Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

¤ L'image du mois ¤

Patrick Servant / Brion 

Rallye du Bandama 1992...

 

 

#La Côte d'Ivoire, une Terre de Rallye, berceau du Rallye du Bandama, le Rallye de l'impossible.....

 header-copie-1        

http://www.f-i-s-a.org/page17.php

¤ Recherche ¤

¤ Les Stats ... ¤

*Date de création :

-> 25/11/2005 à 23h15 

 

*Visiteur unique :

-> 118 657

 

*Pages vues par visiteur au total :

-> 278 330

 

Journée record :

->  04/01/2009
(569 pages vues) 

Mois record :

->  Janvier  2011  <-  

(4.954 pages vues)
(1.591 visiteurs uniques) 

*Statistiques au 20/07/2014 

Merci à tous d'être passés sur mon blog.... 

 

¤ Top Provenances ¤

 

TOP Réseaux Sociaux : 100% FACEBOOK

 

www.google.fr     => 294 pages vues

www.google.com => 41 pages vues

www.google.ci     => 18 pages vues

www.google.be    => 18 pages vues

www.google.it      => 11 pages vues

www.google.de    => 10 pages vues

www.google.es    => 7 pages vues

www.forum-auto.com => 6 pages vues

www.google.com.ar => 5 pages vues

www.bing.com     => 4 pages vues

 

 

2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 21:33

                             

 

 Alain Oreille et la R5 GT Turbo encore sur le podium..... 

 autocollant Oreille-bandama90-1.jpg                                  La R5 GT Turbo est minuscule comparée à un éléphant !!!... 

 

 

 

Organisé à cheval entre la fin du mois d'octobre et début du mois de novembre 1990, le Rallye de Côte d'Ivoire, plus communément appelé << Bandama >> est l'avant-dernière manche de la Coupe du Monde Gr N. Créée en 1987, cette compétition est, comme son nom l'indique, ouverte uniquement aux voitures du groupe N. Ces autos ne peuvent recevoir qu'une préparation réduite et évoluent en course dans la version assez proches de la série. Par conséquent, leurs performances restent limitées et leur fiabilité peut être mise à mal selon les terrains affrontés.

 

C'est notamment le cas en Côte d'Ivoire, événement bien classé parmi les plus difficiles de l'année.

 

*L'histoire de cette épreuve hors du commun débute en 1969.

Avec une bande d'amis, Jean-Claude Bertrand crée le Rallye de Côte d'Ivoire. Personnage haut en couleur, Bertrand a toujours été attiré par les épreuves longues et difficiles. Les différentes courses qu'il parvient à mettre sur pied lui valent d'ailleurs le qualificatif de << père des rallyes tout-terrain moderne >>, une sorte de Thierry Sabine avant l'heure. 

Au départ, cette course folle appelée << Bandama >>, du nom d'un grand fleuve de Côte d'Ivoire.

Si pour pour une question de reconnaissance, elle est ensuite nommée Rallye Côte d'Ivoire, elle ne perdra jamais complètement son appelation originale à la manière du RAC en Angleterre ou du 1000 Lacs en Finlande.

 

Disputée en décembre, après la saison des pluies, la 1ère édition réunit 45 partants : 5 seulement voient la ligne d'arrivée. Sur une R8 Gordini, le couple Gérenthon l'emporte.

Rapidement, cette course extrême acquiert une notoriété qui lui permet d'attirer des pilotes réputés. 

Ainsi dès la 3ème édition, en 1971, Bob Neyret l'emporte, sur Peugeot 504, après 2650 Km de piste.

L'année suivante est restée dans les annales puisque sur les 43 autos au départ, dont des poitures telles que Gérard Larrousse, Henri Pescarolo ou encore Hannu Mikkola, aucun équipage ne verra l'arrivée !

