Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

¤ L'image du mois ¤

Patrick Servant / Brion 

Rallye du Bandama 1992...

 

 

#La Côte d'Ivoire, une Terre de Rallye, berceau du Rallye du Bandama, le Rallye de l'impossible.....

 header-copie-1        

http://www.f-i-s-a.org/page17.php

¤ Recherche ¤

¤ Les Stats ... ¤

*Date de création :

-> 25/11/2005 à 23h15 

 

*Visiteur unique :

-> 118 657

 

*Pages vues par visiteur au total :

-> 278 330

 

Journée record :

->  04/01/2009
(569 pages vues) 

Mois record :

->  Janvier  2011  <-  

(4.954 pages vues)
(1.591 visiteurs uniques) 

*Statistiques au 20/07/2014 

Merci à tous d'être passés sur mon blog.... 

 

¤ Top Provenances ¤

 

TOP Réseaux Sociaux : 100% FACEBOOK

 

www.google.fr     => 294 pages vues

www.google.com => 41 pages vues

www.google.ci     => 18 pages vues

www.google.be    => 18 pages vues

www.google.it      => 11 pages vues

www.google.de    => 10 pages vues

www.google.es    => 7 pages vues

www.forum-auto.com => 6 pages vues

www.google.com.ar => 5 pages vues

www.bing.com     => 4 pages vues

 

 

8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 21:42

 

504-v6-2-200  

Les reines de l'Afrique sortent de leurs réserves... 

 

 

*Bien avant la mode du Paris-Dakar et des rallyes-raid, rouler dans les rallyes africains étaient une aventure très prisée des pilotes de rallyes qui trouvaient dans ces épreuves un challenge particulier fait d'endurance, de débrouillardise et bien sûr d'exotisme pour ceux qui venaient d'Europe.

Les meilleurs pilotes locaux disputaient leurs championnats avec du matériel très souvent en provenance direct des services courses des grandes marques.

Ce sont plusieurs de ces autos qui font aujourd'hui leur apparition...

 

Sur le continent africain, le sport automobile s'est développé à travers les liens existant entre les différents pays ayant acquis leur indépendance à partir du début de la seconde moitié du xxème siècle, et les pays européens. Quelquefois même, une course était organisée pour fêter l'indépendance. Si on connaît bien l'existence des Grand Prix plus ou moins éphémères, de l'Afrique du Nord à Dakar, et en mettant de côté la cas particulier du circuit de Kyalami en Afrique du Sud, longtemps théâtre de compétitions inscrites dans les divers championnats du monde F1 ou endurence, il ne faut pas non plus oublier les championnats de rallyes qui existaient dans plusieurs pays.

De ces épreuves émergent bien sûr quelques noms particuliers : l'Est African Safari du Kenya, et le Rallye de Côte d'Ivoire ou Bandama, des épreuves très longtemps qualificatives aux championnats du monde, sans oublier bien sûr le Rallye du Maroc, dans le même cas, mais sur une période plus courte.

 

En dehors de ces épreuves de retentissement mondial, et donc forcément fréquentées par les équipes officielles des marques impliquées dans la conquête du titre, il existait de nombreux rallyes plus confidentiels, comptant pour un championnat national, et même aussi, à certaines époque, regroupées dans un championnat d'Afrique.

 

Ces rallyes nationaux étaient disputés par des pilotes locaux, issus majoritairement, il faut bien le reconnaître, des populations venues s'installer dans le pays.

Comme dans tout championnat, ceux qui cherchaient à les remporter se procuraientle meilleur matériel possible. Pour cela trois solutions : une auto de course préparée plus ou moins officiellement par un constructeur et importée (solution la plus onéreuse) ; une auto achetée sur place à un team officiel venu disputer une épreuve de championnat du monde ; une auto préparée sur place avec des pièces fournies par un constructeur : ceci fut le cas de Peugeot asseblées par le concessionnaire en Côte d'Ivoire.

 

Ce matériel fournit un plateau permettant le déroulement de plusieurs courses dans l'année.

Ces autos étaient remplacées (ou ré-utilisées de multiples saisons) au gré de la participation des équipes dans le championnat u monde.

 

Les années 70' ont certainement été les années d'or pour le rallye africain. Les boulversements géopolitiques, la naissance des rallyes-raids, le développement du championnat du monde des rallyes vers de nouvelles contrées + WRC sont les raisons principales du déclin de ces championnats nationaux, tout en remarquant que certains ont pris un nouveau départ. Mais que ces autos sont-elles devenues ?

 

 

  

toy18-1.jpgtoy18-2.jpg*Toyota Célica Liftback 2L type RA40, Groupe 4, 1979, engagée par TTE (Toyota Team Europe) et pilotée par Ove Anderson, responsable du team. L'équipage Anderson/Liddon s'est classé à la 5ème place du Rallye du Bandama 1979. L'auto a été vendue après le rallye à Samir Assef qui participa au Championnat des rallyes africains et de Côte d'Ivoire...  

  

Usées jusqu'au bout, cassées sans pièces pour réparer, voire transformées, ces autos ne font plus aujourd'hui partie que de souvenirs. Mais ce fut très souvent le sort de bien des autos chez nous, reconnaissons-le. Conscients de la valeur historique de quelques-unes d'entre elles, par exemple les autos ex-usine, quelques pionners ont entrepris de les rapatrier en Europe. Tâche ingrate, oeuvre de passionnés, voire de visionnaires : car comment imaginer à la fin des années 70' début des années 80' que de telles autos pourraient un jour retrouver une seconde jeunesse ?

Sauver ces autos de la destruction, telle a été la motivation de ces collectionneurs de la première heure.

