Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

¤ L'image du mois ¤

Patrick Servant / Brion 

Rallye du Bandama 1992...

 

 

#La Côte d'Ivoire, une Terre de Rallye, berceau du Rallye du Bandama, le Rallye de l'impossible.....

 header-copie-1        

http://www.f-i-s-a.org/page17.php

¤ Recherche ¤

¤ Les Stats ... ¤

*Date de création :

-> 25/11/2005 à 23h15 

 

*Visiteur unique :

-> 118 657

 

*Pages vues par visiteur au total :

-> 278 330

 

Journée record :

->  04/01/2009
(569 pages vues) 

Mois record :

->  Janvier  2011  <-  

(4.954 pages vues)
(1.591 visiteurs uniques) 

*Statistiques au 20/07/2014 

Merci à tous d'être passés sur mon blog.... 

 

¤ Top Provenances ¤

 

TOP Réseaux Sociaux : 100% FACEBOOK

 

www.google.fr     => 294 pages vues

www.google.com => 41 pages vues

www.google.ci     => 18 pages vues

www.google.be    => 18 pages vues

www.google.it      => 11 pages vues

www.google.de    => 10 pages vues

www.google.es    => 7 pages vues

www.forum-auto.com => 6 pages vues

www.google.com.ar => 5 pages vues

www.bing.com     => 4 pages vues

 

 

27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 21:49
Adieu Chantal.....
Adieu Chantal.....
Adieu Chantal.....
Adieu Chantal.....

16 Aout 2016 / Le rallye en Côte d'Ivoire est en deuil : 


C'est avec une grande tristesse que nous avons appris, aujourd'hui, le décès de Pages Chantal...
Avec son partenaire et mari Eric Pages, elle a gagnée l'Arc dans la classe Bandama 2013 (Mitsubishi EvoX). Ils ont volés haut les couleurs de la Côte D'Ivoire dans le gravier français de plusieurs rassemblements dans leur Mitsubishi Évolution...

*A jamais elle a fermée son road book et cesser de prendre les notes pour son cher époux... Le rallye ivoirien perd l'un de ces meilleur copilote... Ta sympatie et ton sourir legendaire vont nous manquer... Adieu championne.
Sincères condoléances à  Eric Pages , leurs familles et leurs amis....

Au monde du rallye ivoirien et à toutes tes connaissances tu vas nous manquer Chantal Pagès !!!!... Hélas elle est insoutenable cette nouvelle. Imaginer que l'on ne verra plus ta silhouette dans les assistances du rallye est simplement pénible. À Eric, ton époux nous dirons que l'amour est plus fort que la mort. L'amour est éternel et dans sa mémoire l'image et les souvenirs de cette étoile que tu es et demeureront toujours !!! Adieu.

Repost 0
Published by ASSINIE - dans Auto-Portrait
commenter cet article
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 22:07

*Bel hommage Mr. le Président "Alain Ambrosino"..... 

MERCI à Echappement Classique d'avoir fait cet article sur notre Pésident...

Echappement Classique N°60 octobre 2015...

Echappement Classique N°60 octobre 2015...

Alain Ambrosino Président de la Fédération Ivoirienne de Sport Automobile

Alain Ambrosino Président de la Fédération Ivoirienne de Sport Automobile

Texte : Philippe Carles, Photo : Jeff Lehalle/Gérard Lallemant/Archives Echappement

Texte : Philippe Carles, Photo : Jeff Lehalle/Gérard Lallemant/Archives Echappement

Photo : DPPI

Photo : DPPI

Photo : DPPI-Gérard Lallemant-McKlein

Photo : DPPI-Gérard Lallemant-McKlein

Photo : McKlein

Photo : McKlein

Photo : DPPI

Photo : DPPI

Photos : DPPI-Gérard Lallemant-K.Landry

Photos : DPPI-Gérard Lallemant-K.Landry

Texte : Philippe Carles 

Photo : Jeff Lehalle-archives Echappement-Gérard Lallemant-DPPI-McKlein-SP.Marlboro-K.Landry  

Repost 0
Published by ASSINIE - dans Auto-Portrait
commenter cet article
31 juillet 2015 5 31 /07 /juillet /2015 22:01
Rêve mais pas réalité !!!...