 

-La difficuté du terrain est un excellent moyen pour démontrer la qualité des voitures et ainsi tenter de conquérir le marché africain qui s'ouvre progressivement. S'engage alors un affrontement entre l'Europe (la France en tête) et le Japon.

Hermann impose sa Datsun 180 BSSS en 1973, suivi par Timo Mäkinen en 1974 sur une 504.

Peugeot, qui veut vraiment s'implanter en Afrique, poursuit son implication et est récompensé par deux nouveaux succés en 1975 (Bernard Constent) et 1976 (Timo Mäkinen sur une 504 coupé V6) avant de céder face à la Mitsubishi Colt Lancer d'Andrew Cowan en 1977.

 

*Devant tant de renommée le Bandama accède au Championnat du Monde en 1978...

 

 

*Le Bandama manche mondiale : 

 

A partir de 1978, le rallye connait dix années d'embellies durant lesquelles les construteurs n'hésitent pas à investir des moyens importants pour l'emporter. Jean-Pierre Nicolas gagne une dernière fois pour Peugeot en 1978 avant que Mercedes ne prenne le relais en 1979 (Mikkola) 450 SLC, puis Björn Waldegaard (1980) 500 SLC. Ce dernier récidive en 1983 et 1986.

Un autre Européen crée l'exploit en 1982. Alors qu'il découvre le rallye et qu'il n'a pas reconnu le parcours, Walter Röhrl décroche un succès important dans la conquête de son 2ème titre de Champion du monde. Les années 1984 et 85 sont deux autres éditions marquantes, la première voyant l'Audi Sport Quattro remporter sa seule et unique victoire en Mondial tandis que 1985 constitue l'avènement de Juha Kankkunen. A la fin des années 80, l'arrivée du Gr A modifie la donne.

 

Situé en fin de saison, le Bandama est peu à peu boudé par les équipes officielles qui cherchent à réduire leurs dépenses. Kenneth Erickson réussit alors à faire gagner sa Golf GTI 2 roues motrices en 1987. Deux ans plus tard, Alain Oreille réalise un exploit encore inégalé aujourd'hui...

 

 

1990-Renault-5GTTurbo-b oreille-bandama-90-2

Oreille-bandama-90.jpg

 

 

*Victoire et titre mondial en 1989 :

 

<< En 1989, le Rallye de Côte d'Ivoire n'était au départ pas révu à notre programme >>, explique Alain Oreille. << Après les victoires du Monté-Carlo et du Tour de Corse, nous nous sommes retrouvés bien classés dans la Coupe du Monde Gr N. Renault a alors débloqué un budget pour qu'on puisse poursuivre la saison. Nous sommes alors allés disputer l'Australie, puis le San-Rémo. Sur cette manche mixte Terre/Asphalte, nous avons attaqué à 120 % et nous avons été récompensés par la victoire. Comme nos chances de titres étaient alors bien réelles, il a été décidé de nous envoyer en Côte d'Ivoire. Sur le papier, il est vrai que pour disputer un Rallye comme le Bandama, la R5 GT Turbo n'était pas vraiment l'auto idéale.

Nous avons complètement plongé dans l'inconnu et cela a été une aventure fantastique avec la découverte du pays, celle de paysages magnifique et enfin l'apprentissage d'un tout autre exercice. >>

 

Au terme d'une course marquée par les abandons des principaux favoris, Alain Oreille fait, pour la première fois, triompher une Gr N. dans une manche du Mondial, empochant par la même occasion le titre du monde Gr N.

 

 

*Nouveau podium à Abidjan :

 

<< Quand nous y sommes retrournés en 1990, nous avions l'expérience de l'année précédente, détaille ensuite le pilote de Martigue. Même si on ne pouvait pas tout prévoir, on savait à quoi s'attendre. Je connaissais le terrain et je savais quel rythme il fallait essayer d'adopter pour avoir une chance de voir l'arrivée. Deux raisons majeures expliquent la réussite de ces deux participations. J'avais tout d'abord derrière moi une équipe extraordinaire.

