Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

¤ L'image du mois ¤

Patrick Servant / Brion 

Rallye du Bandama 1992...

 

 

#La Côte d'Ivoire, une Terre de Rallye, berceau du Rallye du Bandama, le Rallye de l'impossible.....

 header-copie-1        

http://www.f-i-s-a.org/page17.php

¤ Recherche ¤

¤ Les Stats ... ¤

*Date de création :

-> 25/11/2005 à 23h15 

 

*Visiteur unique :

-> 118 657

 

*Pages vues par visiteur au total :

-> 278 330

 

Journée record :

->  04/01/2009
(569 pages vues) 

Mois record :

->  Janvier  2011  <-  

(4.954 pages vues)
(1.591 visiteurs uniques) 

*Statistiques au 20/07/2014 

Merci à tous d'être passés sur mon blog.... 

 

¤ Top Provenances ¤

 

TOP Réseaux Sociaux : 100% FACEBOOK

 

www.google.fr     => 294 pages vues

www.google.com => 41 pages vues

www.google.ci     => 18 pages vues

www.google.be    => 18 pages vues

www.google.it      => 11 pages vues

www.google.de    => 10 pages vues

www.google.es    => 7 pages vues

www.forum-auto.com => 6 pages vues

www.google.com.ar => 5 pages vues

www.bing.com     => 4 pages vues

 

 

27 juillet 2008 7 27 /07 /juillet /2008 22:15

Transporté en Amérique du Sud en 2009, le grand rallye-raid n'a pas manqué de séduire : il affiche complet...

*Contraint de quitter l'Afrique et ses bases historique, le Dakar n'a rien perdu de son attrait. Les inscriptions sont désormais closes et cinq cent cinquante équipages environ feront le déplacement en Argentine et au Chili du 03 au 18 janvier prochain.


















*DU BEAU, DU GRAND DAKAR !
La majorité des concurrents habituels ne s'y est pas trompée : le Dakar Argentine-Chili, du 03 au 18 janvier 2009 en Amérique du Sud, a séduit 65% des inscrits de 2008 sur le continent Africain...
Compte tenu de l'annulation de l'épreuve, ils avaient la priorité pour s'engager dans cette nouvelle aventure.
Au total, presque six cents dossiers ont été reçu par l'organisateur. 
Le Dakar 2009 affiche donc complet.
Chez ASO (propriété du groupe Amaury), l'heure est désormais à la sélection << et elle n'est pas facile, avoue-t-on, car le niveau des candidatures s'est grandement élevé ces dernières années >> . Tous capables de relever le défi de la cordillière des Andes, en somme.

Le 03 janvier au matin, ils resteront sans doute cinq cent cinquante environ -comme en 2008- à s'élancer depuis Buenos Aires pour un périple de quinze jours via le Chili et retour dans la capiltale Argentine. Parmi eux, une quarantaine d'équipages << du coin >> -Argentins, Mexicains, Uruguayens, Guatémaltèques, Brésiliens, Chiliens (dont l'ancien pilote de F1 "Eliseo Salazar") -, 16% de premiers participants, mais surtout tous les ténors de la discipline qui ont fait leurs classes et construit leur renommée dans les sables africains.
*Les équipes d'usine (Mitsubishi, Volkswagen, BMW, KTM...) et les écuries semi-privées comme celles d'André Dessoude ou Philippe Gache seront présentes. Seul manquera le Team Schlesser. Pour Etienne Lavigne, directeur de l'épreuve, << le Dakar continue de fasciner, c'est toujours un évènement majeur dans le sport français, même si ce n'était pas gagné d'avance, quand on se souvient où nous étions début janvier, au lendemain de l'annulation de l'édition 2008 !  Les concurrents savent ce qu'ils viennent chercher et vont trouver chez nous : la même course que les professionnels en partageant avec eux la vie des bivouacs, la même passe à trouver sur la piste, le même exploit à accomplir.
Ils veulent participer à l'épreuve extrème des sports mécaniques, un challenge difficile pendant quinze jours, et une course comme celle-là, même si j'ai beaucoup de respect pour les gens qui viennent de courir la Trans-orientale entre Saint-Pétersbourg et Pékin, Il n'y a en a qu'une, c'est chez nous... Y compris entre Buenos Aires et Santiago du Chili, les gens viennent faire le Dakar, pas seulement un rallye en Amérique du Sud.
>> Et c'est vrai que le parcours promet (voir la carte).


  


 

Des dunes à 3 000 mètres d'altitude...
Aujourd'hui, il est bouclé après dix grosse semaines de << traçage >> ; il ne reste qu'à rédiger le road-book lors des dernières périodes de reconnaissance, en septembre et octobre : quatorze étapes et peut-être une dernière spéciale le 18 janvier, autour de Bouenos Aires ; 200 kilomètres de dunes ici en une seule jounée ; un secteur chronométré de 650 kilomètres là, avec une boucle autour de Copiapo, au Chili... Des dunes de 500 mètres de haut à 3 000 mètres d'altitude dans la région de l'Atacama.
<< Ce sera varié, assure Etienne Lavigne, qui rentrera d'Argentine lundi. Nous avions même le choix, tant il y a du potentiel dans ces endroits. Ce sera rapide au départ de Buenos Aires, dans les grandes plaines de Las Pampas. Ensuite, nous aurons cinq belles étapes de sable, avant et après la journée de repos à Valparaiso (le samedi 10 janvier, avec bivouac donnant sur le Pacifique). Ce ne sera guère moins que sur le Dakar traditionnel, en fonction du "dosage" en Mauritanie. Le sable fait partie intégrante de la discipline du rallye-raid, nous ne l'avons pas oublié. C'est même l'un de ses fondamentaux : la navigation dans les dunes, les motards fatigués de pousser pour sortir leur machine, la stratégie, le comportement et les réactions des concurrents. Bref, ce sera un "vrai" beau Dakar difficile >>. 


         
     
                                 

Partager cet article

Repost 0

commentaires