Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

¤ L'image du mois ¤

Patrick Servant / Brion 

Rallye du Bandama 1992...

 

 

#La Côte d'Ivoire, une Terre de Rallye, berceau du Rallye du Bandama, le Rallye de l'impossible.....

 header-copie-1        

http://www.f-i-s-a.org/page17.php

¤ Recherche ¤

¤ Les Stats ... ¤

*Date de création :

-> 25/11/2005 à 23h15 

 

*Visiteur unique :

-> 118 657

 

*Pages vues par visiteur au total :

-> 278 330

 

Journée record :

->  04/01/2009
(569 pages vues) 

Mois record :

->  Janvier  2011  <-  

(4.954 pages vues)
(1.591 visiteurs uniques) 

*Statistiques au 20/07/2014 

Merci à tous d'être passés sur mon blog.... 

 

¤ Top Provenances ¤

 

TOP Réseaux Sociaux : 100% FACEBOOK

 

www.google.fr     => 294 pages vues

www.google.com => 41 pages vues

www.google.ci     => 18 pages vues

www.google.be    => 18 pages vues

www.google.it      => 11 pages vues

www.google.de    => 10 pages vues

www.google.es    => 7 pages vues

www.forum-auto.com => 6 pages vues

www.google.com.ar => 5 pages vues

www.bing.com     => 4 pages vues

 

 

18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 23:53

          doc001

   k1387640 Fané Bakary, 1er champion ivoirien du rallye Côte d’Ivoire. Décoré dans l'Ordre du Mérite Sportif le 28/01/1997 par M. Siguidé Soumahoro, Ministre des Sports.il nous parle de sa ténacité à réussir et de son palmarès. Notre champion est marié et père de 04 enfants. Suivez son interview : 

 

 

1) pourquoi avez-vous choisi de faire le rallye?
Merci, j’ai aimé le rallye depuis mes 15 ans, je travaillais avec un exploitant forestier libanais, on voyageait beaucoup sur les pistes c’est ce qui m’a donné la passion du rallye

 

2) Le milieu du sport automobile étant difficile et nécessitant beaucoup de moyens comment faites vous pour obtenir les moyens financiers afin de toujours avoir un bon moteur ?

Effectivement le rallye coûte cher, j’ai commencé la profession de coureur en achetant une petite voiture qui m’a couté 1 million de f CFA ensuite j’ai transformé la voiture petit à petit et avec l’aide de quelques entreprises j’ai réussi à avoir un véhicule digne de ce nom. C'est-à-dire un véhicule pour les courses.

 

3) le sponsoring étant difficile de nos jours, Comment arrivez vous à convaincre les partenaires pour vous accompagner et vous soutenir?
Pour un débutant c’est difficile, je travaillais à la PTT devenue Côte d’Ivoire Télécom et DIEU merci mes patrons m’ont vraiment soutenu en me donnant soit des bons de carburant, soit des pièces de voitures.je profite de votre canal pour leur dire Merci.

 

4) sachant qu’il y a des remous au niveau de la fédération, comment la compétition prévue pour le 15 août se prépare t’elle ?
Avec mes enfants nous sommes prêts mais malheureusement nous ne pourrons pas prendre le départ à la compétition du 15 aout, parce qu’il y a un petit problème au niveau de la fédération qui va décaler le rallye du 15.

 

5) Nous constatons que vu vos enfants sur les photos, la relève est assurée chez les FANE, quel conseils pouvez vous donner à vos enfants mais aussi aux jeunes qui souhaitent faire le rallye comme vous ?
Le rallye n’est pas facile, mais il faut beaucoup de courage pour arriver à quelque chose dans ce domaine.
 
 

7) Donnez nous un aperçu de votre palmarès pour finir?
J’ai été vainqueur du rallie de Abengourou, premier du rallie de Gagnoa. Je suis aussi arrivé premier du championnat de Côte d'Ivoire en 2003. J’ai été vainqueur, pareillement en 2005. Je suis le premier Ivoirien à avoir remporté successivement les titres de vainqueurs dans le domaine du rallye.