Leur première satisfaction, aujourd'hui, est de constater que l'évolution de la course historique leur donne raison ! Certes, les constructeurs avaient compris cela depuis longtemps et conserver les autos victorieuses (qui des autres, sans intérêt bien sûr à leurs yeux ?), mais pas toujours, et il ne manque pas d'exemple d'autos reconstruites et décorées à l'identique par une marque.

 

Et outre le fait que les autos de rallyes ont tout à fait leurs place dans une collection (officielle ou privée), elles trouvent aujourd'hui un réel intérêt dans le fait qu'elles peuvent retrouver la compétition enparticipant à des épreuves historiques. Ce calendrier spécifique commence à ce développer, aussi bien sur place (Safari Classic, Maroc Historique) qu'en Europe où ces versions "Afrique" trouvent leur compte dans les rallyes Terre VH qui commencent à se développer, en Italie, Espagne, Allemagne, Grande-Bretagne et bientôt (enfin !) en France.

 

Spécialement préparées pour les pistes africaines par les services Compétition des constructeurs, une fois restaurées ces autos possèdent sur celles totalement construites aujourd'hui, l'avantage de l'authenticité historique. Et ce n'est pas rien. 

 

 

 

toy17-1.jpgtoy17-2.jpg*Toyota Célica Liftback 2L type RA40, Groupe 4, 1979, engagée par TTE (Toyota Team Europe) pour l'équipage Therier/Vial au Rallye du Bandama 1979 (sortie de route), puis vendue à Massida qui participe au championnat des rallyes africains et Côte d'Ivoire. Cette auto, la mieux conservée de toutes, a participé au Rallye Hunsruck historique en 1994 pilotée par A. Letouze. 

 

 

504-v6-1-200.jpg*Peugeot 504 coupé V6, Groupe 4, 1978. Il s'agit ici d'une préparation usine réalisée par Peugeot SARI Côte d'Ivoire, avec des pièces en provenance directe du service Course de Sochaux. Vendue à A. Choteau, Champion de CI des rallyes en 77, participe au Rallye du Bandama 78 (abandon à 28 km de l'arrivée), au Rallye des 3A, à la Boucle du Cacao 1979 (3ème), au rallye de la Pentecôte, au Rallye du Bandama (abandon sur panne mécanique) et le Rallye des Mille Pistes 1979. Cette auto  a rejoint directement la collection d'Hervé Charbonneaux. 

Choteau-millepistes-79-504V6Coupe.jpg

 
Choteau Rallye des 1000 Pistes 1979..... 

 

 

Le hazard met aujourd'hui sur le devant de la scène plusieurs de ces anciennes gloires des équipes officielles : un coupé V6 Peugeot 504, une Datsun Violet et deux Toyota Célica.

Rapatriées en France par Hervé Charbonneaux parmi d'autres il y a fort longtemps, ces autos sont aujourd'hui mise en vente à destination de passionnés. Il est clair que chacune de ces autos, à un degré plus ou moins élevé, est à restaurer. Mais elles disposent des bonnes pièces et du bon montage "usine" de l'époque.

 

Si l'état actuel exige de refaire un pièce, sa conception a été éprouvée et validée à l'époque, en condition réelle de course.  Cela permet de retrouver immédiatement la fiabilité, notamment au niveau des renforts de caisse et de châssis.

Par ailleurs, leur histoire est clair, et une fois restaurée, il ne s'agira pas d'une auto "à la façon de", mais de LA vraie voiture de l'époque...

 

 

  

nissan1-200.jpgnissan2.jpg*Datsun Violet 160 J, type PA10, Groupe 2, 1979, usine DTE (Datsun Dealer Team), piloté par le responsable du team, Andy Dawson. L'équipage Dawson/Saad a pris le départ du rallye du Bandama 1979 (abandon sur problème de roulement) et participe au Championnat Africain et de Côte d'Ivoire, vendue à Pierre Tastet et ensuite à Dupuy. Véhicule de troisième main. 

 

 

                           A VENDRE :

                                                                  Tél : (0032) 497 977 400

 

 AV1

 

 AV2.jpg

 

 

  Sources : Rétro-Course #78 juin 2010.    

Partager cet article

Repost 0
Published by ASSINIE - dans Auto-Portrait
commenter cet article

commentaires

Jean-André Collard 23/10/2014 20:52

Bonjour, J'ai acheté cette Peugeot 504 Coupé Gr4 Ex Choteau qui a participé 5 fois au Bandama de 1978 à 1982 ainsi qu'au 1000 pistes en 1979. Je recherche toutes infos, photos, documents, classement sur cette voiture pour refaire son histoire complète. Un grand merci ! JAC

Bultaco30 14/02/2015 20:58

Bonjour

Je suis comme vous, passionné et bercé (quasi) par ces autos. Pour ma gouverne, quelle est la cote ?? si décidez de me répondre, merci de m'adresser un mail à fabrice.holtzer@orange.fr.

Un tel projet m'interresse.

Cordialement

Alain Abrosino 13/06/2010 16:25



Salut, Rémy 


Je viens de voir sur ton site les voitures de  Hervé
Charbonneaux . Je viens de récupérer mon ancienne Nissan 200sx usine avec laquelle j'ai
remporté le Bandama. Penses tu que cette auto pourrait
l'intéresser???


Je cherche à la vendre à un collectionneur mais pas à n'importe
qui !!!!


Je ne voudrais pas qu'elle finisse en poulailler !!!


Il y a aussi de nombreuses piéces (usagées et neuves )


 Dis moi ce que tu en penses


Merci Amitiés 


Alain