-Les mécaniciens étaient capables d'exploits qui ont permis à la R5 de supporter les exigences et la longueur de cette course.

-Ensuite, le poids de la voiture était un énorme atout. Cela a d'ailleurs beaucoup joué lors de ces deux campagne en Mondial. Sa légèreté nous a permis de passer partout.

Je ne roulais pas non plus au maximum du potentiel de l'auto, sans cela la mécanique n'aurait pas pu suivre. J'étais à environ 60 % - 70 %.

-Le terrain n'était pas si dur que cela.

Le Rallye de l'Acropole proposait des spéciales bien plus cassante.

-Ce qui fallait absolument éviter, c'était de s'embourber.

-Les reconnaissances devaient être faites très sérieusement pour ainsi noter tous les pièges : trous, saignées, gués, traversée de village.... ce qui permettait en course de négocier ces difficultés avec prudence.

-L'autre paramètre à prendre en compte était le fait que le rallye se disputait sur routes ouvertes... Nous devions donc nous méfier de la cituation, des voitures qu'on pouvait croiser dans les spéciales. En gérant bien tous ces impératifs, nous sommes de nouveau montés sur le podium. >> 

 Oreille-bandama-90-1.jpg   1990_oreille-1.jpg 

 

*Victoire dans la Coupe du Monde Gr N. :

 

Le Bandama 1990 revêt une importance capitale pour l'acquisition du titre en Gr N.

Lorsque le départ est donné d'Abidjan, Alain Oreille est devancé par Gustavo Trelles dans le classement provisoire de la Coupe du Monde Gr N.

La Côte d'Ivoire est le 11 èmerendez-vous de la saison. Seule le RAC reste à disputer.

Avec ses 3 088 km et ses 77 contrôles, l'épreuve s'annonce toujours aussi éprouvante pour les 32 équipages au départ. Comme de coutume, les abandons sont nombreux, donc celui, très important, de l'Uruguayen Trelles (sortie de route) qui pert de nombreux points.

Au terme de cette 22ème édition, 14 voitures rejoignent finalement la capitale ivoirienne.

Adoptant la même stratégie ayant réussi 12 mois plus tôt, Oreille et Michel Roissard remontent après un début de course marqué par des soucis.

Tandis que Patrick Tauziac, le << Chinois Vert >>, s'impose, Oreille monte une nouvelle fois sur le podium, sur la 3ème marche cette fois-ci.

Il inscrit ainsi 13 points inestimables dans la mesure où le RAC, qui se court quelques semaines plus tard, ne figure pas à son programme.

Le pilote Renault décroche finalement sa 2ème Coupe du Monde Gr N. au volant d'une minuscule Renault 5 GT Turbo 2 roues motrices, un exploit jamais renouvelé depuis !!!... 

 

 

affiche-Bandama-1990.jpg     

22ème Rallye Côte d'Ivoire Bandama - VIKING -

 

1. Tauziac-Papin (Mitsubishi Galant VR4)                      4h54'

2. Stohl-Röhringer (Audi 90 Quattro)                         à 1h02'

3. Oreille-Roissard (Renault 5 GT Turbo)                   à 1h58'

4. Ambrosino-Le Saux (Nissan March Super Turbo)    à 3h15'

5. Servant-Charbonnel (Toyota Corolla 16V)               à 3h31'

6. Molinié-Lemarie (Toyota Corolla 16V)                     à 4h41'

7. Bernier-Malus (Toyota Corolla 16V)                        à 5h41'

8. Evina-Chastagnol (Toyota Corolla FX 16V)              à 6h33'

9. Dionneau-Brion (Toyota Célica GT-Four)                à 6h59'

10. Choteau-Claverie (Toyota Corolla 16V)                  à 7h48'

 

               

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ASSINIE - dans Auto-Portrait
commenter cet article

commentaires