Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

¤ L'image du mois ¤

Patrick Servant / Brion 

Rallye du Bandama 1992...

 

 

#La Côte d'Ivoire, une Terre de Rallye, berceau du Rallye du Bandama, le Rallye de l'impossible.....

 header-copie-1        

http://www.f-i-s-a.org/page17.php

¤ Recherche ¤

¤ Les Stats ... ¤

*Date de création :

-> 25/11/2005 à 23h15 

 

*Visiteur unique :

-> 118 657

 

*Pages vues par visiteur au total :

-> 278 330

 

Journée record :

->  04/01/2009
(569 pages vues) 

Mois record :

->  Janvier  2011  <-  

(4.954 pages vues)
(1.591 visiteurs uniques) 

*Statistiques au 20/07/2014 

Merci à tous d'être passés sur mon blog.... 

 

¤ Top Provenances ¤

 

TOP Réseaux Sociaux : 100% FACEBOOK

 

www.google.fr     => 294 pages vues

www.google.com => 41 pages vues

www.google.ci     => 18 pages vues

www.google.be    => 18 pages vues

www.google.it      => 11 pages vues

www.google.de    => 10 pages vues

www.google.es    => 7 pages vues

www.forum-auto.com => 6 pages vues

www.google.com.ar => 5 pages vues

www.bing.com     => 4 pages vues

 

 

20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 22:24
  Bob Neyret, animateur du Team Aseptogyl, l'avait voulu et organisé avec soin. Départ de paris le 4 décembre, à 22 heures. Arrivée à Abidjan le 20 décembre. 
Itinéraire : Madrid, Tanger, Fes, Oulda, Ghardaïa, Tamanrasset, Iférouane, Agadès, Niamey, Ouagadougou, Bouaké, Abidjan, soit 9000 Km, dont la moitié au << Pays de la soif >>.
Cette gageure, Claudine Trautmann et ses cinq compagnes l'ont tenue, avec le sourire, mais non sans difficultés.
Ayant quitté Paris dans la grisaille et le froid, les trois équipages se sont trouvés, quelques jours plus tard, en plein Shara, sous un soleil en fusion. La chaleur, ce n'est pas tout. Les pistes sahariennes, mélange de sable et de pierraille, sont un piège perpétuel où les voitures s'enlisent. Il faut rouler avec mesure parfois, ou << lancer >> carrément sa voiture. L'ensablement est toujours désagréable, toujours pénible et quand il faut manier les plaques de désensablage sous un soleil de plomb, c'est très dur... surtout six faibles femmes !!!...
 


*Souvenir, souvenir... janvier 1974







LA 504 INJECTION DANS LA POUSSIERE

Or, nos six << amazones du désert >>, comme une revue spécialisée les a poétiquement appalées, ne pouvaient et ne devaient compter que sur elles-mêmes. Elles ont gagné leur pari, à force de volonté et de courage - et grâce à une mécanique éprouvée. Claudine Trautmann, Marie-Pierre Palayer, Mariane Hoepfner, Yveline Vanoni, Christine Dacremont et Charlotte Verney, ont pu atteindre Abidjan. Elles ont souffert, certe : il leur fallut affronter la chaleur et les vents de sable, procéder à de nombreuses opérations de désensablement, << faire elles-mêmes de la mécanique >>, subir bien des tracasseries administratives lors du passage de certaines frontières. Mais toutes ces péripéties n'ont pas entamé la volonté de ces conductrices décidées, malgré leur fatigue, à tenir leurs engagements. Elles n'étaient, ni les unes ni les autres, des habituées du désert, et elles ont eu le mérite de s'y lancer courageusement, sans assistance et totalement responsables de leur réussite.

Les trois 504 Injection de série, n'ayant comme équipements supplémentaires que ceux nécessaires à la traversée du désert, ont prouvé leur résistance sur la piste à un rythme soutenu et ont surmonté toutes les difficultés et les épreuves qu'un tel parcours, sous un tel climat, impose aux mécaniques et aux carrosserie.
Pour les voitures comme pour les conductrices, les inconnues étaient nombreuses. L'entreprise fut une totale réussite, c'est-à-dire en fait un véritable exploit.







