*Le départ officiel sera donné samedi à 9h30 du parking RIMCO (boulevard VGE), pour prendre la direction des régions de Bassam et Alépé, les voitures seront de retour à Abidjan à partir de 21h05.
*Le lendemain dimanche, les rescapés prendront le chemin de Bassam – Assinie à 10h, l’arrivée finale sera jugée à 15h.

Côté pilotes, tous n’ont pas répondu présent pour des raisons diverses. Le favori sera bien sûr Soumaoro Moriféré qui étrennera une nouvelle Mitsubishi Lancer Evo. 9, identique à celle qu’il a découvert en France au rallye Terre des Cardabelles, il y a un mois et pourrait cueillir un quatrième titre national consécutif. C’est d’ailleurs son préparateur Guy Colsoul qui est venu en personne lui livrer l’auto. Le belge devait conduire la même monture, mais l’a finalement louée à un compatriote plus familier des rallyes raids.
Trois autres Mitsubishi Lancer seront au départ aux mains de Marc Molinié (Evo. 7 ex-Moriféré), Gilles Pulvéric (Evo. 6) et Kévin Ligonnet (Evo. 5).
Cyril Bottari et Philippe Vitelaro leur donneront la réplique avec des Subaru Impreza WRX-STi N10.
Le jeune Garry Chaynes alignera une Mitsubishi Galant VR4 ex-Moriféré.
Le club des 4WD sera complété par la Mazda 323 GTX de Michaël Farhat.
La coupe deux roues motrices opposera la Golf de Frédéric Nobou, très motivé avant le départ, à l’Opel Kadett GSi d’Ali Jabert et la Toyota Corolla 16s d’Adama Cissé.


 

affiche Bandama 2009 horizontale 


Samedi : 3 boucles différentes : départ d'Abidjan Rimco en face du Karting :
la 1ère : autour de bonoua : 120.300 kms dont 4 speciales de
5.6 kms, 14.6 kms, 11.8 kms et 11.700 kms
soit 43.700 kms et 76.00 kms de liaison pour retour Bassam assistance.

2ème : départ Bassam : 118.300 kms dont 3 spéciales de
27.00 kms piste d'assinie, 20.000 kms et 11.100 km
soit 58.100 kms et 60.200 de liaison retour vers bassam.

3ème : départ bassam : 142.100 kms montée vers Alépé, 5 spéciales de
18.00 kms, 11.400 kms, 20.200 kms, 11.000 kms, 15.800 kms
soit 74.400 kms et 67.700 kms de liaison.

Dimanche : départ Abidjan : 184.000 kms dont 5 speciales
19.600 kms, 6.000 kms, 7.100 kms, 21.500 kms, 26.100 kms
soit 80.300 kms et 103.700 kms de liaison.



autocollant-300dpi.jpglogo1.gif
Repost 0
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 22:26
RALLYE DU BANDAMA 1974



La 6ème édition du Rallye du Bandama se déroule du 27 au 30 décembre 1974, organisée par l'Ecirie Ivoire de Jean-Claude Bertrand associée à l'Automobile Club de Côte d'Ivoire, sous l'égide de la FISA CI et avec le patronage du Café de Côte d'Ivoire et Air Afrique.
Cette année-là, le parcours est allongé de 1000 Km, soit un marathon de près de 5000 Km répartis en quatre étapes sous forme de boucle disputées sur des pistes ouvertes en terre battue autour de Yamoussoukro, qui deviendra la capitale ivoirienne en 1993 :
1° Abidjan-Yamoussoukro (1089 Km), 2° Yamoussoukro-Bouaké-Yamoussoukro (1090 Km)
3° Yamoussoukro-Odienné (1476 Km), 4° Yamoussoukro-Lakota-Abidjan (1247 Km).
Les concurrents doivent respecter la vitesse moyenne de 100 Km/h.
Le 25 décembre, en préambule du rallye lui-même, une première épreuve, la course de côte de la Djibi, longue de deux kilomètres, était organisée afin de déterminer l'ordre de départ des voitures.
C'est la Peugeot 504 de Hannu Mikkola et Jean Todt qui réalise le meilleur temps (3'11''8).