 

 

phoca_thumb_l_DSC05214.jpg

 

 

 phoca thumb l DSC05200

 

phoca thumb l DSC05220 

 phoca_thumb_l_DSC05206.jpg

  phoca_thumb_l_DSC05230.jpg

 

 

Repost 0
Published by ASSINIE - dans Auto-Portrait
commenter cet article
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 22:39

  16880999551218 jeanfrancois rageys

Jean-François RAGEYS

http://www.rallye-maroc-classic.com/

  • Ancien Journaliste sportif, collaborateur de Sport-Auto, Jean-François RAGEYS est venu pour la première fois au Maroc en 1968 pour aider le Royal Automobile Club Marocain à relancer le Rallye International du Maroc qui devait intégrer dès 1970 le Championnat du Monde des Rallyes.
  • La société PROMOCOURSE International qu’il crée en 1970 et anime pendant 30 ans collabore dès 1978 avec la FISA "Fédération Ivoirienne des Sports Automobile" pour promouvoir le Rallye du Bandama, une épreuve phare du Championnat du Monde des Rallyes.
  • Jean François RAGEYS amoureux du Maroc, relance en 1984 avec le Royal Automobile Club Marocain, le Rallye International du Maroc. Il aide également les éditions Larivière pour l’organisation du Rallye de l’Atlas.
  • Cet inconditionnel du Maroc lance en 1993, un Rallye de Régularité pour voitures de Collection et de Prestige : le RALLYE DU MAROC CLASSIC qui sera organisé pour la première fois entre fin octobre début novembre 93, il compte une vingtaine d’engagés qui deviendront des inconditionnels du Maroc et de l’épreuve.
  • Jean François RAGEYS décida de fixer définitivement le Rallye en mars qui correspond au début du Printemps, au Maroc une période exceptionnelle !
  • Il est assisté durant le Rallye par une cinquantaine de personnes (contrôleurs, médecins, mécaniciens… etc…) mais avec une garde rapprochée composée de Dominique RAGEYS Directrice Opérationnelle, de Fanny RAGEYS pour le Réceptif, de Kamil EL KHOLTI pour la Communication et l’Action Sociale et d’Aurélien HAMART pour le Road Book et la coordination technique.   250_167_Maroc-Classic.jpg 

Jean-François Rageys, est décédé le Lundi soir 09 mai 2011, d'une septicémie, dans un des hôpitaux de Marseille.

Rédacteur pour 'SportAuto' à ses débuts, Jean-François s'est ensuite spécialisé dans les courses de rallye. Il a par la suite organisé lui-même les différents rallyes du Maroc Classic, qui avaient pour but de faire rouler de vieilles voitures de collection.

C'est suite à une opération à cœur ouvert que ce journaliste passionné d'automobile, âgé de 68 ans, nous a quitté.

 

 

 

noeud-noir.png

Repost 0
Published by ASSINIE - dans Auto-Portrait
commenter cet article
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 21:45

Coup de coeur .....

 

*Exposée à Rétromobile cette année :

La Mazda 323 4WD Gr.N (Gaban - Lux)

 

 

DSCF0760

DSCF0761.jpg

 

 

 

 

Photos d'époque !!!...
20ème Rallye Bandama Côte d'Ivoire 1988

2ème Gaban - Lux (Belge) - Mazda 323 4WD Gr.N - à 5h06'33"

gaban21.jpggaban51.jpggaban61.jpg 

 

 _l_phant-bandama.jpg

 

 

Repost 0
Published by ASSINIE - dans Auto-Portrait
commenter cet article
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 02:39
11-12-2008-10-18Photo-20005.jpg
 
Candidat à la Présidence de la Fédération Ivoirienne de Sport Automobile et Motocyclette (FISAM), Nino Zarour Nizare a rencontré le week-end dernier, les Présidents et autres responsables des Clubs de Motocyclette (Mob) et de Moto à Yamoussoukro. Face à cette catégorie d’électeurs (ils sont les plus nombreux), il a déroulé ses projets et ses ambitions pour la nouvelle FISAM. Aussi a-t-il éclairé la lanterne de ses interlocuteurs sur la validité et les motivations de sa candidature.

 

 

Comment le vrombissement du rallye vous a t-il séduit, jusqu’à ce que vous soyez aujourd’hui candidat pour à la présidence de la FISAM ?