Rêve mais pas réalité !!!...

Championnat d'Afrique des Rallyes :

 

Ça chauffe au pays...
 

Gary Chaynes (Double champion de Côte d'Ivoire) : «Le ministère des Sports nous a abandonnés » - «C'est dommage pour la Côte d'Ivoire... » - «Nous sommes déçus »

Perte de son titre continental, championnat national de Côte d'Ivoire, promesses non tenues par les autorités en charge des Sports..., sont, entre autres sujets, que Gary Chaynes, champion d'Afrique des rallyes Terre 2014 et double champion de Côte d'Ivoire (2013 et 2014), aborde dans cet entretien qu'il nous a accordé.

 

Peut-on savoir les raisons pour lesquelles le champion d'Afrique des rallyes 2014 que vous êtes, ne participe pas, cette année 2015, à cette compétition continentale ?

Les raisons sont connues de tout le monde. Par manque de budget, nous ne prenons pas part aux compétitions comptant pour le championnat d'Afrique cette année. Normalement, nous devrions être accompagnés par le ministère des Sports qui n'a pas tenu ses promesses. Pourtant, nous avons commencé le Bandama avec nos frères en Côte d'Ivoire. Nous avions pensé continuer sur cet élan, en allant en Afrique du Sud pour la poursuite de la compétition, mais le sort en a voulu autrement. Il n'y a rien eu. Du coup, nous sommes restés au pays et avons vu notre titre s'envoler.

 

De quelles promesses parlez-vous ?
Déjà, l'année dernière, pendant que nous participions au championnat national, l'ex-ministre de la Promotion de la jeunesse, des Sports et Loisirs, Alain Michel Lobognon, nous avait fait la promesse, au nom de l'Etat de Côte d'Ivoire et en son nom propre, de nous accompagner en s'occupant du budget de participation aux championnats d'Afrique et du monde. Malheureusement, nous n'avons rien vu de ces promesses là. C'est en vain que nous avons cru et attendu jusqu'au bout.

 

L'administration étant une continuité, avez-vous pris attache avec le nouveau ministre, François Amichia, pour essayer de trouver une solution à cette situation ?

Nous n'avons pas encore pris attache avec l'actuel ministre des Sports. Mais, pour cette année, il faut signaler qu'il est déjà tard, pour nous, de participer au championnat d'Afrique. Il faudrait que nous travaillions sur le dossier pour l'année prochaine. Mais avant, j'espère pouvoir avoir une rencontre avec le ministre des Sports et Loisirs, Amichia François. Sinon, c'est dommage pour la Côte d'Ivoire de perdre un titre déjà acquis.

 

Comment vivez-vous la perte de votre trophée ?
Nous sommes déçus. Au-delà de notre personne, il y a aussi toutes les personnes qui nous ont soutenus, non sans oublier mon sponsor également. Lui est très déçu de savoir que, hormis son aide, aucune autre structure ne peut nous prêter main forte.

 

Que comptez-vous faire pour éviter que pareille déconvenue ne se produise à l'avenir ?
Notre message va s'adresser à la tutelle. Nous espérons, tout simplement, que les nouvelles autorités, à la longue, vont nous donner un coup de main. Parce que nous avons été un peu délaissés. Même au Bandama, cette année, aucun étranger du championnat d'Afrique n'a pris le départ de notre rallye. Je pense que cela est la faute au ministère des Sports qui nous a abandonnés. La Fédération ivoirienne de sport-auto, étant seule, ne pouvait à elle seule, mobiliser autant de fonds vu qu'elle a un problème de budget. La seule personne que nous pouvons remercier pour le Bandama, c'est le ministre du Tourisme, Roger Kacou, qui avait daigné faire le déplacement. Alors que son homologue des Sports n' y était pas, je ne sais pour quelle raison.

