Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

¤ L'image du mois ¤

Patrick Servant / Brion 

Rallye du Bandama 1992...

 

 

#La Côte d'Ivoire, une Terre de Rallye, berceau du Rallye du Bandama, le Rallye de l'impossible.....

 header-copie-1        

http://www.f-i-s-a.org/page17.php

¤ Recherche ¤

¤ Les Stats ... ¤

*Date de création :

-> 25/11/2005 à 23h15 

 

*Visiteur unique :

-> 118 657

 

*Pages vues par visiteur au total :

-> 278 330

 

Journée record :

->  04/01/2009
(569 pages vues) 

Mois record :

->  Janvier  2011  <-  

(4.954 pages vues)
(1.591 visiteurs uniques) 

*Statistiques au 20/07/2014 

Merci à tous d'être passés sur mon blog.... 

 

¤ Top Provenances ¤

 

TOP Réseaux Sociaux : 100% FACEBOOK

 

www.google.fr     => 294 pages vues

www.google.com => 41 pages vues

www.google.ci     => 18 pages vues

www.google.be    => 18 pages vues

www.google.it      => 11 pages vues

www.google.de    => 10 pages vues

www.google.es    => 7 pages vues

www.forum-auto.com => 6 pages vues

www.google.com.ar => 5 pages vues

www.bing.com     => 4 pages vues

 

 

28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 22:26
RALLYE DU BANDAMA 1974



La 6ème édition du Rallye du Bandama se déroule du 27 au 30 décembre 1974, organisée par l'Ecirie Ivoire de Jean-Claude Bertrand associée à l'Automobile Club de Côte d'Ivoire, sous l'égide de la FISA CI et avec le patronage du Café de Côte d'Ivoire et Air Afrique.
Cette année-là, le parcours est allongé de 1000 Km, soit un marathon de près de 5000 Km répartis en quatre étapes sous forme de boucle disputées sur des pistes ouvertes en terre battue autour de Yamoussoukro, qui deviendra la capitale ivoirienne en 1993 :
1° Abidjan-Yamoussoukro (1089 Km), 2° Yamoussoukro-Bouaké-Yamoussoukro (1090 Km)
3° Yamoussoukro-Odienné (1476 Km), 4° Yamoussoukro-Lakota-Abidjan (1247 Km).
Les concurrents doivent respecter la vitesse moyenne de 100 Km/h.
Le 25 décembre, en préambule du rallye lui-même, une première épreuve, la course de côte de la Djibi, longue de deux kilomètres, était organisée afin de déterminer l'ordre de départ des voitures.
C'est la Peugeot 504 de Hannu Mikkola et Jean Todt qui réalise le meilleur temps (3'11''8).

=> Voir mon article du 20/02/2006 :
http://historiquerallyebandama.over-blog.com/categorie-10710784.html




LE LION ETAIT LE PLUS FORT..... 
Pour la deuxième fois en quatre participations, la Peugeot 504 s'imposait dans cette course qui figurait parmi les plus difficiles au monde, tandis qu'Alpine-Renault, qui alignait cinq Berlinettes A 110 1800 dont deux d'usine, jouait de malchance et ne voyait aucune de ces voitures à l'arrivée.....


L'A110 d'Henri Pescarolo et Jean-Pierre Aujoulet (n°44) était la mieux placée des Alpine avant son abandon dans la deuxième étape...  

Shekkar Metha et Mike Doughty (n°43)...

Renault avait précédemment été plus heureux dans cette épreuve, remportant notamment sa première édition en 1969 (M.et Mme Gérenthon sur R8 Gordini) et se classant troisième en 1970 et 1971, respectivement avec les équipages Reignien-Werner et Trautmann-Desvignes sur R16 TS. En engageant sur les pistes africaines la voiture qui lui avait permis de remporter le Championnat du monde des Rallyes l'année précédente, l'équipe Alpine-Renault ambitionnait d'être un outsider sérieux entre Peugeot et Datsun, les deux grands favoris. C'était compter sans les conditions particulièrement éprouvantes du Bandama qui cette année encore allaient éliminer la quasi-totalité des engagés.