J’ai grandi à Bouaké, j’y ai fait toute mon enfance, toute ma scolarité. C’est seulement depuis 1995 que je me suis installé à Abidjan. Je suis entré dans le milieu du rallye tout petit. On finissait vite les cours pour aller voir passer les équipages du Rallye Côte d’Ivoire Bandama de la grande époque, qui faisait près de 5 à 6 000 Km et passait à Bouaké. A la fin des années 70, alors que je venais tout juste de sortir de l’adolescence, j’ai fais de l’assistance. J’ai eu la chance d’avoir un grand frère qui était concessionnaire de Datsun et Nissan à Bouaké. Voici comment j’ai commencé à faire de l’assistance aux équipages avec nos véhicules. Ainsi, je suis rentré activement dans le sport mécanique. Et puis progressivement, j’ai commencé à compétir à partir de 1983. J’ai fais depuis ce temps plusieurs courses. J’ai même gagné le championnat national avec Assef. J’ai également travaillé avec Patrick Toziac, aujourd’hui au Gabon et bien connu dans le milieu du rallye ivoirien.

 

Vous n’avez été qu’assistant alors ?

Non. J’ai tout fais au Rallye. Après l’assistance, j’ai été copilote, pilote, contrôleur, responsable de la logistique de rallye, président de Club et aujourd’hui Directeur de course de presque toutes les compétitions organisée en Côte d’Ivoire. Je me suis retiré un moment pour des priorités professionnelles, puis en 2003, j’ai été rappelé par mon ami Patrick Namé qui est maintenant le président de l’Association Automobile Club de Côte d’Ivoire (ASACCI), pour être le copilote de Luigi Bottari en 2003. De 2004 à 2007, j’ai été président de l’ASACCI, après Jean-Louis Garçonnet. J’ai donc eu au moins une fois une licence de pilote délivrée par la FISAM.

 

Il se raconte que vous n’êtes pas apte pour postuler à la Présidence de la FISAM à cause de votre nationalité. Est-ce que votre candidature est-elle valide ?

Ma candidature ne souffre d’aucune irrégularité. J’ai fais un choix depuis longtemps d’être ivoirien, c'est-à-dire, bien avant même que je n’ai eu l’idée de briguer la présidence de la Fédération. A ce jour, je n’ai d’autres papiers que ceux de ma nationalité ivoirienne. Ceux qui empruntent ce raccourci sont à cours d’arguments et n’ont rien à proposer aux Sports mécaniques.

 

Que promettez-vous aux acteurs de la Mob et de la Moto ? Quelle sera la place des deux roues dans la nouvelle FISAM que vous voulez mettre en place ?

Je suis candidat parce que je veux que les choses évoluent positivement. Le poste de président n’est pas le plus important pour moi, c’est plutôt la bonne marche de notre discipline à tous qui m’intéresse. D’ailleurs, si je ne suis pas élu, je suis prêt à servir comme je l’ai toujours fais pour l’intérêt supérieur du rallye en particulier et des sports mécaniques en général. Je suis même prêt à faire un contrôle pour une course de Mobylette ou de Moto pour montrer ma disponibilité dans ce sport et mon envie de le voir retrouver son lustre d’antan. Nous comptons aider les deux roues à s’organiser, à se prendre en charge, à monter des dossiers de demande de sponsoring et à les orienter vers nos partenaires traditionnels.

 

Les sports mécaniques, surtout le Rallye nécessite de gros moyens pour l’organisation des courses. Comment comptez-vous y prendre financièrement pour réussir ?

Au niveau africain et même mondial, nous avons des connexions pour remettre le Rallye sur les rails. Au niveau technique, nous avons les Hommes qu’il faut pour faire redémarrer les sports mécaniques. Il faut cependant la volonté politique au niveau de l’Etat pour nous épauler. L’autre bataille des sponsors, nous allons la mener. Pour cela, il nous faudra d’abord gagner la confiance de nos partenaires. Dès que nous allons montrer notre sérieux et notre capacité à bien organiser les choses, comme nous savons le faire à l’ASACCI, les sponsors vont revenir.

 

Après plusieurs années au service ce cette discipline, et vue la léthargie dans laquelle elle se retrouve aujourd’hui, avez-vous encore la passion pour remettre le Rallye ivoirien sur les rails ?