 

Avez-vous l'impression aujourd'hui que le rallye ivoirien est orphelin ?
Depuis le décès du père-fondateur de la nation, Houphouët-Boigny, qui adorait cette discipline, puisqu'il y mettait les moyens, il n'y a plus eu de véritables passionnés. Nous avons donc été délaissés depuis lors.

 

Malgré cette situation, vous participez toujours au championnat national ?...
Oui, je participe au championnat national de Côte d'Ivoire grâce à l'appui de mes sponsors et partenaires. Le coût est moins élevé en Côte d'Ivoire qu'au championnat africain, qui suppose le billet d'avion, le transport du véhicule etc. Au championnat d'Afrique, c'est un budget assez colossal pour moi. Et je ne peux, tout seul, faire face à cela, alors qu'en championnat national, le budget est beaucoup plus abordable.

 

Comment entrevoyez-vous le rallye du N'Zi, qui va se dérouler les 11, 12, 13 août 2015 ?
Nous le préparons comme toutes les autres compétitions, même si nous sommes en tête présentement du championnat national. Nous prendrons du plaisir dans le pilotage. Nous continuons de nous entraîner pour, éventuellement, repartir à la conquête du championnat d'Afrique l'année prochaine. Les sponsors sont les bienvenus pour nous aider dans cette reconquête.

 

Depuis quelques années, vous dominez le rallye ivoirien. Pensez-vous avoir un véritable adversaire capable de vous évincer sur l'échiquier national?
Bien sûr, nous avons des adversaires. Le problème, c'est qu'ils ne sont pas nombreux. Il y a Frédéric Nobou et Tino Abondio, qui ont acheté de nouvelles voitures capables de nous concurrencer. Marc Moulinier et Soumahoro Moriféré sont aussi deux pilotes chevronnés capables de jouer les premiers rôles en Côte d'Ivoire. Mais mon objectif, c'est d'aller défendre les couleurs ivoiriens à l'étranger. Localement, je prend ça comme un entraînement.

 

Que pensez-vous de la gestion de la fédération par le président Alain Ambrosino ?
Je pense qu'Alain Ambrosino a une bonne gestion de la fédération. Maintenant, avec le budget assez restreint dont il dispose, il ne peut que faire avec. Il a même réussi, en quelques années, à améliorer l'organisation lors des compétitions ivoiriennes.

 

 

*Texte : L'Infodrome.com

Gary Chaynes (Double Champion de Côte d'Ivoire)...
Gary Chaynes (Double Champion de Côte d'Ivoire)...
Repost 0
Published by ASSINIE - dans Auto-Portrait
commenter cet article
22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 22:29
RIP Claudia.....
RIP Claudia.....
RIP Claudia.....

Mes mots sont inutiles... Reste la pensée...

RIP Claudia.....

Repost 0
Published by ASSINIE - dans Auto-Portrait
commenter cet article
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 22:56
Ali Jaber pilote de rallye en Côte d'Ivoire.....

*MERCI à Anthony Cauchy (Texte-Echappement Avril 2015).

Repost 0
Published by ASSINIE - dans Auto-Portrait
commenter cet article
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 23:28
Rallye Historique Africain !.....Rallye Historique Africain !.....
Rallye Historique Africain !.....Rallye Historique Africain !.....Rallye Historique Africain !.....
Rallye Historique Africain !.....Rallye Historique Africain !.....Rallye Historique Africain !.....

L’avenir du rallye africain est-il dans les rallyes historiques ou rallyes classiques ? La réponse serait oui à en juger par l’engouement des concurrents venu d’Europe mais aussi des autres continents hors d’Afrique pour ce genre de compétition.

Le Maroc Classic qui se déroule actuellement a attiré une cinquantaine d’équipages, à très grande majorité d’Européens. Avec des pièces d’exception comme des Mercedes ou de des Jaguar d’après-guerre, justifiant le slogan de l’épreuve : L’allure n’est pas qu’une question de vitesse. Même si l’équipe d’organisation dirigée par Cyril Neveu – ancien vainqueur du Dakar – fait également allusion à la formule de l’épreuve, une course de régularité avec des moyennes imposées.

