Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

¤ L'image du mois ¤

Patrick Servant / Brion 

Rallye du Bandama 1992...

 

 

#La Côte d'Ivoire, une Terre de Rallye, berceau du Rallye du Bandama, le Rallye de l'impossible.....

 header-copie-1        

http://www.f-i-s-a.org/page17.php

¤ Recherche ¤

¤ Les Stats ... ¤

*Date de création :

-> 25/11/2005 à 23h15 

 

*Visiteur unique :

-> 118 657

 

*Pages vues par visiteur au total :

-> 278 330

 

Journée record :

->  04/01/2009
(569 pages vues) 

Mois record :

->  Janvier  2011  <-  

(4.954 pages vues)
(1.591 visiteurs uniques) 

*Statistiques au 20/07/2014 

Merci à tous d'être passés sur mon blog.... 

 

¤ Top Provenances ¤

 

TOP Réseaux Sociaux : 100% FACEBOOK

 

www.google.fr     => 294 pages vues

www.google.com => 41 pages vues

www.google.ci     => 18 pages vues

www.google.be    => 18 pages vues

www.google.it      => 11 pages vues

www.google.de    => 10 pages vues

www.google.es    => 7 pages vues

www.forum-auto.com => 6 pages vues

www.google.com.ar => 5 pages vues

www.bing.com     => 4 pages vues

 

 

26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 19:05

Trois fois champion de Côte d’Ivoire d’affilée, le pilote Soumaoro Moriféré reste l’homme fort du rallye ivoirien, en ce début de saison. Vainqueur sur le Top chrono de Gonzagueville (Abidjan), début mars, il a surclassé ses adversaires au rallye de Gagnoa. Trois semaines seulement après. Acturoutes a rencontré cet homme qui a pour co-pilote Philippe Garcia. En exclusivité. Il révèle son secret…

 

Où et comment avez-vous fait vos premiers pas dans le sport mécanique?

J’ai commencé par la moto. Si mes souvenirs sont bons, ma première compétition c’est 1988-1989. C’était l’Enduro de Dabou. J’ai passé toute mon enfance du côté de San-Pédro (Sud-ouest), à faire de la moto dans la forêt de Tai. C’est à partir de là que tout a commencé. Après, avec les fréquentations que j’avais, des amis qui étaient déjà dans le milieu, je faisais de l’assistance. On a commencé la moto jusqu’au Rallye de Tunisie. On a raccroché par la suite la moto pour passer à l’automobile.

 

Y a-t-il une préparation particulière avant chaque compétition ?

Oui. Tout engin en sport mécanique a besoin d’une révision. Ce n’est pas comme la voiture de tous les jours où on attend 1000 Km pour le faire. Parce qu’il subit des chocs pendant chaque compétition. Après chaque compétition, on recommence à zéro. C’est tout démonter de A à Z sauf le moteur qui reste dans son compartiment. Sinon, tout ce qui est train avant, train arrière, suspension, direction, pneumatique, roulement, tout ça, c’est à contrôler avant la prochaine.

 

Et la préparation du pilote lui-même ?

Comme je viens de le dire, compte tenu du fait que j’ai commencé par la moto, j’y reste. Il y a mon fils qui fait des compétitions de moto, en ce moment. Il a neuf ans et demi. De temps en temps, on va rouler ensemble. Ça me fait de la préparation physique. J’essaye de le mettre sur mes traces. La moto est plus physique que la voiture. Donc, si tous les week-ends, on va tourner, ça fait un peu de condition physique

 

Comment fonctionne votre encadrement technique ?

Pour l’instant, on n’a pas un encadrement à 100%. Parce que je suis mécanicien de formation. C’est moi-même qui fais toutes mes réparations, toutes mes révisions. Peut-être, c’est aussi ça qui fait ma force. Je démonte. Je vois. Je remplace les pièces à remplacer. Je ne joue pas d’économie dessus. Quand on voit qu’il y a quelque chose qui ne va pas, on essaye tout de suite de trouver la solution.

 

Le sport mécanique nourrit-il son homme ?

Non. Aujourd’hui, en Côte d’Ivoire, le sport mécanique proprement dit, ne nourrit personne. On le pratique par passion. C’est notre hobby.

On arrive à participer à différents rallyes, aujourd’hui parce qu’on a des partenaires qui sont nos sponsors. Ce sont ces personnes là qui nous permettent de pouvoir faire renaître ce sport. Les concessionnaires ne sont pas encore entrés là dedans à 100%.

 

Vous avez été vainqueur du Top Chrono de Gonzagueville et aujourd’hui du Rallye de Gagnoa. Avez-vous un secret particulier ?

Il n’y a pas de secret. Il faut tout simplement être sérieux dans ce qu’on fait ; même si c’est un sport, même si on dit que ça ne nourrit pas son homme. Quand on aime quelque chose, on essaye de le préparer correctement et d’avoir des partenaires sérieux qui vous suivent comme c’est mon cas.

Quand ils sont derrière, tu es serein quoi ! Hormis cela, je veux dire qu’à chaque départ, mon co-pilote Philippe Garcia et moi sommes des êtres humains. On a toujours ce petit côté stress qui est là. On essaye de le contenir avec l’expérience et de rouler.

 

Envisagez-vous faire des compétitions hors de la Côte d’Ivoire ?

Ça, c’est l’ambition de tout athlète qu’essayer de représenter dignement, un jour, son pays au-delà des frontières. Mais aujourd’hui, on n’a pas les moyens. On attend que le ministère et notre fédération se décident à nous donner un coup de pouce à la vue des résultats qu’on a fait ces trois dernières années. Ça fait trois ans de suite qu’on est champion de Côte d’Ivoire. On part pour la 4ème saison. On espère finir sur le podium parmi les trois premiers ; parce que les autres ne dorment pas non plus. Par rapport à ces résultats, c’est au ministère, aux responsables des sports et à la fédération de nous filer un coup de main pour qu’on parte.

 

Vos projets ?

Essayer de sortir du pays pour aller faire un rallye qui, je dirai, est plus facile pour nous côté déplacement mais qui est coûteux. C’est un rallye en France qui s’appelle le Rallye Terre de Car Gabelle. A l’inscription, ils sont déjà cent cinquante équipages au départ. En réalité, ils sont plus de deux cent demandeurs. Mais, ils ne prennent que cent cinquante. C’est une course où toutes les nations sont représentées. On aimerait s’y essayer.


 


Partager cet article

Repost 0
Published by ASSINIE - dans Auto-Portrait
commenter cet article

commentaires

bottari rallye sport 29/04/2009 08:13

très beau parcours de Soum et Phiphi, ça mérite un rallye terre en France et on sera nombreux à faire le déplacement pour les soutenir; bravo à vous deux.

fullgaz 26/04/2009 23:13

Salut Rémy, pour la moto sa doit etre 88 / 89....Sinon, cool de parler de mon pilote, il mérite vraiment....

ASSINIE 27/04/2009 19:43


Je rectifie de suite, désolé...