=> Voir mon article du 20/02/2006 :
http://historiquerallyebandama.over-blog.com/categorie-10710784.html




LE LION ETAIT LE PLUS FORT..... 
Pour la deuxième fois en quatre participations, la Peugeot 504 s'imposait dans cette course qui figurait parmi les plus difficiles au monde, tandis qu'Alpine-Renault, qui alignait cinq Berlinettes A 110 1800 dont deux d'usine, jouait de malchance et ne voyait aucune de ces voitures à l'arrivée.....


L'A110 d'Henri Pescarolo et Jean-Pierre Aujoulet (n°44) était la mieux placée des Alpine avant son abandon dans la deuxième étape...  

Shekkar Metha et Mike Doughty (n°43)...

Renault avait précédemment été plus heureux dans cette épreuve, remportant notamment sa première édition en 1969 (M.et Mme Gérenthon sur R8 Gordini) et se classant troisième en 1970 et 1971, respectivement avec les équipages Reignien-Werner et Trautmann-Desvignes sur R16 TS. En engageant sur les pistes africaines la voiture qui lui avait permis de remporter le Championnat du monde des Rallyes l'année précédente, l'équipe Alpine-Renault ambitionnait d'être un outsider sérieux entre Peugeot et Datsun, les deux grands favoris. C'était compter sans les conditions particulièrement éprouvantes du Bandama qui cette année encore allaient éliminer la quasi-totalité des engagés.


Toujours aux avant-postes, la voiture de Kallstrom-Billstam (n°4) terminait à une très belle troisième place parmi les trois Datsun à l'arrivée...
Parmi les quatre Datsun 180B SSS engagées, celle de l'équipage Herrmann-Schuller (n°3) figurait en deuxième position avant d'abandonner dans la dernière étape. 
Principal adversaire de Peugeot depuis plusieurs années sur les terres africaines, le constructeur japonais Datsun (aujourd'hui Nissan) avait remporté le Bandama en 1970 et 1973...


Le "Rallye de l'impossible" :
Avant que ne soit organisé le médiatique Paris-Dakar, les deux rallyes africains les plus réputés étaient le Safari Rally (anciennement East African Safari) et le Rallye du Bandama. Le premier se déroulait au Kenya, le second en Côte d'Ivoire, et ils avaient comme point commun d'être extrêmement éprouvants pour les mécaniques. Remporter l'une de ces deux épreuves consistait à surmonter l'enfer des pistes défoncées ou inondées par les pluies tropicales, la météo étant généralement épouvantable.
Les conditions étaient tellement dures que, lors des trois première éditions du Bandama, moins de dix concurrents avaient réussi à rejoindre l'arrivée et qu'en 1972 la course fut arrêtée à mi-parcours après la mise hors course pour retard trop important de la dernière voiture encore en état de marche !...
Ce fait unique dans les annales des Rallyes fit entrer le Bandama dans le cercle des épreuves internationales de prestige avec l'impressionnant surnom de << Rallye de l'impossible >>.
C'est pourquoi la plupart des grands constructeurs mettaient un point d'honneur à s'y engager pour asseoir leur notoriété, ce rallye étant, à l'instar du Monté-Carlo, un véritable banc d'essais pour la voiture de M. Tout-le-Monde et une magnifique vitrine commerciale pour le marché automobile de ce continent.

*C'est en 1969 que le Français Jean-Claude Bertrand et quelques amis passionnés d'avanture mettent sur pied la première édition du << Rallye du Bandama-Marathon de Côte d'Ivoire >>. Ce nom vient de celui d'un fleuve qui traverse cette ancienne colonie française devenue indépendante en 1960.
Au fil des éditions, le Rallye du Bandama acquiert ses lettres de noblesse et attire les pilotes internationaux ainsi que les gloires locales.
La consécration de cette épreuve survint avec son inscription au calendrier du Championnat du monde des Rallyes à partir de 1978.