Toujours aux avant-postes, la voiture de Kallstrom-Billstam (n°4) terminait à une très belle troisième place parmi les trois Datsun à l'arrivée...
Parmi les quatre Datsun 180B SSS engagées, celle de l'équipage Herrmann-Schuller (n°3) figurait en deuxième position avant d'abandonner dans la dernière étape. 
Principal adversaire de Peugeot depuis plusieurs années sur les terres africaines, le constructeur japonais Datsun (aujourd'hui Nissan) avait remporté le Bandama en 1970 et 1973...


Le "Rallye de l'impossible" :
Avant que ne soit organisé le médiatique Paris-Dakar, les deux rallyes africains les plus réputés étaient le Safari Rally (anciennement East African Safari) et le Rallye du Bandama. Le premier se déroulait au Kenya, le second en Côte d'Ivoire, et ils avaient comme point commun d'être extrêmement éprouvants pour les mécaniques. Remporter l'une de ces deux épreuves consistait à surmonter l'enfer des pistes défoncées ou inondées par les pluies tropicales, la météo étant généralement épouvantable.
Les conditions étaient tellement dures que, lors des trois première éditions du Bandama, moins de dix concurrents avaient réussi à rejoindre l'arrivée et qu'en 1972 la course fut arrêtée à mi-parcours après la mise hors course pour retard trop important de la dernière voiture encore en état de marche !...
Ce fait unique dans les annales des Rallyes fit entrer le Bandama dans le cercle des épreuves internationales de prestige avec l'impressionnant surnom de << Rallye de l'impossible >>.
C'est pourquoi la plupart des grands constructeurs mettaient un point d'honneur à s'y engager pour asseoir leur notoriété, ce rallye étant, à l'instar du Monté-Carlo, un véritable banc d'essais pour la voiture de M. Tout-le-Monde et une magnifique vitrine commerciale pour le marché automobile de ce continent.

*C'est en 1969 que le Français Jean-Claude Bertrand et quelques amis passionnés d'avanture mettent sur pied la première édition du << Rallye du Bandama-Marathon de Côte d'Ivoire >>. Ce nom vient de celui d'un fleuve qui traverse cette ancienne colonie française devenue indépendante en 1960.
Au fil des éditions, le Rallye du Bandama acquiert ses lettres de noblesse et attire les pilotes internationaux ainsi que les gloires locales.
La consécration de cette épreuve survint avec son inscription au calendrier du Championnat du monde des Rallyes à partir de 1978.



Fidèle à sa réputation de << Reine d'Afrique >>, Peugeot s'imposait une seconde fois au Bandama.
Ici, la 504 (n°24) de Makinen-Liddon...


(n°2) Noujaïm Datsun 240Z à la Djibi...

Les Françaises en nombre :
Parmi les cinquante concurrents inscrits, on trouve vingt-huit voitures françaises dont :
Quatrorze Peugeot, Cinq Simca, Deux Citroën, Deux Renault et Cinq Alpine.
Les Alpines sont toutes des A110 1800 de Groupe IV et deux d'entre elles sont alignées à titre semi-officiel par l'équipe Gitanes pour les équipages Henri Pescarolo et Jean Pierre Aujoulet (n°44) ainsi que Shekkar Metha et Mike Doughty (n°43).
Les trois autres Alpine, privées, sont pilotées par Michel Alibelli, Alain Ambrosino et François Turco.
L'autre grand constructeur présent après Peugeot au Bandama 1974 est le japonais Datsun qui a dix voitures au départ. Le reste du plateau est complété principalement par des Volkswagen, Lancia, Toyota et autres Fiat.

Mais que venait donc faire la luxueuse Citroën SM de Wanbergue et Nusbaumer sur les pistes défoncées du Rallye du Bandama ? 

Si l'Afrique a souvent souri aux Alpine, le Rallye du Bandama ne leur a jamais permis de s'y imposer...

La Berlinette A110 1800 Gr. IV est équipée du moteur provenant de la 1600 S
poussé par Mignotet à 1,8 litres...

Les deux Volkswagen "Coccinelle" 1302S de Gr. II de Bochnicek-Alexander (n°50)
et Quester-Mestinger (n°51) abandonnèrent respectivement dans la 2ème et 3ème étape, moteurs cassés.

Quatorze voitures alignées, dont trois 504 d'usine :
Peugeot ne venait pas en Côte d'Ivoire pour faire de la figuration !...