Honnêtement, c’est parce que je suis toujours un passionné de ce sport-là que je refuse de le voir mourir. Ça me fais mal de savoir qu’on a la possibilité de bien faire les choses, tant à la Motocyclette, à la Moto qu’à l’Automobile et qu’on veule nous empêcher d’être candidat. Mais nous n’allons pas nous laisser intimider et laisser mourir une fois encore le rallye ivoirien, notre rallye. Ça fait plus de 30 que je suis au service de cette discipline. Ma passion pour le Rallye m’a toujours emmené à travailler pour son développement. Raison pour laquelle je ne peux pas rester inactif. J’ai été certes déçu de la façon dont la fédération est gérée ces dernières années, et de la disparition du Rallye Côte d’Ivoire Bandama du calendrier Internationale, mais je n’ai jamais rechigné à la tâche, bien que j’ai parfois eu l’envie de tout arrêter. Mais, il fallait que je relève le défi avec le soutien de l’ASACCI et que je continue de faire mes preuves au plus haut niveau. D’une seule voiture d’usine en 2004, nous avons réussi à accroitre le nombre de véhicules importés dans nos compétitions nationales. Sur un départ de 18 équipages nous avons aujourd’hui 14 ou 15 voitures d’usine. Vous savez bien que ces engins coûtent très chers. C’est pour vous montrer notre implication dans l’évolution du Rallye en Côte d’Ivoire. Au nom donc de tous ces pilotes qui sont des amis et qui investissent autant d’argent pour se faire plaisir, je n’ai pas le droit de jeter l’éponge. Mais plutôt de me battre afin qu’ils vivent mieux leur passion. Je suis aujourd’hui la locomotive des sports mécaniques en Côte d’Ivoire. Je n’ai plus le droit de freiner, sinon le train va dérailler.

 

Depuis longtemps, les deux roues manifestent leur envie d’avoir leur autonomie. Est-vous prêt à accéder à leur demande s’ils la réitèrent au cas où vous êtes élu ?

La Mob et la Moto ont pour moi leur destin en main. Leurs responsables respectifs ont le dernier mot pour faire la différence. Ils sont majoritaires à la FISAM. S’ils veulent leur autonomie après l’Assemblée Générale Elective, je n’y verrai aucun inconvénient. J’estime qu’ils sont assez nombreux et matures pour être indépendants. Je suis donc disposé à accepter leur éventuel désir de créer leur propre fédération. Sur le plan légal, il n’y a d’ailleurs pas d’incompatibilité, étant donné qu’au plan mondial, il existe de façon distincte la Fédération Internationale de Moto (FIM) et la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA). Par ailleurs, s’ils se sentent bien avec les Automobiles, il n’y aura aucun problème, nous resterons ensemble. Je demanderai qu’il propose leur propre représentant au sein du Comité directeur et je veillerai à ce que la gestion des fonds et aides alloués au Mob et à la Moto soient gérés par eux-mêmes. Aussi, promettons-nous de les soutenir dans leurs activités, en usant de notre relationnel, au cas où ils décidaient de quitter la FISAM, si nous sommes élus. Ma parole donnée est une signature. Dès que je m’engage, je tiens parole.

 

Une adresse aux électeurs ?

Si nous avons la volonté, nous allons y arriver ensemble. Je suis prêt à mettre les Hommes qu’il faut à la place qu’il faut pour bien travailler et avancer. Chacun de vous a un rôle important à jouer dans la reconstruction de cette famille des Sports mécaniques. Que chacun des acteurs apporte sa pierre à l’édifice. La première des choses à faire, sera de ramener l’unité dans la famille et de toujours cultiver l’esprit d’union. C’est un pari fou que nous avons pris, compte tenu du chantier colossal qui nous attend. Moi, je suis déjà au bout du canon. Mais je sais compter sur la capacité de chacun des dirigeants et responsables de clubs pour arriver à assoir quelque chose de solide. Surtout, nous battre pour ramener le Rallye Côte d’Ivoire Bandama au championnat d’Afrique et pourquoi pas au calendrier des compétitions mondiales d’où il a disparu depuis belle lurette par la faute de personnes dont nous doutons de la passion pour ce sport.