Fidèle à sa réputation de << Reine d'Afrique >>, Peugeot s'imposait une seconde fois au Bandama.
Ici, la 504 (n°24) de Makinen-Liddon...


(n°2) Noujaïm Datsun 240Z à la Djibi...

Les Françaises en nombre :
Parmi les cinquante concurrents inscrits, on trouve vingt-huit voitures françaises dont :
Quatrorze Peugeot, Cinq Simca, Deux Citroën, Deux Renault et Cinq Alpine.
Les Alpines sont toutes des A110 1800 de Groupe IV et deux d'entre elles sont alignées à titre semi-officiel par l'équipe Gitanes pour les équipages Henri Pescarolo et Jean Pierre Aujoulet (n°44) ainsi que Shekkar Metha et Mike Doughty (n°43).
Les trois autres Alpine, privées, sont pilotées par Michel Alibelli, Alain Ambrosino et François Turco.
L'autre grand constructeur présent après Peugeot au Bandama 1974 est le japonais Datsun qui a dix voitures au départ. Le reste du plateau est complété principalement par des Volkswagen, Lancia, Toyota et autres Fiat.

Mais que venait donc faire la luxueuse Citroën SM de Wanbergue et Nusbaumer sur les pistes défoncées du Rallye du Bandama ? 

Si l'Afrique a souvent souri aux Alpine, le Rallye du Bandama ne leur a jamais permis de s'y imposer...

La Berlinette A110 1800 Gr. IV est équipée du moteur provenant de la 1600 S
poussé par Mignotet à 1,8 litres...

Les deux Volkswagen "Coccinelle" 1302S de Gr. II de Bochnicek-Alexander (n°50)
et Quester-Mestinger (n°51) abandonnèrent respectivement dans la 2ème et 3ème étape, moteurs cassés.

Quatorze voitures alignées, dont trois 504 d'usine :
Peugeot ne venait pas en Côte d'Ivoire pour faire de la figuration !...


Fiat 124 BS1 Spider Sport (n°22).
Aucun des deux coupé Fiat (124 et 128) engagés (ici celui piloté par Saad-Regnier) ne terminera l'épreuve.


Six voitures rescapées :
. Fidèle à sa réputation d'épreuve très sélective, l'édition de 1974 du Bandama verra à peine une voiture sur dix à l'arrivée. Dès la première boucle, les rangs vont s'éclaircir et on compte déjà dix-huit abandons dont l'Alpine d'Alibelli qui a cassé son moteur à cause d'un manchon de filtre à air involontairement déplacé, ce qui ne pardonne pas dans ses contrées. Au soir de la première étape, on trouve les trois Peugeot 504 de Makinen, Mikkola et Constent en tête, suives la Datsun d'Hermann et l'Alpine de Pescarolo. Un résultat satisfaisant quand on sait qu'il débutait au volant de la Berlinette 1800.

. La deuxième boucle va malheuresement lui être fatale puisqu'il casse sa suspension avant (fusée de roue). L'autre malheureux parmi les huit abandons de cette étape est Ambrosino dont la segmentation du moteur est détériorée par de la poussière (filtre à air défectueux).

. Lors de la troisième étape, deux Peugeot favorites, celles de Hannu Mikkola et de Bernard Consten (alors 1er et 3ème), abandonnent, victimes de leur transmission, laissant Timo Makinen seul face aux Datsun lancées à sa poursuite.
-> Chez Alpine, c'est l'hécatombe avec la perte des deux dernières voitures encore en lice, celle de François Turco (moteur) et celle de Mehta (rupture de rotule de suspention).

. Avant l'ultime étape, la Peugeot 504 de Makinen conserve la tête, suivie des Datsun d'Herrmann et Kallstrom. Il ne reste que neuf voitures en course et la piste cassante va encore provoquer trois abandon avant l'arrivée à Abidjan, que seules trois Peugeot et trois Datsun parviennent à monter sur le podium !!!...
Les chiffres parlent d'eux-mêmes...