Fiat 124 BS1 Spider Sport (n°22).
Aucun des deux coupé Fiat (124 et 128) engagés (ici celui piloté par Saad-Regnier) ne terminera l'épreuve.


Six voitures rescapées :
. Fidèle à sa réputation d'épreuve très sélective, l'édition de 1974 du Bandama verra à peine une voiture sur dix à l'arrivée. Dès la première boucle, les rangs vont s'éclaircir et on compte déjà dix-huit abandons dont l'Alpine d'Alibelli qui a cassé son moteur à cause d'un manchon de filtre à air involontairement déplacé, ce qui ne pardonne pas dans ses contrées. Au soir de la première étape, on trouve les trois Peugeot 504 de Makinen, Mikkola et Constent en tête, suives la Datsun d'Hermann et l'Alpine de Pescarolo. Un résultat satisfaisant quand on sait qu'il débutait au volant de la Berlinette 1800.

. La deuxième boucle va malheuresement lui être fatale puisqu'il casse sa suspension avant (fusée de roue). L'autre malheureux parmi les huit abandons de cette étape est Ambrosino dont la segmentation du moteur est détériorée par de la poussière (filtre à air défectueux).

. Lors de la troisième étape, deux Peugeot favorites, celles de Hannu Mikkola et de Bernard Consten (alors 1er et 3ème), abandonnent, victimes de leur transmission, laissant Timo Makinen seul face aux Datsun lancées à sa poursuite.
-> Chez Alpine, c'est l'hécatombe avec la perte des deux dernières voitures encore en lice, celle de François Turco (moteur) et celle de Mehta (rupture de rotule de suspention).

. Avant l'ultime étape, la Peugeot 504 de Makinen conserve la tête, suivie des Datsun d'Herrmann et Kallstrom. Il ne reste que neuf voitures en course et la piste cassante va encore provoquer trois abandon avant l'arrivée à Abidjan, que seules trois Peugeot et trois Datsun parviennent à monter sur le podium !!!...
Les chiffres parlent d'eux-mêmes...


Classement de la Djibi :
1. Hannu Mikkola (Peugeot 504) 3'11''8
2. Michel Alibelli (Alpine 1800) 3'14''9
3. Timo Makinen (Peugeot 504) 3'17''3
4. Alain Ambrosino (Alpine 1800) 3'20''5
5. Harry Kallstrom (Datsun 180B) 3'21''2
6. Jean-Pierre Rouget (Porsche 911 S) 3'21''7


Classement Général :
1. Makinene-Liddon (Peugeot 504) 1h50'17"   (1er Gr. V)
2. Chasseuil-Jaubert (Datsun 180B SSS) 2h44'29"   
3. Kallstrom-Billstram (Datsun 180B SSS) 2h58'21"   (1er Gr. II)
4. Brouns-Orio (Peugeot 504 Break) 5h01'41"   (1er Gr. I)
5. Grégoire-Guérin (Datsun 260 Z) 5h44'41"   (1er Gr. IV)
6. Abdoulaye Ly-Frédéric Gahoudy (Peugeot 504) 14h27'52"
 








    

© Copyright, Tous droits de reproduction et de diffusion réservés à historiquerallyebandama.over-blog.com.
Droits d'usage strictement personnel.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gerald Plotkin 14/04/2011 02:21



Ayant eu le plaisir de participer au Rallye du Bandama 1976 (ou était-ce 1977, je ne m'en souviens plus) comme poste de controle, c'est toujours un plaisir de parcourir ces pages. Merci !



Sylvie Justice 03/01/2010 03:36


Fouillez dans l'année 1974... :)) Surprise!!!
Classement de la Djibi : Jean-Claude Justice 19ème sur Rallye2
Justice sur rallye 2 : abandon à 1090 km
J'ADOREEEEE.......


Ben Samways 31/12/2009 17:13


Wonderful website!  Great pictures and good to see all old results shown.

As you can tell from my website, I run one dedicated to air-cooled VWs in rallying and would love to add your pictures to the website.  C'est possible?


Rozéfré 02/12/2009 17:08


Bonne continuation


ASSINIE 07/12/2009 23:30



Merci..... Amitiés