L’autre épreuve marocaine, le Maroc Historique, organisée par les Corses José Yves Loubet, ancien Champion d’Europe des rallyes, et Jose Andreani est également très courue. Tout comme le Safari Classic au Kenya. Certes, Le South Africa Rally Classic, disputé en début d’année et remporté par le champion d’Afrique 2002 Johnny Gemmell, n’a pas certes du monde mais on retrouve tout de même sur la liste des engagés des équipages argentins, britanniques et suédois. Bref il ne manquerait plus qu’un Bandama Historique (Ca aurait plus de retombées que celui dans sa forme actuelle qui est une manche du championnat d’Afrique).

Mais qu’est ce qui attirent donc des gens sur ces épreuves rétros ? Jean André Collard, l’initiateur du Tour de Sénégal historique a répondu dans nos colonnes mêmes que : « Les rallyes historiques ont du succès car lorsqu’on est au volant de ces voitures d’époques on constate que le pilotage est un plaisir à l’état pur !! aussi bien avec une Peugeot 504 Berline de moins de 100cv, qu’avec une Porsche 3L de 280cv. Il y a aussi la nostalgie de l’époque et les pilotes de légende qui nous ont fait rêver…Un point important est aussi  une mécanique plus simple sans électronique ». No comment.

Effectivement, les Subaru et Mitsubishi sont très chères à acquérir et à entretenir. Et les voitures  utilisées en rallye historique sont plus spectaculaire. De plus la standardisation entamée au début de l’ère WRC : limitation du kilométrage, suppression des épreuves nocturnes a trouvé des limites. La FIA a fini par s’apercevoir que cela a rendu les épreuves sans âmes. On ne peut alors qu’être encore plus nostalgique de nos rallyes purs et durs qui allient vitesse et gestion de course n’en retrouve dans un paysage « exotique » et avec un public très enthousiaste.

Alors, les rallyes africains contemporains n’ont-ils pas d’avenir ? Si, mais… Le Championnat d’Afrique et les Championnats nationaux pèchent par un manque cruel de communication. Les concurrents en rallyes historiques sont des passionnés souvent qualifiés de fortunés mais des passionnés avant tout. Curieusement, ils affirment n’avoir aucune idée sur l’ARC, alors qu’ils pourraient être intéressés à participer à quelques manches, leurs voitures répondent quasiment aux mêmes normes de sécurité que les voitures « actuels ».

Le rallye africain contemporain devrait prendre bonne graine du rallye historique. Le Maroc Classic tout comme le Maroc Historique ou le Safari Classic disposent chacun d’un site dédié, bien structuré et régulièrement mis à jour, sans oublier de mettre l’accent sur l’attrait touristique. Les organisateurs sont également très actifs sur les réseaux sociaux à travers des pages tout aussi structurées et régulièrement à jour. Alors qu’il est très difficile de trouver des informations sur le Rallye de Rwanda ou le Rallye de Zambie. Il n’est pas insensé de penser qu’il y a un lien de cause à effet entre la bonne qualité du site de l’APRC (Championnat Asie Pacifique) et l’implication des grandes marques avec des pilotes européen dans cette série.

Enfin, autre solution il serait peut-être plus judicieux de déléguer l’organisation du Championnat d’Afrique des Rallyes à un promoteur.

©Africa Top Sport

Repost 0
Published by ASSINIE - dans Auto-Portrait
commenter cet article
17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 22:43
A VENDRE MITSUBISHI LANCER EVO 9 FULL GR N « COLSOUL RALLYSPORT »....
A VENDRE MITSUBISHI LANCER EVO 9 FULL GR N « COLSOUL RALLYSPORT »....
A VENDRE MITSUBISHI LANCER EVO 9 FULL GR N « COLSOUL RALLYSPORT »....
A VENDRE MITSUBISHI LANCER EVO 9 FULL GR N « COLSOUL RALLYSPORT »....
A VENDRE MITSUBISHI LANCER EVO 9 FULL GR N « COLSOUL RALLYSPORT »....