LE RALLYE DU BANDAMA
 

4000 Km dont 3500 de pistes
Le Rallye du Bandama, dont le retentissement est international, est l'une des épreuves les plus sévères proposées aux meilleurs pilotes de rallyes. Le parcours est de 4000 Km, dont plus de 3500 sont à courrir sur des pistes épouvantables.
La sélection se fait par ces chemins semés de fondrières, poussiéreux par temps sec, défoncés et inondés dès qu'éclate un de ces terribles orages de la forêt équatoriale. Il n'y a aucune épreuve annexe pour départager les concurrents ; une moyenne de 100 Km/h est imposée... et vérifiée tout au long de la route par de nombreux postes de contrôle.
Rappelons qu'en 1972, sur ce même parcours, aucune voiture ne put parvenir au but, le rallye se terminant à Daloa, en pleine brousse, à 500 Km d'Abidjan - avec une seule voiture, la 504 pilotée par Fall et Flocon !  Cette course inhumaine consacrait les qualités de puissance, de robustesse et de résistance de la 504...
En 1973, l'hécatombe fut grande. Sur 59 partants, huit équipages parvinrent, sous une pluie violente, à rejoindre Abidjan. Et parmi eux, deux équipages féminins : Mariane Hoepfner - Yveline Vanoni et Claudine Trautmann - Marie-Pierre Palayer, sur Peugeot 504, se classant 1ère & 2ème des voitures de tourisme de série, et le premier emportant la Coupe des Dames du Rallye du Bandama.





*Au cour du rallye, un arbre devait s'abattre sur la troisième voiture, (ci-dessous), celle de Christine Dacremont - Charlotte Verney, blessant assez sérieusement cette dernière qui fut évacuée par avion...
Bien que poursuivant le parcours, Christine Dacremont, seule à bord, s'est trouvée déclassée à l'arrivée. Cet accident n'a pas empêché la voiture endommagée de rentrer à Monté-carlo et de se classer 3ème dans l'épreuve de Super-concentration (Abidjan-Monté-Carlo).


N'oublions pas que ces pilotes venaient d'accomplir le voyage Paris-Abidjan par le Sahara, toujours sur les mêmes berlines 504 (elles aussi infatigables)... et repartaient ensuite, par le même chemin, à bord des mêmes voitures pour rejoindre Monté-Carlo !...






Abidjan - Monaco : encore un triomphe des amazones Peugeot

Cette épreuve a failli ne pas avoir lieu, car elle avait été initialement prévue comme une superconcentration du Rallye Monté-Carlo qui fut annulé. Mais l'organisateur du rallye du bandama, (Jean-Claude Bertrand), a tenu bon et la course a pris le départ le 5 janvier.

*Quinze équipages se sont lancés dans cette aventure, dont une 404 Peugeot, pilotée par Borde - Ferry, et les trois 504 du Team Aseptogyl-Esso.
Aucune assistance n'était prévue sur le parcours et les équipages étaient livrés à eux mêmes. Il y eut, comme au cours du voyage Paris-abidjan accompli par les équipages féminins, de nombreux ensablements et des vents de sable particulièrement pénibles.
Presque constamment, les trois 504 << caracolèrent >> en tête de cette concentration.

La première place leurs fut ravie à l'arrivée, mais quel beau palmarès !...




2.   R. Borde - Ferry                   -> Peugeot 404
3.   C. Dacremont                        -> Peugeot 504
4.   C. Trautmann - Palayer         -> Peugeot 504
5.   M. Hoepfner - Vanoni           -> Peugeot 504

Un accueil magnifique attendait les arrivants à Monté-Carlo ou l'Automobile-Club avait organisé une fastueuse réception.
=> Il est vrai que les prouesses de nos << amazones >> et de leurs 504 Peugeot méritaient cet hommage.   
   



        
           
     

Partager cet article

Repost 0

commentaires