Classement de la Djibi :
1. Hannu Mikkola (Peugeot 504) 3'11''8
2. Michel Alibelli (Alpine 1800) 3'14''9
3. Timo Makinen (Peugeot 504) 3'17''3
4. Alain Ambrosino (Alpine 1800) 3'20''5
5. Harry Kallstrom (Datsun 180B) 3'21''2
6. Jean-Pierre Rouget (Porsche 911 S) 3'21''7


Classement Général :
1. Makinene-Liddon (Peugeot 504) 1h50'17"   (1er Gr. V)
2. Chasseuil-Jaubert (Datsun 180B SSS) 2h44'29"   
3. Kallstrom-Billstram (Datsun 180B SSS) 2h58'21"   (1er Gr. II)
4. Brouns-Orio (Peugeot 504 Break) 5h01'41"   (1er Gr. I)
5. Grégoire-Guérin (Datsun 260 Z) 5h44'41"   (1er Gr. IV)
6. Abdoulaye Ly-Frédéric Gahoudy (Peugeot 504) 14h27'52"
 








    

© Copyright, Tous droits de reproduction et de diffusion réservés à historiquerallyebandama.over-blog.com.
Droits d'usage strictement personnel.
Repost 0
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 21:44
*Alain Ambrosino Rallye du Bandama 1996 (Mitsubishi Lancer Evo3)

Palmarès du Patron !...

Alain, c'est un début en Rallye en 1969, des débuts en Mondial en 1974 au Rallye des USA (Press on Regardless), 3 podiums en Championnat du Monde des Rallyes dont une victoire et deux troisièmes places.

17 manches du Championnat du Monde des Rallyes au compteur, la première aux Etats unis en 1974, la dernière en 1990 en Côte d’Ivoire, 3 fois Champion d’Afrique des Rallyes FIA, 5 fois Champion de Côte d’Ivoire des Rallyes. 11 fois dans les points, 6 abandons et 2 scratchs en ES, une seule victoire en Mondial.

on passera sur tous les résultats régionaux et locaux (trop nombreux) et autres Rallyes Africains (Zaïre, Maroc etc...) ou essais et développements pour le compte de Peugeot ou Citroën Sport, Alain Ambrosino a, à l'instar de gens comme Shekhar Mehta écrit une partie de l'histoire du Rallye en Afrique, à la glorieuse époque où le Mondial y posait ses bagages....

Venez visiter mon article :
http://historiquerallyebandama.over-blog.com/article-6823686.html

Les commentaires de ces amis... Merci Facebook :

Soumaoro Moriféré : Le maître de tout les temps...
Rémy Bruyère : Cà c'est bien vrais...
Philippe Garcia : le BOSS !!!!
Thibaud Sans : La première personne à m'avoir offert une paire de gant de rallye avec les bottines à l'époque de la Lancer Saturne... Un très grand pilote !!!!!!!!!
Patricia Valle : J'espére que tu les a gardés lol c'est collector maintenant thibaud hi!! hii!
Thibaud Sans : Malheureusement non il y a bien longtemps en plus le kit venait de chez Citroën Sport à l'époque du Dakar avec la ZX, mais je les ai portés jusqu'à qu'il tombe en lambeau mdr
Alain Florentin : lol pour les gants ! et quand Thibaud dit c'est en lambeaux ! c'est la vérité keye !
Alain, le seul pilote que je connaisse qui roule toute fenêtres fermées pour éviter que la poussière ne rentre dans la voiture !!! même si son copilote à chaud !

le seul aussi qui roule à 210 km/h vitesse coralba sur la piste avec aisance tout en tripotant son bouton central de mise en marche du ventilo en manuel pour savoir si tout va bien !!!... 

le seul qui en SC du bandama, te fait le bruit du train dans le micro lors d'un passage de voie ferrée à 110 km/h !! et qui te regarde pour voir la tête de son copi :) je me souviens qu'il l'avait tellement bien fait que j'en avait fait un bond dans la voiture !

le seul pilote qui roule différemment entre une spéciale prise à la minute (SC) et une spéciale prise à la seconde (ES) et la le rythme n'est pas pareil !!

le seul qui te chicane à la fin de l'étape en disant qu'il avait l'impression que son copilote courait à côté de la voiture, tellement il était essoufflé à annoncer les notes !!!