** CONTACT :

- Gary Chaynes (Abidjan)  https://www.facebook.com/gary.chaynes

*Voir le lien en bas de page :

 

** CAISSE :

- Homologation FIA 
- COLSOUL RALLYSPORT renforcée, soudée TIG
- Arceau COLSOUL RALLYSPORT, soudé TIG

** GESTION :

- MOTEC M800 installée et mappée par Rudy CANTANHEDE
- Carburant AV-GAS
- ALS 2 position, injection d’eau automatique 

** TURBO :

- MITSUBISHI MOTORS
- Bride de 33mm

** ECHAPPEMENT :

- Inox complet, COLSOUL RALLYSPORT

** BOÎTE DE VITESSE :

- DRENTH, crabot à 5 rapports, révisée chez DRENTH en 09/2014, 0 KM SS depuis dernière révision

** EMBRAYAGE :

- EXEDY RACING
- Disque métallique 6 patins

** PONT ARRIERE / BOÎTE DE TRANSFERT :

- Pont arrière neuf, autobloquant RALLIART, 0 KM SS 
- Boîte de transfert 250 KM SS

** AMORTISSEURS :

- PROFLEX JUMBO Gravel spec, 3 voies, 0 KM SS depuis dernière révision

** FREINS :

- Origine Evo RS
- Plaquettes WINMAX 0 KM

** CHÂSSIS :

- Pont piloté, boîtier MOTEC SDC2
- Pompe hydraulique de pont piloté neuve 0 KM SS
- Transmissions 250 KM SS
- Autobloquant AV et AR RALLIART
- Protection châssis et bas de caisse en kevlar
- Protection moteur, pont et boîte en aluminium

** HABITACLE :

- Bacquets SPARCO PRO 2000 (Validité 2018)
- Harnais SPARCO 3 pouces, 6 points NEUFS (Validité 2019)
- Frein à main hydraulique AP RACING
- Dash board central COLSOUL RALLYSPORT
- Tuyauterie essence et frein compétition à l’intérieur de l’auto
- Extincteur automatique électrique 4.0 kgs. et manuel 2.4 kgs. SPARCO
- Tableau de bord floqué
- Garniture de porte, repose pieds en carbone

** RESERVOIR :

- MITSUBISHI MOTORS avec protection kevlar

** EQUIPEMENTS :

- Rampe de phare Xénon
- Rétroviseur extérieur carbone
- Tripmeter CORALBA C-GIANT

** LOT DE BORD

- Liste complète sur demande

** PRIX :

- 37.000.000 FCFA

** CONTACT : 

- Gary Chaynes (Abidjan) https://www.facebook.com/gary.chaynes

Repost 0
Published by ASSINIE - dans Auto-Portrait
commenter cet article
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 22:34
Alain Ambrosino saison 2015.....

Alain Ambrosino est un pilote de rallye et de rallye-raid français possédant également la nationalité ivoirienne né le 15 juin 1951 à Casablanca.
Il fait ses débuts en compétitions en 1969 sur Renault 8 Gordini, et participe au Championnat du monde des rallyes de 1974 (Press-on-Regardless Rally sur Alpine-Renault A110 1800 (PoR, USA)) à 1990 (Bandama sur Nissan March Super Turbo), durant 18 courses au total.

De 1969 à 1999, il participe à 25 éditions du Rallye de Côte d'Ivoire, dont 22 consécutives de 1969 à 1990.

 

Il est élu Président de la FISA (Fédération Ivoirienne de Sport Automobile) depuis le 17 septembre 2011.
Il a conduit le rallye côte d'ivoire au championnat d'Afrique ARC depuis 2013 qui fut remporté par l’équipage ivoirien Fane Bakary et son fils Fane Moussa mais bien avant cette édition en Décembre 2012 lorsqu’on était en observation le triple champion de cote d’ivoire Soumahoro morrifere et philippe garcia était sur la plus haut marche du podium.
L’objectif principe de Monsieur AMBRO est le WRC et dans ce championnat du monde il nous faut beaucoup de moyen financier, mais hélas l’Etat de côte d’ivoire ne semble pas encore prêt pour offrir le WRC aux rallyemane de cote d’ivoire. 