Repost 0
Published by ASSINIE - dans Auto-Portrait
commenter cet article
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 23:31

-olivier-boulestin-.jpgOlivier a contracté la première de ses passions lors d'un voyage d'agrément en Côte d'Ivoire (Korhogo) en pays Sénoufo. C'est depuis un virus qui le quitte plus. La seconde origine la Peugeot 504 qui a été longtemps la voiture de ses rêve de jeunesse. Il s'est donc tout naturellement intéressé aux productions du constructeur de Sochaux, d'autant que ce dernier avait une prédilection pour les rallyes africains où ses voitures ont souvent brillé !

 

Sa collection, axée principalement sur trois épreuves, le Safari Rally du Kenya, le Rallye du Maroc et le Bandama ou Côte d'Ivoire. Il ne possède q'un peu moins de 300 modèles et les Peugeot n'en représentent finalement qu'un bon tier. Réunir l'ensemble des vainqueurs de ces trois épreuves, voire l'ensemble des Peugeot qui s'y sont illustrées lui semble tenir du rêve inaccessible.

En fait, toutes les voitures qui ont roulé en Afrique l'intéressent, d'autant qu'elles sont très diverses et parfois inattendues.    

 

 504-v6-2-200

 

P1060440

 

504-v6-1-200 P1060441.jpg

 

BRAVO Olivier !!!...

 

 

affiche-79

 

Repost 0
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 20:09

 jcb.jpgAncien directeur de publication & rédacteur de la revue "Afrique Automobiles"...

 

 

*Aujourd'hui :

DIRECTEUR de PUBLICATION & REDACTEUR en CHEF.....

pour la revue 4X4 Mondial.

 

jcbonnaud@jerrycan.biz

 

 

 

M564608

 

 

 

  N° 114 Juillet - Aout 2011

btn_feuilleter.jpg

http://www.journaux.fr/4x4-mondial_auto_auto-moto_98439.html

 

=> 4X4 Mondial est publié par la SAS Kanister Publications RCS Paris en cours

326 rue Saint-Jacques - 75005 Paris

Tél : 01.42.93.89.99

 

 

 

abonnement-2010

 

 

ABONNEZ-VOUS A 4X4 MONDIAL

et économisez jusqu'à 11 €, pour un abonnement de 12 numéros, par rapport au prix en kiosque...

27,50 € seuleument pour un an soit 6 numéros

55 € seulement pour deux ans soit 12 numéros

 

 

BULLETIN D'ABONNEMENT

A retourner accompagné de son règlement à :

4X4 MONDIAL, Service abonnement

326 rue Saint-Jacques

75005 Paris

 

Repost 0
Published by ASSINIE - dans Rendez-vous auto
commenter cet article
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 18:50
            k1387640.jpg   
 
 
 249721 224040120959464 100000604343224 834619 4123769 n
    SUBARU-LOGO.png  
Cyril Bottari détrône Soumaoro Moriféré...         
   

 

 Le 29è Rallye de la Pentecôte n’a pas bouclé sa boucle à cause du circuit rendu impraticable par les fortes pluies des derniers jours, mais l’équipage Cyril Bottari- Nicolas Leparlouer a remporté l’unique étape courue samedi dernier à Assinie.
 A bord de leur Subaru Impreza, Cyril et Nicolas ont été l’un des trois équipages rentrés samedi (14 h), sur 12 au départ de la compétition, après un circuit de 5 x 75 km sur les pistes cassantes d’Assinie (80 km au Sud-Est d'Abidjan).
Prévue sur deux jours, la course de dimanche (150 km) n’a pas été lancée suite aux intempéries et ennuis mécaniques de la journée de samedi.
Partant, Bottari et Leparlouer ont été déclaré vainqueur. Détrônant ainsi Soumaoro Moriféré, qui, à l’occasion du « Pentecôte 2011 » a fait sa première course sans son co-pilote habituel, Philippe Garcia, parti de Côte d’Ivoire pour des raisons professionnelles.
Toutefois, l’ancien champion de Côte d’Ivoire et vainqueur de la dernière édition du Rallye de la Pentecôte et son nouveau co-pilote,un autre Phillipe, mais celui-là, Oury est arrivé 3è, au volant de sa Mitsubishi Evo 7, derrière l’équipage Gilles Pulvéric-Cissé Asta Rosa, 2è sur le podium.