le seul qui était capable de faire 12 heures de reconnaissances d'affilées sans répéter une note, sans manger et avec une seule pose pipi !

le seul qui est capable d'encaisser la lecture de 2 notes d'avance et sans répétition !

le seul qui te parle des rallyes de la "grande époque", le temps où il faisait le championnat d'afrique avec Daniel Le Saux ...
sa plus belle annecdocte était ce villageois au safari qui les avait aidé à pousser la voiture pour sortir d'un poto-poto la nuit et sous la pluie ! ... il y avait des poignées sur la voiture de rallye afin de pouvoir faciliter ce genre d'opération (courant sur un safari de l'époque je suppose) et après avoir poussé le type était resté accroché jusqu'à la fin de la spéciale ... le type était tétanisé de peur !! imaginez Alain ne l'avait même pas remarqué avec la pluie et la nuit !!! mdr

le seul pilote qui faisait les réglages de PSA pour les Dakar et pour Spike Peaks pour Vatanen...

et à mon humble avis certainement Alain est le pilote le plus rapide du monde sur piste latéritique !
Rémy Bruyère : Et moi j'ai été en assistance rapide, à l'époque de la Peugeot 505 dans les années 80's !!!...

*Sa dernière grande victoire en terre Ivoirienne :
Le Rallye Côte d'Ivoire Bandama 1997, avec la Mitsubishi Lancer Evo3...

*Podium Ambro-Florentin Mitsubishi Lancer Evo3, Bandama 1997
*Mitsubishi Lancer Evo3 au Bandama 1997... Team Rexona
Repost 0
Published by ASSINIE - dans Auto-Portrait
commenter cet article
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 19:47

Jean Todt,
né le
25 février 1946 à Pierrefort (Cantal), est un ancien copilote de rallye françaisdevenu directeur d'écurie de sport automobile, d'abord de Peugeot Talbo Sport, puis de la Scuderia Ferrari, puis directeur et administrateur de Ferrari de 2004 à 2008. Il est depuis le 23 octobre 2009 président de la Fédération internationale de l'automobile (FIA).

Sous sa direction, Peugeot a décroché 4 titres de champion du monde en rallye (pilotes et constructeurs), 4 victoires au Rallye Dakar, deux victoires aux 24 Heures du Man et Ferrari 13 titres de champion du monde de Formule 1 (pilotes et constructeurs).

 

Jean Todt est fils d'un médecin de campagne issu d'une famille juive venue de Pologne. Amateur de course automobile, il est diplômé de l'EDC (École des dirigeants et créateurs d'entreprise).





=> Copilote de rallye automobile 1966 à 1981
=> Directeur de Peugeot Talbot Sport 1982 à 1993  
=> Directeur de la Scuderia Ferrari 1993 à 2007
=> Directeur et administrateur de Ferrari depuis 2004 - mars 2009
=> Présidence de la FIA
(Le 23 octobre 2009, il est élu 135 voix contre 49 à l'ancien pilote finlandais et député européen Ari Vatanen) président de la Fédération internationale de l'automobile.


*Et oui Jean todt est venu à plusieurs reprises au Bandama.....
 Photo du passé !!!...

Ici au Bandama 1974 avec Mikkola.....

Repost 0
Published by ASSINIE - dans Auto-Portrait
commenter cet article
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 20:27
2004-2005-2006-2007-2008-2009     WORLD CHAMPION...

Parti sur les chapeaux de roues, Sébastien Loeb a finalement disputé sa difficile saison. Avant de conquérir son 6ème titre mondial d'affilée à l'issue du Rallye de Grande-Bretagne le week-end dernier, il comptait un point de retard sur son rival Mikko Hirvonen. Et un point d'avance à l'arrivée...     


BRAVOOOOO... les Artistes...
Repost 0
Published by ASSINIE - dans Auto-Portrait
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 22:19

L'un des deux équipages ivoiriens ayant participé à la 26è édition du Rallye des Cardabelles (en France), les samedi 10 et dimanche 11 octobre dernier à Millau, non loin de Montpellier, Soumaoro Moriféré-Phillipe Garcia s’est fait remarquer dans la course en finissant 26è sur 159 équipages au départ, à bord d’une Mitsubishi Evo 9.