Nous comptons environs une trentaine d’équipage locaux en ce jour grâce a la bonne organisation des rallyes par la FISA et ses clubs tel-que : le club de l’Asacci, RCCA, ACA, CAMCI, RCG,etc.....

Lors du Bandama 2014, notre président a fait déplacé de haut sommité du rallye comme Jean Told président de la FIA, Michelle Mouton ex vice championne du monde dans les années 80 et des observateurs Fia venue d'Afrique du sud. Encore une chose importante le rallye Bandama 2014 qui fut remporté par l’équipage Gary Chaynes et Romain Comas a Yamoussoukro a fini deuxième meilleur organisation des rallyes ARC 2014 grâce a ce grand Monsieur qui vit que pour le rallye.

Nos entreprises s'y intéressent même aujourd'hui au rallye avec l’appui du ministre des sports et loisirs.
Le champion d’Afrique et de côte d’ivoire Gary Chaynes et Romain Comas sponsorisé par SOTICI ont représenté dignement notre pays et montré aux autres concurrents qu’en Côte d’Ivoire nous avons de bon pilote et un niveau très élevé du sport automobile. 
Alors on ne peut saluer la victoire de Gary Chaynes sans dire merci à Mr Alain Ambrosino qui conduit la Fisa dans le monde entier.

 

*Le championnat ivoirien est composé de 8 rallyes environ a travers le pays en passant par Yamoussoukro , Grand Lahou, Gagnoa , le Top chrono de Cocody , Dimbokro, Aboisso ,Bouaké et Assinie pour finir la saison en beauté.  
 

Que nous reserve Alain Ambrosino et son equipe de la FISA en 2015 ?... Affaire à suivre.
vive le rallye , vive la FISA, vive Alain Ambrosino, vive les clubs de la FISA et vive les pilotes de Côte d'Ivoire ensemble nous somme fort et allons de l'avant....

 

-Ecris par "fan de rallye cote d'ivoire" Facebook-

Repost 0
Published by ASSINIE - dans Auto-Portrait
commenter cet article
28 décembre 2014 7 28 /12 /décembre /2014 19:24
Gary Chaynes, 27 ans, est aujourd'hui champion d'Afrique des rallyes. © Olivier Asseman

Gary Chaynes, 27 ans, est aujourd'hui champion d'Afrique des rallyes. © Olivier Asseman

*Abidjan (Côte d'Ivoire). De notre correspondante.

Publié le samedi 27 décembre 2014 à 18:03 par :   

Ses amis l'appellent "Champion" ou "Petit Prince"... Avec sa gueule d'ange et son incroyable ascension dans le milieu du rallye, Gary Chaynes, sacré deux fois vainqueur du championnat de Côte d'Ivoire et champion d'Afrique 2014, vaut bien ce titre.

Ces succès sont venus couronner un parcours agité, perturbé par les crises politiques successives que lui réserva son pays d'élection, la Côte d'Ivoire. « Je me sens Ivoirien. La France est trop stricte pour des gens comme moi. Ici, je suis libre », dit-il avec sérieux.

Pas le retrait des expatriés

Né à Plomeur d'une mère bretonne originaire de Bannalec et d'un père tourangeau, Gary quitte la Bretagne à 2 ans, direction Abidjan. Ses parents partent reprendre un restaurant français, qui sera détruit par des miliciens en 2003.

De son côté, Gary n'est pas un élève modèle. « Je m'ennuyais tellement. J'étais décalé par rapport aux autres. » C'est le moins que l'on puisse dire. Gary va parfois au collège à cheval. Puis n'y va plus. À 13 ans, il conduit déjà, se fait surprendre par une amie de sa mère, en ville, avec une voiture qu'il a louée à la journée. « Aujourd'hui encore, je ne sais même pas s'il a son permis... », plaisante sa mère Viviane.

Un côté gentil caïd qui lui a attiré la protection de ses voisins et des petits commerçants de son quartier, lors des épisodes violents que traverse la Côte d'Ivoire. « Il leur rendait visite fréquemment, il connaissait tout le monde », explique un gardien de sa résidence.