 

 

 

Classement

1er Cyril Bottari-Nicolas Leparlouer          Subaru Impreza
2ème Gilles Pulvéric-Cissé Asta Rosa          Mitsubishi Lancer Evo 6

3ème Soumaoro Moriféré - Phillipe Oury     Mitsubishi Lancer Evo 9
 
Samedi 11 juin à 14h :
A Assinie Mafia, le top départ du 29ème Rallye de Pentecôte a été donné il y a à peine une heure par le Président de ADAM (Action pour le Développement de Assinie Mafia). 
 
Le top départ de la 29ème édition du Rallye de Pentecôte vient d’être donné à 14H03 minutes. Par intervalle de 3minutes, les engins sont lancés pour la succession du duo de pilotes Kevin Ligonnet et David Israël. Vainqueur de l’édition précédente et candidat sérieux à leur propre succession. En lieu et place des 15 bolides annoncés, seulement douze engins ont été autorisés à concourir. Les trois autres ont échoué au test d’aptitude du comité d’organisation.

*Pour cette première étape, deux boucles de 80 km sont à parcourir deux fois par équipage. Ce qui fait une distance de 160 km. L’arrivée probable du rallye est estimée à 17H.
Assinie 11/06/2011 21:02

Fin de parcours des équipages 5, 8,10 et 15 ?...

Apres la première étape du 29ème rallye de Pentecôte, les équipages 5, 8,10 et 15 ont pris un coup. Surtout avec les pistes devenues presqu’impraticable avec la forte pluie qui s’abat sur Assinie Mafia depuis 16H GMT.
Les pilotes Adama Cissé et Kouamé Koffi (n°10) pourraient quitter la course. La roue avant, coté pilote a pris un sérieux coup.
  Ce "29ème Rallye de la Pentecôte 2011" pourrait etre qualifié d' Aquatique !!!...
Bra...vo à tous les équipages pour avoir tenter l'aventure jusqu'au bout. Merci aussi aux habitants du village d'Assinie Mafia qui, attiré par les bruits des moteurs grondant à travers la palmeraie a encouragé les équipages sous une pluie incessante.
Des soucis mécaniques résultants des conditions climatiques ont obligé la Xsara a declaré forfait.
Bravo à Cyril et Nicolas qui ont réussi à glisser la Subaru jusqu'à la 1ère marche du podium !!!...

 
La Subaru Impraza n°7 de Ciryl Bottari & Nicolas Leparlouer est arrivée en tête de la première étape de la 29ème édition du rallye de Pentecôte organisé dans le périmètre d’Assinie Mafia en 1H47mn.  
 
Le trio final (7-9-2) du rallye de Pentecôte 2011 a bouclé les 160 km du circuit successivement en 1heure 47 minutes et 1heure 53 minutes pour le deuxième et le troisième.
Atsa Rosa Cissé avait promis avant le top départ de faire honneur à la gente féminine. L’on peut dire qu’elle a réussi son pari puisqu’elle a terminé avec son pilote, Gilles Pulvéric, à la seconde place à bord de la Mitsubishi Evo 6 avec un écart de 5 minutes du premier. Elle se signale désormais comme la remplaçante de Kady Engelbert, icône féminin du rallye ivoirien à la retraite.
La troisième place revient à Soumahoro Moriféré et à son copilote Oury Phillipe. Ils se sont imposés avec une autre Mitsubishi, l'Evo 9 en 01’’53’’27. Soit un retard de 6 minutes 12 secondes.
 
Le parcours d’Assinie semble ainsi ne réussir qu’aux équipages Subaru et Mitsubishi qui supportent mieux les pistes villageoises pateuses du fait de l’orage qui sais abatut sur Assinie depuis le début de la Compétition.       
 
 
1. CYRIL BOTTARI - NICOLAS LEPARLOUER (Subaru Impreza) #7

cyril23.jpg

 cyril19 cyril5     
 
2.  GILLES PULVERIC - CISSE ASTA ROSA (Mitsubishi Lancer Evo 6)  #9
gilles7.jpg

 gilles4.jpg

 

 

 3.  SOUMAORO MORIFERE - PHILLIPE OURY (Mitsubishi Lancer Evo 9) #2

soum7.jpg soum5.jpg

 

 

 

*Encore mille MERCIS... à Bruno Laborde pour les photos !... 

