Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

¤ L'image du mois ¤

Patrick Servant / Brion 

Rallye du Bandama 1992...

 

 

#La Côte d'Ivoire, une Terre de Rallye, berceau du Rallye du Bandama, le Rallye de l'impossible.....

 header-copie-1        

http://www.f-i-s-a.org/page17.php

¤ Recherche ¤

¤ Les Stats ... ¤

*Date de création :

-> 25/11/2005 à 23h15 

 

*Visiteur unique :

-> 118 657

 

*Pages vues par visiteur au total :

-> 278 330

 

Journée record :

->  04/01/2009
(569 pages vues) 

Mois record :

->  Janvier  2011  <-  

(4.954 pages vues)
(1.591 visiteurs uniques) 

*Statistiques au 20/07/2014 

Merci à tous d'être passés sur mon blog.... 

 

¤ Top Provenances ¤

 

TOP Réseaux Sociaux : 100% FACEBOOK

 

www.google.fr     => 294 pages vues

www.google.com => 41 pages vues

www.google.ci     => 18 pages vues

www.google.be    => 18 pages vues

www.google.it      => 11 pages vues

www.google.de    => 10 pages vues

www.google.es    => 7 pages vues

www.forum-auto.com => 6 pages vues

www.google.com.ar => 5 pages vues

www.bing.com     => 4 pages vues

 

 

7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 20:47
               Citroën SM "Rallye Bandama" 1973

Marlène Cotton
(une femme incroyable ! Elle connaissait tellement bien Citroën et le millieu de la compétition qu'elle s'imposa logiquement à la direction du service compétition après le décès de son mari René Cotton en juillet 1971.
Sa compétence, sa gentillesse, sa rigueur professionnelle en fit une personne respectée des pilotes et autres directeurs d'écuries.
La SM était une auto qui l'impressionnait. Elle reste convaincue que sans la crise énergétique, la carrière de cette voiture aurait pu se prolonger jusqu'en 1975 avec une marge de progression technique non négligeable...)


E
n 1973, Marlène Cotton n'engage la SM que dans un seul rallye, l'un des plus difficiles au Monde, le Bandama de Côte d'Ivoire avec ses 3890 Km.
Soixante-treize voitures au départ, neuf à l'arrivée et dans quel état.....
Deux protos Groupe 5 sont engagés pour Guy Verrier (futur directeur du service compétition) et Umbritch et les inséparables Neyret-Terramorsi.
Ils termineront 5ème et 6ème du général, ce qui représente un exploit véritable.

Les ingénieurs avaient défini une position de suspension dite "intermédiaire haute" pour les rallyes cassants comme le Maroc ou l'Afrique et la SM roulait toujours avec ce réglage, ce qui évitait les plantages dans les ornières et rendait la conduite plus confortable et les réceptions moins percutantes sur les sauts.
Le corollaire était une contrainte plus sévère infligée aux suspensions et l'obligation de tarer les sphères plus fermes.
Les transmissions étaient également renforcées. Ce qui n'empêchait pas les casses à répétition.
Durant sa courte carrière en rallye, ce fut vraiment le mal endémique de la SM...



L'habitacle de la "Camionnette".....
Que reste-t-il de l'intérieur cossu de la SM ?
*Le volant (vaguement...)
*Le pommeau de levier de vitesses et le cadran ovale d'alerte de circuit hydraulique.
*Les compteurs Jaeger ronds sont montés sur une tôle noir mat.
*Pour alléger la voiture de 210 kg, les ingénieurs ont rogné sur tout.
*Le bruit est épouvantable dans l'habitacle (échappement libre...)
*La position de conduite difficile (surtout pour un géant comme Waldegaard).
*La chaleur intenable.
Une douceur.....
    
Le MONSTRE.....

L’original - Deux prototypes SM à moteur Maserati participèrent au Bandama de Côte d’Ivoire en 1973, rallye long de 4.000 km dont 3.572 de pistes répartis en 7 étapes. 
Malgré des ennuis électriques à répétition, les deux SM terminent l’épreuve respectivement aux 5ème et 6ème places.
Dans sa configuration de base le moteur Maserati était un 6 cylindres en V à 90 ° de 2.670 cm3 développant 178 ch à 5.500 tr/mn permettant à la SM d’atteindre les 230 km/h.


SM Groupe 5 de 1973 :

*V6 Masérati 2990 cc
*250 ch Din à 7000 tr/mn
*Alimentation par 3 carburateurs Weber 38
*Boîte 5 rapports
*Echappement doublé/allégé
*Carrosserie aluminium/polyester
*Vitrages plexiglas
*Longeur: 4,35 m
*Largeur: 1,85 m
*Poids: 1 200 kg
*Vitesse: entre 180 et 230 Km/h (selon rapport de pont)



La miniature – Réduit par Ixo, le proto piloté par Verrier, séduit par l’originalité de ses lignes et de ses formes de camionnette. En effet la ligne de caisse et celle du pavillon, ont été (un peu trop) relevées par rapport à celles du coupé. L’ensemble est malgré tout assez bien reproduit dans une jolie livrée bleu électrique, avec un avant aux optiques protégées derrière un grillage et au capot sanglé. Pourquoi l’avoir, en plus affublé de fausses poignées caoutchoutées noires qui n’apparaissent pas sur les photos prises lors du fameux Bandama de 1973 ? Les roues en résine de chez Michelin sont bien dessinées et aucun sticker ne semble manquer. L’arrière bénéficie de la reproduction de grille placée protégeant la lunette inférieure et supportant la plaque de rallye alors que celle-ci se trouvait entre lunette et grille sur la vraie. La lunette supérieure permet de voir une (seconde ?) roue de secours placée derrière les sièges, au milieu d’un habitacle entièrement noir. Le soubassement est peu détaillé mais arbore les doubles sorties d’échappement « chromées ». La miniature roule bien.




=> Vous pouvez consulter mon article sur le 5ème Rallye du Bandama de 1973 :
http://historiquerallyebandama.over-blog.com/categorie-10710783.html



              

Partager cet article

Repost 0
Published by ASSINIE - dans Auto-Portrait
commenter cet article

commentaires

Olivier Boulestin 16/04/2009 00:08

Bonjour Rémy,Bien sympa l'article sur la SM au Bandama 73 ! Voiture atypique et attachante. On le sens dans tes commentaires.Bien amicalement Olivier