Un comportement qui tranche avec l'habituel retrait des expatriés « les blancs qui ferment leur vitre en voiture parce qu'ils ont peur qu'un mendiant vienne leur parler, ce n'est pas mon truc », confirme-t-il.

Son truc à lui, le rallye automobile, est devenu un investissement à plein-temps il y a cinq ans, après la mort de son père d'une crise cardiaque. « C'est devenu un challenge. Gary a voulu lui prouver qu'il y arriverait », résume Viviane.

Dès ses débuts avec une Mitsubishi Galant VR4, Gary, épaulé par un copilote coiffeur, montre ses prédispositions, peu échaudé par les pistes poussiéreuses et défoncées qu'il arpente à la périphérie d'Abidjan depuis son enfance. Les mécènes, principalement des amis de la famille, mettent la main à la poche pour le porter au championnat d'Afrique, qu'il remporte dès sa première participation.

Une expérience unique. « Au Kenya, on s'est fait barrer la piste par des éléphants... », se souvient-il émerveillé. Mais cela a un coût : 600 000 € par an. Une somme qu'il n'est pas sûr de pouvoir réunir pour l'édition 2015.

Solène CHALVON : jactiv.ouest-france.fr

 

 

Repost 0
Published by ASSINIE - dans Auto-Portrait
commenter cet article
16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 01:23
RALLYE RWANDA : Décès du copilote Christophe DUQUESNE...
RALLYE RWANDA : Décès du copilote Christophe DUQUESNE...
RALLYE RWANDA : Décès du copilote Christophe DUQUESNE...
RALLYE RWANDA : Décès du copilote Christophe DUQUESNE...

Avec un profonds regrets, le Rallye des Mille Collines 2014 a été annulé ce matin (Samedi 13 Décembre, 2014) suite à un accident fatal dans le secteur compétitif dans lequel le navigateur de la voiture numéro 3 « Christophe Duquesne » est décédé.

Telle la teneur du « Message de regret » des organisateurs de cette ultime manche du Championnat de Rwanda qui ont donc pris la dure décision d’arrêter le rallye après la violente sortie de route de la Subaru pilotée par Claude Kwizera et le décès Christophe Duquesne, sympathique copilote très apprécié par ses pairs et les fans.

Christophe Duquesne qui navigue habituellement Johnny Murengezi remplaçait sur ce Rallye des mille collines Gilbert Rugomwa  pour lire la note à Kwizera, vainqueur du Rallye de l’Est et  qui était en bonne place pour remporter le titre national.

*Rallye 1000 Collines (Rwanda), décès du co-pilote Duquesne Christophe.
Le Rallye des Mille Collines a été arrêté brusquement, après que le pilote rwandais Claude Kwizera et son navigateur Christophe Duquesne se sont encastrés avec leur voiture (Subaru Impreza) contre un arbre.

La Subaru Impreza N12 a quitté la route et a heurté un arbre sur le côté du copilote Duquesne, imédiatement hospitalisé vers "Gahini hôpital", sa mort, est survenue ultérieurement, et due à une hémorragie interne et de graves blessures sur le corps.

Le pilote (Kwizera) a subi des blessures à l'épaule droite et dirigé dans le même hôpital.

Kwizera a été l'un des favoris pour la course d'aujourd'hui, et en cas de victoire, il aurait gagné le titre national pour la première fois depuis qu'il a commencé sa carrière en 2005.

*Le Belge Duquesne était venu pour la 3ème année, faire cette courses du championnat d'Afrique, l'année dernière, dans la même course il était 3ème au général.

 

RALLYE RWANDA : Décès du copilote Christophe DUQUESNE...
RALLYE RWANDA : Décès du copilote Christophe DUQUESNE...
RALLYE RWANDA : Décès du copilote Christophe DUQUESNE...
RALLYE RWANDA : Décès du copilote Christophe DUQUESNE...
RALLYE RWANDA : Décès du copilote Christophe DUQUESNE...
Repost 0
Published by ASSINIE - dans Auto-Portrait
commenter cet article