875-3096

 

Repost 0
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 22:16

                                                   29ème Rallye de Pentecôte -Assinie-   

 

flyer rallye pentecote 2011

 

La 29ème édition du rallye de la Pentecôte aura lieu ce week-end à Assinie, petite localité littorale située à 80 km, au sud-est d’Abidjan. L’annonce a été faite mercredi soir, au cours d’un point de presse animé par M Nino Zarour, Directeur de la course organisée par l’ASACCI (Association sportive de l’automobile club de Côte d’Ivoire), club affilié à la FISAM (Fédération ivoirienne de sports automobile et motocyclisme).

Les organisateurs ont annoncé au cours de cette rencontre qui a eu pour cadre, un restaurant à Koumassi, que la compétition de motos prévue au même moment, a été annulée de justesse. La raison incombe à la forte pluviométrie de ces derniers jours qui a occasionné une importante montée des eaux sur le circuit dédié à cette discipline.

Concernant la course, elle se s’étalera sur deux journées. Samedi, au cours de la première journée, la quinzaine d’équipages aura à couvrir les 300 km de circuits entre 11 H et 23 H. Cette première étape sera caractérisée par quatre tours repartis équitablement entre le jour et la nuit.

Le lendemain dimanche par contre, c’est sur 150 km que les engagés qui auront pu franchir les différents obstacles et pièges de la veille, continueront de rivaliser d’ardeur pour l’apothéose. Ce sera de 09H à 14H. Après quoi, on saura qui succèdera à Soumaoro Moriféré, vainqueur de l’édition précédente.

La remise des trophées est prévue pour le mercredi 15 juin à Abidjan.

 

 

1. KEVIN LIGONNET - DAVID ISRAEL                          (Mitsubishi Lancer Evo)

2 SOUMAHORO MORIFERE - PHILLIPE OURY               (Mitsubishi Lancer Evo 9)

3 JABER ALI - JEAN CHARLES ROUSSEAU                   (Mitsubishi Lancer Evo)

4 LOIC MALHERBE - THIERRY BRION                           (Non communiqué)

5 MOLINIE MARC - TRIBOUT CHRISTIAN                   (Mitsubishi Lancer Evo)

7 Ciryl BOTTARI - Nicolas Leparlouer                             (Subaru Impreza) 

CHAYNES GARY - KESSELI VANESSA                       (Mitsubishi Lancer Evo) 

9 GILLES PULVERIC - CISSE ATSA ROSA                     (Mitsubishi Lancer Evo 6) 

 

10 ADAMA CISSE - KOUAME KOFFI                             (Subaru Impreza)  

12 NOBOU FREDERICK - KOUADIO JESUS                  (Toyota Corola)

 

14 LUIGI BOTTARI - MAHER ABDALLAH                     (Citroën Xsara) 

 

15 GIGAULT FREDERICK - GAMALLO BAMBA               (Non communiqué)

Repost 0
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 23:03

 

logo

 

 

Route-de-Boda-01

 Après cette longue période de troubles dans le pays, vrais paradis des pistes rouges de latérite, qui nous a tous obligé à laisser nos voitures sous bâches, notre passion à tous revoit enfin le jour avec l'annonce récente du Rallye de la Pentecôte le week-end du 11, 12 et 13 juin.

 

*Pour un retour en force, les motos et quads seront aussi de la partie...     

 

 

 

 

                                                                Retour en force du Team Bottari :  

 

6.jpg

 

http://teambottarirallyesport.over-blog.com/article-1e-rallye-de-la-saison-retour-en-force-du-team-75398192.html 

Repost 0
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 01:06

Mon dernier achat sur eBay    05/2011 : 

 

*Photo Lars Erik Torph, Toyota Supra Bandama 1987...

 

 

$(KGrHqZ,!i4E2KR-oHwTBNwCn0wNgw~~ 12  

Repost 0
Published by ASSINIE - dans eBay.fr
commenter cet article