Pour un coup d’essai, le champion de Côte d’Ivoire Soumaoro et son copilote ont réussi un coup de maître. Puisse que, pour sa première participation à une compétition internationale d’envergure, le duo ivoirien a fait sensation, en finissant 26è (en 1 h 54 mn 02 s) face à des équipages rodés au circuit, aguerris à la haute compétition et au Rallye de Cardabelles et avec de grands moyens.

Pourtant, « Soum » et Garcia sont partis d’Abidjan sur la pointe des pieds, parce que sans soutien financier, pour participer à cette course qui compte pour le Championnat de France des Rallies terre.

Avec l’aide de leurs traditionnels sponsors : SDV Projets Industriels, CI Therm, Bolloré, Sacri …, ils se sont offert les services, (préparation et assistance) d’une structure belge Guy Colsoul Rallye Sport, qui leur a offert l’Evo 9, juste à quelques heures de la course. Mais comme des aventuriers qui n’avaient sur qui compter, ils se sont battus, tenant tête au grands champions Européens.

Dans leur catégorie (N), Soumaoro et Garcia ont même occupé le 8è rang. Une performance plus qu’honorable sur laquelle le champion ivoirien ne crache pas. « C’est une grande satisfaction pour nous d’occuper le 26è rang au classement général. Nous nous étions fixés comme objectif de finir parmi les 50 premiers. Nous avons fait mieux que ça, c’est bon », s’est félicité Soumaoro qui pense qu’avec un peu plus de moyens et une bonne préparation, ils pourraient faire mieux à la prochaine édition.

Rappelons que ce sont 84 équipages sur les 159 qui sont rentrés, à l'issue des deux jours de course, remportée par les français Cuoq Jean Marie-Duffour Pascal, en 1 h 39 mn 57 s.

#19 Soumaoro Moriféré & Philippe Garcia      Mitsubishi lancer Evo9 Gr.N4 
   

*Soum sur la vidéo à 2:48 !!!...
*Vous êtes vraiment des Patrons... A l'année prochaine !!!...



 #43 Christophe Servant & Bruno Laborde      Subaru impreza STI  Gr.A8
*En tout cas nous sommes fières de vous !!!...
Repost 0
Published by ASSINIE - dans Auto-Portrait
commenter cet article
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 14:00

#19 Soumaoro Moriféré & Philippe Garcia sur Mitsubishi lancer Evo9 Gr.N4  


Echos : 
158 équipages ont pris le départ de ce 26ème Terre des Cardabelles, sixième manche du Championnat de France des Rallyes Terre 2009. L’arrivée et la remise des prix sont prévues sur le podium, Parc de la victoire à Millau, dimanche à 16h45.


ES 2 – L’hospitalet - 18,220 km – 12h35

Conditions de route : Temps nuageux. Routes propres.

#19. Moriféré Soumaoro (Mitsubishi Lancer Evo9) : « Ca s’est super bien passé. C’est la première fois que je ne croise pas de voiture qui arrive en face de moi sur une spéciale… » (Ref : Championnat de Côte d’Ivoire sur routes ouvertes)


ES 3 – Sainte Eulalie – 10,800 km – 13h15
Conditions de route
: Temps nuageux avec quelques éclaircies. Routes propres et sèches

#19. Moriféré Soumaoro (Mitsubishi Lancer Evo9) : « La spéciale s’est très bien passée… C’est notre premier rallye de ce type mais ce n’est pas très facile de prendre des notes. On commence à s’adapter et c’est vraiment super…»


ES 4 – Le camp – 20,950 km – 15h52
Conditions de route
 : Temps nuageux avec un peu de vent. Routes propres.

#19. Moriféré Soumaoro (Mitsubishi Lancer Evo9) : « On commence à prendre un peu confiance. On s’habitue. C’est vraiment super sympa… »


ES 5 – L’hospitalet – 18,220 km – 16h35
Conditions de route
 : Temps nuageux. Routes cassantes.
 
#19. Moriféré Soumaoro (Mitsubishi Lancer Evo9) : « Ca va. C’est impeccable… »


ES 6 – Sainte Eulalie – 10,800 km – 17h15
Conditions de route
: Temps nuageux. Routes propres avec quelques pierres.
 
#19. Moriféré Soumaoro (Mitsubishi Lancer Evo9) : « Super ! Je suis vraiment content. On s’est vraiment bien amusé lors de ce 2ème tour… On est très content de la découverte…»

 
  SOUMAORO Moriféré
GARCIA Philippe
Mitsubishi Lancer Evo 9    
   
 
 
Numéro 19
Pilote / Co-pilote SOUMAORO Moriféré - GARCIA Philippe
Voiture Mitsubishi Lancer Evo 9
Groupe et Classe N - 4
                                                                                                                  
Epreuve Km Epreuve spéciale Cumul après ES
    Temps Clt N 4 Temps Clt N 4
1. Le Camp 20.95 14:39:8 56 0 0 14:39:8 0 0 0
2. L'Hospitalet 18.22 13:35:1 38 0 0 28:14:9 48 0 0
3. Ste Eulalie 10.80 7:56:5 56 0 0 36:11:4 48 0 0
4. Le Camp 20.95 14:09:5 30 0 0 50:20:9 37 0 0
5. L'Hospitalet 18.22 13:10:1 25 0 0 1:03:31:0 31 0 0
6. Ste Eulalie 10.80 7:36:4 29 0 0 1:11:07:4 31 0 0
7. Vezins 14.80 10:32:3 38 0 0 1:21:39:7 30 0 0
8. Séverac le Château 16.10 11:09:4 31 0 0 1:32:49:1 29 0 0
9. Vezins 14.80 10:15:8 29 0 0 1:43:04:9 29 0 0
10. Séverac le Château 16.10 10:57:2 25 0 0 1:54:02:1 26 0 0
*Voir Soum & Phiphi sur la vidéo à 3:49 !!!...
*Soum & Phiphi sur les 1ères images de cette vidéo !!!.....












#43 Christophe Servant & Bruno Laborde sur Subaru impreza STI  Gr.A8

*Voir Christophe & Bruno sur la vidéo à 0:40 !!!...


*Les 285 cv de la Sub déchirent le ciel de Sebens !!!... 


                                                                                                              
    SERVANT Christophe
LABORDE Bruno
Subaru Impreza STI
 
   


Numéro 43
Pilote / Co-pilote SERVANT Christophe - LABORDE Bruno
Voiture Subaru Impreza STI
Groupe et Classe A - 8
Epreuve Km Epreuve spéciale Cumul après ES
    Temps Clt A 8 Temps Clt A 8
1. Le Camp 20.95 15:14:1 93 0 0 15:14:1 0 0 0
2. L'Hospitalet 18.22 14:17:7 80 0 0 29:31:8 81 0 0
3. Ste Eulalie 10.80 8:19:2 95 0 0 37:51:0 82 0 0
4. Le Camp 20.95 14:54:5 55 0 0 52:45:5 65 0 0
5. L'Hospitalet 18.22 14:04:9 57 0 0 1:06:50:4 57 0 0
6. Ste Eulalie 10.80 8:12:9 58 0 0 1:15:03:3 55 0 0
7. Vezins 14.80 10:54:0 59 0 0 1:25:57:3 55 0 0
8. Séverac le Château 16.10 11:44:0 61 0 0 1:37:41:3 51 0 0
9. Vezins 14.80 10:40:1 51 0 0 1:48:21:4 49 0 0
10. Séverac le Château 16.10 11:29:9 43 0 0 1:59:51:3 44 0 0



*Allez voir l'article de Bruno sur la préparation de la Sub au Domaine de Sebens :
http://adrenaline.addict.over-blog.com/article-rallye-des-cardabelles---les-versets-sataniques-----37266194.html



Repost 0
Published by ASSINIE - dans Auto-Portrait
commenter cet article